Imaginarium Index du Forum

Dégagez, Ganguro sur la route!
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 23 Nov 2012 - 16:05    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

Un sourire avait éclairé quand Roxanne parla d’elle-même et des deux autres, il était bon d’avoir des amis de nouveau. Probablement que ce fait avait aidé à sa soudaine euphorie de joie vers le photomaton. Une fois dans la machine, il prit place pour la première photo, celle sérieuse : le clan Akita et Abe vivaient leur premier et dernier jour d’existence, il allait être immortalisé dans cette petite image. Les autres photos furent plus relâchées : la deuxième il fit un grand sourire dans lequel on ressentait Mikael à travers les artifices, la troisième il tira la langue, la quatrième il prit un air d’asiatique exagéré et la cinquième il fit des oreilles de lapin à Roxanne à son insu.

-Je suis désolé de ce décevoir Soni, mais tu auras probablement une chaussure écrase merde. Car tu Vas marcher dans de la merde et de la pourriture, des déchets toxiques et un tas de chose. Soit la chaussure est laide que ton pied est protégé, soit la merde rentre dans le soulier, tu choisis quoi?

Un petit sourire taquin lui étira le visage, se rebeller n’était pas une marche de santé où on restait mode et branché. Il fallait dire adieux aux beaux vêtements et remercier les vêtements efficaces de nous préserver des blessures, infection, et du froid.

-D’ailleurs, tu pourras aider le grand manitou pour certains de nos vêtements à fabriquer, certaines zones que nous allons visiter seront très froide, il n’existe pas de vêtement ici, suffisamment chaud. Il fait toujours la même température partout ou presque. Sinon, pour notre ami que tu as un faible, tu es certaine que tu veux lui acheter des vêtements? Je ne suis pas certain que le rose lui ferait plaisir alors si tu veux gagner des points auprès de Roméo, achètes des trucs à son goût plutôt que de tenter de lui donner les tiens.

Il rit un peu puis s’arrêta, sa marche s’arrêtait ici, à une dizaine de mètre plus loin, l’allée des sous-vêtements commençaient.

-Tu me rejoindras où les souliers, je verrai si je trouve un modèle assez résistant.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Nov 2012 - 16:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Sam 24 Nov 2012 - 21:26    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

5 photos dont 4 occasions d'éclater dans un délire fou. La première photo fut digne d'une photo d'identité. J'avais une idée bien claire de l'utilité de cette photo. Je comptais créer un album avec leurs différentes futures identités. Ainsi, si l'une nous causait des ennuis, il nous suffirait de noter à côté la nature des ennuis, et ainsi ne plus l'utiliser à l'avenir. J'avais bien l'intention de poursuivre les sorties, cette idée allait être parfaite !
Pour les 4 photos délirantes, j'avais enchainé les grimaces. J'étais fière de moi ! Puis, quand les clichés furent pris, je sélectionnais sur la borne, le chiffre deux.


- Un exemplaire pour toi, et un pour moi. Tant pis s'il fallait payer double. Je ne mangerais pas de brochette.

Quelle fut ma surprise quand je vis deux oreilles de lapin sur la dernière !

- Tu as osé !

Je lui sautai alors dessus, essayant tant bien que mal à ébouriffer ses cheveux. Mais pourquoi étais-je si petite... et lui plus grand...

Une fois arrivés dans le monde du vêtement, Mikael et moi devions nous séparer.


- Très bien. Vas pour l'écrase merde,
dis-je en boudant. Pour le Grand Manitou, j'aiderai. Quant à Roméo... je m'en veux de l'avoir repoussé en le forçant à se reposer. Lui offrir un livre pour qu'il bosse encore plus ? Ho non ! Surement pas ! Ce serait contraire aux règles de votre brigade, chef !

Je faisais maintenant face à l'allée des sous-vêtements. Mikael s'apprêtait à filer vers les chaussures. Avant qu'il ne parte, je lui dis :

- Je lui offrirais bien un bikini rouge en lui disant que c'est le mien. Un comme celui que j'ai donné à sa dernière patiente. Ho ! Mais tu ne connais pas cette histoire ! Je te la raconterai après. D'abord : sous-vêtement et... écrase merde.

Puis je filai dans le rayon en virevoltant au milieu des dentelles et en criant :

- A tout à l'heure Toshiiiiii !

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012 - 17:13    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

L’air moqueur, il la regarda du coin de l’œil en croissant les bras, son allure semblait dire: Oui j’ai osé et puis? Dans ces moments comiques, la personne plutôt humble qu’était Mikael devenait une créature d’arrogance pour pimenter l’humour de la situation.

-Tu verras, on s’y fait pour l’écrase merde, tu te porteras à merveille avec ça. Je suis même certain que tu deviendras une adepte du confort et des vêtements pratiques. Pour Roméo, je voulais plutôt signifier que si tu lui achètes des vêtements, prend au moins des vêtements pour fille. Les hommes qui portent du rose, ce n’est pas son fort je crois, tout comme moi. Il ne faut pas nous travestir en femme si vous voulez des hommes, je n’ai jamais compris cette tendance. Si tu veux lui offrir un bout de tissu, lui faire réellement plaisir, contentes-toi de vêtement incolore, de noir à blanc en passant par les gris. Tu verras, ça le touchera. Notre grande famille ne portait jamais de couleur, c’était une de nos marques.

