Imaginarium Index du Forum

[Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Secrets et Châtiments
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013 - 19:33    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

(HJ:C'est reparti! >:)! )


L'ancienne policière souriait affectueusement à l'homme, même quand il parlait de la situation avec la police ou la colocataire. Son air buté ou bouder l'avait quitté comme un coup de vent, il ne fallait pas alarmer trop les choses. Diane tâchait de garder un semblant de détachement sur la situation: horrible mensonge. La Faucheuse et elle, c'étais une histoire pratiquement personnelle pour Diane. Ces tueurs ne se dégagerait pas d'une Montgomery ainsi, non.

-Je plains Monsieur Ziegler, il est dommage que ma présence le paniquerait... Peut-être devrais-je m'abstenir de le rencontrer? Comme vous le dites, je ne suis plus policière, je ne suis donc plus surintendante. Fera-t-il un malaise quand même?

Elle sourit avec espièglerie à cette question, se doutant bien que l'esprit paranoïaque de son richissime voisin ne se bornait pas à une logique aussi légère. La jeune femme restait probablement un corbeau de malheur pour l'écrivain. Pourtant, elle avait le réel désir de protéger celui-ci contre la Faucheuse et l'incompétence de la police maintenant qu'elle n'en faisait plus partie et qu'ils avaient clos trop rapidement le dossier, contre son avis.

-Une jeune femme pleine de vie lui change les idées non? Qu'il sait, il lui coulera peut-être de l'encre rose sur les doigts.

À ces mots elle pouffa de rire tout bas, pas méchamment. Elle pouvait bien blaguer elle, la célibataire endurci, sur les relations des autres! Si Thomas avait été là, il en aurait probablement profité 2 fois plutôt qu'une pour lui renvoyer l'appareil.

-Je en sais pas exactement quoi faire, je voulais visiter un peu l'endroit, probablement un réflexe policier même si je ne suis plus de la loi. Je suis inquiète pour lui, mine de rien. C'est plus fort que moi, j'imagine.

Caressant le cou robuste de son étalon, elle laissa tomber de manière presque absente:

-Je me sens encore responsable de cette affaire, elle me travaille par moment. Je souhaite la sécurité des gens qui y ont été impliqué.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013 - 19:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maître de Jeu


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 27 Juin 2013 - 19:04    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

Nathan se gratta le menton et sembla réfléchir.

- Eh bien oui, vous lui pourriez lui faire peur. Mais... si vous y allez avec votre cheval, en tenue de cavalière, il devrait vous voir comme la voisine et non la surintendante. De toute façon vous avez rendu votre badge. Si vous ne parlez pas de Londres ou de La Faucheuse, tout ira bien. Je crois même que vous pourriez être sa sauveuse une seconde fois car son invité est bien bruyante et dissipé pour notre Arthur.

Nathan sourit et se mit à rire.

- Elle pourrait presque faire naitre en lui des accès de violence ! C'est pour dire ! Si cela peut vous faire du bien d'inspecter la propriété à cheval, faites ! Je vous laisse faire mon travail pour aujourd'hui et je vais prévenir Arthur de votre présence. Vous n'aurez qu'à passer le voir après. Cela vous fera du bien et à lui aussi, je pense. En tout cas, sachez qu'il a retrouvé sa plume et écrit beaucoup. C'est plutôt bon signe avec lui. Si cela vous va, je vais retourner au manoir immédiatement.

Si tu veux, tu peux maintenant nous rejoindre Yonyon et moi au manoir ! Je clôturerai alors ici après ton prochain post.
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013 - 11:18    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

Nathan était d'excellent conseil pour les plans de l'ex-surintendante, sans même qu'il ne se rende compte. Diane n'était pas le type de femme qui se faisait facilement plus "sournoise" dans son approche. Habituellement tout aussi subtile qu'un bloc de béton qui tombe du ciel, elle écrasait tout sur son passage de son énergie et sa personnalité plus... féroce? Dirons-nous. Pourtant, ce petit plan d'inspecter le tout "naïvement" à dos de cheval lui plaisait bien tout comme elle pourrait étudier Arthur à savoir si ces histoires de faucheuse le travaillait. Peut-être même qu'il se livrerait de lui-même à elle. Dans tous les cas, Arthur était son seul allier potentiel. Si elle avait à protéger une personne en secret, le principal intéressé était mieux de s'en rendre compte, non? Enfin, ce n'était pas expressément nécessaire non-plu, Diane pouvait bien commencer un rythme de vie discutable essentiellement éveillée de nuit pour faire une vigile privée dont elle seule connait l'existence. D'ailleurs, il allait être le temps qu'elle prenne logement ou une petite maison dans les environs, côtoyer sa famille encore trop longtemps allait être mauvais pour tout ça, elle finirait par être grillée.

Sortant de son esprit, elle cligna des yeux un bref instant et afficha un sourire radieux à l'encontre de Nathan.


-Un accès de violence? Vraiment? Je ne sais pas si je dois m'en inquiéter ou être terriblement curieuse de voir ça. Ça me ferait très plaisir d'inspecter les bois et puis, au nombre de fois que je suis venue y trainer en étant petite et que ce n'était pas permis, ça va me rappeler une tonne de souvenir. Merci Nathan, bonne journée à vous.


Elle se permit ensuite un grand câlin à ce garde-chasse qui détenait une place d'affection dans son cœur ainsi que quelques caresses spontané au chien avant de sauter sur sa selle et se mettre en route: il y avait fort à faire.

L'ancienne policière partie au trot puis s'élança au galop, l’œil grand ouvert. Elle observait mais pourtant, son esprit divaguait un peu dans quelques souvenirs. Sans qu'elle ne puisse s'en empêcher, elle sentait la chaire de poule lui prendre. Les bois du manoir Ziegler, ah! Ces bois si sombre la nuit si.. menaçant. Cet endroit et la mystérieuse demeure avait été au cœur des contes de son enfance et de ses histoires de peur. Elle qui ne se sentait pas tout au fait à son aise dans l'obscurité, il fallait dire que les bois denses ne laissaient passer aucun rayon de lune la nuit. L'enfant n'apprend pas toujours et surtout pas quand il est orgueilleux. Combien de fois de vilaines canaille l'avait mise au défie de trainer dans les environs la nuit? Elle l'avait fait, oui, et ça l'avait terrorisée à tous les coups. Pourtant, maintenant, même si la peur résidait quelque part, cachée au fond de son cœur, elle ne pouvait pas laisser ça perturber son sauvetage de l'écrivain. Il y avait beaucoup à parier qu'elle devrait à un moment ou un autre s'aventurer dans ces bois de nuit. Faire ça se comparait à faire face à un monstre d'enfance, une peur qui ne quitte jamais complètement l'âme.

Sortie des terres boisés et de ses nostalgies après un bon moment, son étalon piqua vers le manoir. La mine bien fière sur son destrier, on était loin de l'intrépide surintendante en moto. Pourtant, il y avait quelque chose en Diane qui exprimait le pouvoir inexorable du devoir et de la loi. Badge ou non, Diane était Diane.


Parfait!
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013 - 11:26    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

Quand on parle du loup... Enfin, quand Arthur y pensait! Diane Montgomery apparaissait justement à la lisière de la forêt en vue du manoir. Son étalon l'écume à la bouche tant il avait galopé, la grande bête semblait avoir atteint sa limite d'activité pour le moment. L'autre chose féroce qui était sur son dos ne semblait pas sur le point de s'asseoir pour relaxer, le regard de l'ex surintendante était toujours un acier aussi solide. D'un geste spontané, Diane descendit de son cheval pour atterrir sur ses deux pieds comme un roc. Son regard perçant scruta la demeure un instant alors qu'elle tenait la bride de son animal.

Sourire, elle devait y songer. Pourtant, actuellement, elle était dans cet élan de transe policière qui effaçait les émotions d'elle. (Chose que Thomas et son père lui avait reproché et qui les avaient probablement poussé à lui faire pression pour qu'elle démissionne.) S'étirant un peu les jambes, elle trouva un endroit où faire boire son étalon dans une sorte de petit étant aux abords du manoir. La jeune femme stationna par la suite son destrier sous un arbre auquel elle l'attacha pour qu'il puisse paître: le pauvre avait son lot!

Chaque pas vers l'entrée du manoir avait son lot de souvenir, approcher ainsi Arthur Ziegler de nouveau ne faisait que raviver d'avantage l'histoire de la faucheuse en elle. Que dire? Les multiple cadavre trouvé, son repas dans un restaurant en compagnie d'Arthur où ils avaient échangé amicalement, le jour où mademoiselle Maeli avait été tuée devant le poste de police... Ce dernier souvenir avait été relativement un boum médiatique, lorsque la jeune femme avait été descendu devant le poste, l'intrépide policière avait tiré à plusieurs reprise sur le fuyard à même la rue avant de prendre la victime dans ses bras pour vérifier ses signes vitaux, constatant la mort. La surintendante Montgomery s'était relevée pour faire un point de presse immédiatement, sans prendre la peine de se changer même si elle était pleine de sang. Il y avait ensuite eu sa blessure à la jambe qui avait susciter des mystères (mais qui était bien moins glorieux en réalité). Bref, pendant un moment, Londre avait eu ses yeux rivé sur cette femme qui faisait la loi d'une poigne de fer. Aujourd'hui, elle n'était plus tout ça. Diane avait prématurément pris sa retraite pour des raisons inconnus du publique, elle était disparue de la une.

Clignant un peu les yeux, nostalgique, elle tenta de se composer un sourire à l'allure paisible et cogna à la porte du richissime écrivain. Qui allait lui ouvrir? Elle pariait sur un majordome tiens. Son sens aiguisé de la déduction serait-il encore au point?
Revenir en haut
Yonyon


Hors ligne





MessagePosté le: Dim 21 Juil 2013 - 15:47    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

Nina venait à peine de descendre les escaliers qu’Arthur lui demanda ce qu’elle avait décidé. La jeune femme n’eu pas le temps d’ouvrir la bouche que quelqu’un frappa à la porte. Qui donc osait interrompre l’énonciation de sa réponse ?

Nina, sur des chardons ardents et marquant bien ses pas, alla donc ouvrir, bien décidée à accueillir personnellement la cause de cette interruption. Dans sa précipitation elle attrapa la poignée et tenta d’ouvrir brusquement la porte se heurtant à cette possibilité. Elle se ravisa d’un sourire niais vers Arthur :


- Oups, je n’avais pas vu la clé, désolée !

Puis calmement, tourna la clé dans la serrure, pour enfin ouvrir la porte. Nina découvrit ainsi le visage fermé d’une femme dont les détails ne lui échappèrent pas. Elle semblait avoir l’âge d’Arthur. S’agissait-elle d’une ancienne conquête de l’écrivain? Oui, sans l’ombre d’un doute. Nina avait vu assez de séries TV à l’eau de rose pour repérer les signes annonciateurs de ce genre de situations. Par son expression peu commode la femme devait surement penser que Nina entretenait une idylle avec le propriétaire des lieux…

- Ah, si seulement, pensa-t-elle.

Persuadée d’avoir raison quant au statut de la femme en face d’elle, Nina sortit d’une voix sûre d’elle et un peu hautaine :

- Le passé appartient au passé, inutile de venir perturber Arthur dans ses sentiments enfouis ! Je vous rassure, il n’a pas refait sa vie. Peu de femmes pourraient y prétendre, croyez moi, car je vis avec lui je sais de quoi je parle ! Sur ce, au revoir Madame.

Nina finit sa tirade par un sourire sarcastique puis entreprit de fermer la porte. Tout de même, quel culot cette femme !
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 23 Juil 2013 - 01:15    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

En premier Diane eu un sourcil arqué et un air sincèrement dubitatif. Puis, elle fini par éclater de rire à plein poumons pendant le monologue de Nina. Un rire terrible teinté de nuance masculine à la "Montgomery". Pendant ce temps, le majordome arrivait pour réparer le drame diplomatique qui se passait. Ce petit bout de femme qui mettait les nerfs à vif à Arthur, Nina, avait un terrible manque de savoir vivre pour répondre à la porte comme ça! Le domestique en question repoussa l'impertinente, fermement, sur le coté, en lui faisant une mine réprobatrice. Elle était mieux de ne pas retoucher à Son Boulot auquel il prenait un soin Méticuleux de Bien répondre.  Reprenant un air plus "chic", plus "classe" il s'avança d'un pas pour accueillir la personne qui s’esclaffait encore derrière la porte pratiquement fermée.

-Veuillez m'excus... SEIGNEUR DIEU!

L'homme en question, reconnaissant la policière, blêmit d'un coup.

-Madame la Surintendante de Police, ne me dites pas que...

Diane arrêta de rire d'un coup sec, levant une main incitant au calme.

-Paix, l'ami, je viens simplement rendre une visite de courtoisie à Monsieur Ziegler, j'ai démissionné de mon poste de police, vous ne suivez pas les nouvelles? Personne ne suit les nouvelles, ici, on dirait. Vous non-plu, ajouta-t-elle en désignant Nina du menton.

Elle tourna un regard réellement moqueur vers la jeune femme qui semblait tout aussi inculte sur l'actualité qu'un ermite, c'est beau l'insouciance mine de rien... On ne se préoccupe même pas des histoires de meurtrier en série. Croisant les bras, ne pouvant chasser son sourire après la tirade ridicule qu'elle venait d'entendre au propos du cœur d'Arthur, elle entra tranquillement.

-Tout va bien ici, la police vous offre une protection efficace? Mine de rien, je reste sceptique face à mon remplaçant à Scottland Yard, je désirais m'assurer des lieux moi-même.

Face à ces propos, le sourire de Diane s'effaça pour laisser reparaître son air rude de policière. La fatigue, l'épuisement... et puis... l'obsession de cette histoire. Âgée de 35 ans à peine, elle se faisait passer pour une des ex-femmes d'Arthur Ziegler? Cette histoire, elle lui avait tiré les traits et creusé des sillons d'inquiétudes au point de lui donner 10 ans de plus? Possible... Tout était possible en fait, cette affaire lui dévorait son âme à petit feu, démissionné de la police ou non. D'ailleurs, la jeune femme semblait très bien aller pour une personne qui avait trouvé un homme pendu chez-elle et qui était menacé possiblement par la faucheuse? Portant une main à son front pour le frotter, elle glissa un long regard perçant vers Nina, comme si elle décomposait celle-ci, tentait d'éplucher les couches, lire les émotions. Diane était une chirurgienne des émotions, une chose qui l'avait fait monter rapidement en tant que flic.

-Vous semblez admirablement bien aller, Nina Keller, pour une femme qui a vue ce que vous avez vue dans votre demeure..., dit-elle en faisant référence au cadavre de Chad. Pour une femme qui est en danger Sérieux. Comme si tout cela ne vous touchait pas, bizarre?

L'ex policière marqua une pause et observa les yeux plissés la tempête. Une tueuse, ça? Hm... Non, pas du tout le profil. Son visage se radoucit.

-Enfin...Soit, si vous ignorez qui je suis, je peux facilement me douter que ces nouvelles à propos de la Faucheuse vous ont échappé totalement. Soyez prudente voulez-vous? La dernière femme qui: Parlait sans réfléchir, était arrogante, impulsive, mêlée au affaires de la Faucheuse et qui ouvrait des portes sans réfléchir, elle s'est fait tuer devant moi. Comment? D'une balle dans le coeur en ouvrant une porte, justement. Laissez donc les portes à ce cher Monsieur. J'ai beau avoir quitté la police, je ne souhaiterais pas une deuxième Zooey Maeli.

Haussant les épaules, elle reprit:

-Sinon votre attention envers monsieur Ziegler est très mignonne, une fan de ses écrits j'imagine? Vous devez être sur un nuage, c'est pour ça que vous n'êtes pas inquiète de mourir dans des circonstances horribles.

L'ancienne policière rit encore un peu puis se mit les poings sur les hanches.

-Bon, assez de moquerie pour le moment.

La Montgomery se contenta de faire un dernier sourire en coin à Nina avant de se retourner vers le majordome.

-Me serait-il possible de saluer Arthur Ziegler? Après quoi je vais reprendre ma randonnée à cheval.

Le domestique, l'air toujours très solennel, répondit avec prudence devant cette visite qui pouvait terroriser son employeur.

-Je vais aller demander à Monsieur s'il souhaite vous voir, je reviens.

Une petite courbette et il laissa les deux femmes ensemble dans l'attente.
Revenir en haut
Yonyon


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 5 Aoû 2013 - 16:30    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

La réaction première de l’invitée surprise vexa profondément Nina. Comment osait-elle se moquer ouvertement d’elle ? Complètement abasourdie, elle recula dans l’entrée, n’entendant pas la discussion brève entre le majordome et cette femme qui ne tarda pas à entrer. Quel culot ! Entrer sans l’autorisation de l’écrivain dans cet antre de paix !

Nina croisa les bras sous sa poitrine affichant une mine fermée. Enfin, la plus fermée possible pour Nina. Sa bouche ne souriait pas mais ses yeux la trahissaient facilement, pétillants de rage et braqués sur l’intruse qui faisait encore mystère de son identité. A ceci près que Nina savait maintenant qu’elle avait fait partie de la police. Quelle info !

Nina ruminait les paroles brusques et dures de la femme. D’autant plus que la mort de Chad l’avait choquée, mais elle était du genre à positiver et aller de l’avant. C’est ce qui lui permettait de tenir le coup, quitte à oublier certaines choses et à faire n’importe quoi, de façon inconsciente. Comme tomber amoureuse et ouvrir à n’importe qui.

Elle se retrouvait maintenant seule avec elle, et n’avait toujours pas ré-ouvert la bouche. Nina était inquiète malgré la présence des policiers dans les environs, la présence d’Arthur ne la rassurant que peu. Elle savait que si la Faucheuse avait voulu la tuer elle pourrait le faire quand bon lui semblait. Policiers ou pas, en témoignait la mort de cette Zooey Maeli devant les yeux de la policière. L’occasion avait d’ailleurs du se présenter de nombreuses fois pour la Faucheuse, mais Nina ne préférait pas y penser. En général. Mais maintenant cela la prenait de plein fouet.

Ces pensées, associées aux moqueries de la dame et à l’attitude distante d’Arthur, firent monter les larmes aux yeux de la future diva. Personne donc ne l’aimait ? Qu’avait elle fait pour cela ? Avoir vu un mort faisait-elle d’elle une paria ? Tout ça à cause de cette maudite Faucheuse. Il fallait l’éliminer. Pour que Nina puisse retrouver sa célébrité et l’amour des personnes autour d’elle. Elle réfléchit quelques secondes puis se tourna vers la policière, qui serait fort utile en cas d’élimination de la Faucheuse.


- Excusez-moi pour tout à l’heure, je suis un peu chamboulée ces derniers temps, commença-t-elle ravalant sa fierté et ses larmes. Euh… Hem. Vous ne m’avez toujours pas dit notre nom si je ne m’abuse… ? demanda Nina ses yeux plantés dans ceux de son interlocutrice.
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 7 Aoû 2013 - 00:53    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

Diane observait le glorieux manoir les bras croisé, la tête dans la lune après un moment de silence, lorsque Nina lui adressa la parole. La jeune femme présenta des excuses, chose que l'ex policière s'étonna visiblement. Avec la première impression donné, la Montgomery ne s'était pas attendu à ce que cette jeune femme pompeuse se refroidisse. Pourtant, elle était maintenant bien refroidit. La preuve? La mine suffisante s'était transformé en une expression qui laissait entrevoir un brin d'angoisse ou si ce n'étais pas de l'angoisse, une émotion négative avec des nuances d'inquiétudes. Diane avait beaucoup être aussi douce qu'une plaque d'acier qui tombe du ciel, elle avait un bon fond. Chassant chaque parcelle de son air de moquerie, l'air sérieux, peut-être vaguement détendu, elle répondit à la jeune femme:

- Ah c'est un regrettable oublie, il faut que j'avoue que votre accueil était très surprenant.

Elle lui fit un petit sourire, gentil, sans une once de sarcasme ou de mauvaise intention.

-Je m’appelle Diane Montgomery. Je suis l'ancienne surintendante de police chargée de l'affaire de la faucheuse. J'ai démissionné très dernièrement, pression familiale, ils avaient une peur bleu que j'y laisse ma peau.

À ces mots elle offrit une solide poignée de main à la "futur Diva". Nina pu ressentir que l'ex-policière faisait un effort appliqué pour ne pas serrer trop fort. Derrière cette stature costaude pour une femme se cachait une petite machine à coffrer les voyous. Souvenons-nous des collègues de Diane qui se faisaient régulièrement mettre au sol par celle-ci lors de joute amicale de combat à main nue? Elle avait été quelques années la chef de sa meute et ce n'était pas pour rien.

-Même si je ne suis plus en service, je désirais passer pour voir si tout se passait bien. Je n'ai peut-être plus mon poste, mais je suis encore capable de secouer les puces à mon remplaçant s'il fait mal son boulot.


L'air féroce qu'elle aborda se chargeait d'appuyer la véracité de ses mots. Diane n'allait pas laisser Scottland Yard foutre en l'air tous ses efforts avec leur bande d'incompétent.


-D'ailleurs, je vais en profiter pendant que monsieur Ziegler n'est pas là. Je le connais à peine pour l'avoir interrogé et mis sous protection. Mais, ce n'est pas difficile de voir qu'il est quelqu'un qui souffre d'insécurité. Je ne souhaite pas parler de la Faucheuse devant lui, c'est lui garantir une crise d'angine. Alors... Dites-moi Nina, comment se passe les choses ici? Réellement? Des voisins étranges? Des choses inhabituelles?
Revenir en haut
Yonyon


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2013 - 15:05    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse Répondre en citant

- Des choses inhabituelles ? Euh…

Mis à part le sourire féroce, le visage froid et la poignée de main puissante de Diane, Nina ne voyait rien « d’inhabituel ». Mais son instinct lui dictait de ne surtout pas froisser cette dame. Elle réfléchit donc quelques instants. Il en allait de trouver la Faucheuse pour la mettre sous les verrous afin que Nina puisse enfin toucher à la célébrité. Étoile de ses nuits, qui ressemblait plus à une étoile filante ces temps-ci qu’à l’étoile du berger, fixe et rassurante.

- Eh bien, vu que je m’ennuie ici, je passe du temps à regarder le monde, enfin la campagne, par ma fenêtre, tout en haut, seule dans ma chambre ,commença Nina dont la solitude commençait à lui peser. Il me semble avoir vu que les voisins, les Manning je crois, ont des enfants. Deux. Je ne les connais pas plus que ça, on dirait une famille normale, mais discrète. Mais peut être qu’Arthur en saura plus ? Mais si vous ne voulez pas lui en parler, nous pourrions éventuellement prendre les devants et les inviter ici pour voir s’ils n’ont pas vu quelque chose d’inhabituel de leur côté ?

Les yeux de Nina brillaient devant cette possibilité d’aventure. Elle tenta le tout pour le tout :

- Et puis leurs enfants ont l’air tellement mignon ! lança-t-elle, les yeux papillonnants, les mains jointes sur le côté et bras tendus. Une femme, aussi froide puisse-t-elle être, ne pouvait être insensible à des enfants.

- Et cela fera une toute autre compagnie à Arthur. D’ailleurs, où est-il passé ? Il me semblait l’avoir entendu dans le coin quand je suis descendue tout à l’heure ! Enfin bref, il a du se perdre dans ses pensées. Que pensez-vous donc d’une visite des Manning ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:03    Sujet du message: [Secrets et Châtiments - Chapitre 2] Les terriers de la logeuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Secrets et Châtiments Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.