Mich tentait toujours, à son mieux, de faire fructifier la relation entre Vaan et Roxanne, d’une certaine manière ça lui faisait un velours. Il avait l’impression de faire le bien de manière désintéressé, une bonne action pour le plaisir de la chose. Surtout que les deux êtres, bien qu’ils semblaient avoir un certain lien fort, ne semblait pas beaucoup partager de similarité. Vaan ne comprenait pas Roxanne et Roxanne ne comprenait pas tout à fait Vaan. Un manque de communication? Peut-être, c’était à espérer. L’autre optique était qu’il y avait, malgré tout le désir de Roxanne, une certaine incompatibilité. Certes! Tout n’était pas joué : ceux qui se ressemble s’assemble, d’accord, mais il advient que les contraires s’attirent. Dans le fond, ces deux proverbes se faisaient face en se complétant ou se contredisant. Va savoir! Il s’en fichait, il voulait voir ses amis heureux et c’étais leur temps maintenant, leur époque. Au contraire d’Into, il était bien dans sa peau mais n’espérait rien dans la vie de plus que le parachèvement de l’œuvre qu’il avait commencé il y a longtemps. Mais! Ça n’empêchait pas d’avoir du plaisir et de délirer, ça non!

-Sinon, tu fais bien de ne pas lui offrir de livre, Manitou fera déjà des ravages là-dessus, je le vois, elle le prend comme son apprenti. Il est le dernier de son genre, j’espère que ça ne lui fera pas trop de pression à long terme. Mais je ne crois pas, il semble avoir soif de cette situation.

Le regard s’arrondissant un peu à la mention du bikini rouge, il éclata de rire avec cette franchise qui lui était bien propre.

-Un bikini rouge??? Le pauvre! Allons, tu vas lui faire faire des malaises à ce Roméo, prends garde. Allez, on se revoit tout à l’heure dans les souliers et bottes. J’y vais Soni-Chan! Ping, pong, ping, termina-t-il dans une imitation ridicule, très peu évolué, de dialogue asiatique.

En route vers les écrases-merde comme le disais si bien la petite tête platine, il arriva dans les rayons : horreur, il ne semblait rien avoir de pratique ici. Design dernière mode, talon qui donne mal au pied et empêchent les bons sprints, il ne trouvait rien qui vaille pour le moment. Tournant et retournant tout ce qu’il lui tombait sur la main, il tomba finalement vers une botte. L’allure était acceptable, le style rebelle en faut cuir lacé. Mais c’était une imitation bien pauvre de botte de combat, rien qui ne tienne ou soit assez solide pour marcher dans les décombres d’Acropolis.

-C’est embêtant…

Tous ces produits contrôlé par le Gouvernement ne donnait pas un accès facile à du matériel de combat, pas vraiment. Le meilleur matériel qu’il pourrait trouver était probablement dans les pires marchés noirs, tout en bas de Metropolis. Cela allait probablement nécessiter une sortie nocturne dans les endroits les plus dangereux de la ville.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012 - 17:37    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

Je fis mine d'écouter Mikael au sujet du fait de transformer les hommes en femme. Je ne voyais plus qu'une chose : le rayon lingerie. N'entendais plus qu'une chose : l'appel de la dentelle.

- Ouais ouais... j'ai compris. Noir blanc ou gris. C'est ce qu'il aime en plus. Tu n'as pas remarqué que son appartement était tout blanc, qu'il porte souvent des pantalons noir et des hauts blancs ou gris ? C'est... typiquement vous !


Je sautillai sur une jambe, puis sur l'autre. Lingerie. Il n'y avait plus que ce mot qui raisonnait dans mon esprit.

- Toshi-chou... rappelle-moi ce soir, de te raconter l'épisode du bikini rouge. Vraiment, il faut que tu le saches. Tu vas rire !

Je fis un bond jusqu'à Mikael et le secouai en l'attrapant par les manches de son haut.

- Tu allais partir chercher les chaussures sans connaitre ma pointure ! J'ai des petits pieds...

Alors je lui tirai sur les manches pour le faire baisser et lui murmurai ma pointure à l'oreille, presque honteuse de leur petitesse.

- Zhou ! m'exclamai-je en le poussant et en courant dans le rayon lingerie.

Je déambulais dans les rayons, regardant, touchant tout ce qui me passait sous les yeux. Puis, tout en avançant, j'en prenais un, puis deux, puis trois, quatre, cinq ! ensembles complets. Changement de rayon. Six, sept, huit... Après avoir parcourut les rayons lingeries, je me retrouvais avec 12 ensembles. Direction les cabines d'essayage. Sur les 12, huit furent retenus. Je comptais bien prendre les huit. Leur prix le permettait, si je ne faisais pas de cadeau à Vaan. Je scrutai mes trouvailles. Ma décision était prise, tant pis pour le cadeau.

Il me fallait maintenant trouver Mikael. Mes trouvailles dans les bras, je trottinais dans le coin des chaussures tout en criant son nom asiatique.

- Toshiiiiiiiii !

Je continuai ma course jusqu'à ce que, enfin, je trouvai mon camarade de promenade.

- Toshi ! m'écriai-je en courant vers lui. J'ai tout ce qu'il me faut ! ajoutai-je une fois devant lui.

Je brandissais fièrement mes huit trouvailles. Puis, je regardai le rayon et plus précidement, la paire de chaussure qu'il fixait.

- C'est pas moche. Tu as bon gout mon petit.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012 - 16:15    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

Tournant et retournant la botte dans ses mains, il fit une mine navré et moqueuse à Roxanne.

-Désolé de te décevoir, mais tout ça, c’est que du toc. Ta boutique n’offre rien d’une qualité assez haute pour ce que nous allons faire, du moins, pas en terme de protection.

Il retint assez vivement un rire puis lui dis :

-Il va falloir que l’on retravaille tes priorités un peu ma chère Soni-Chan, un peu moins sur l’apparence des objets et un peu plus sur leur utilité. Tu verras, ça va te venir assez rapidement.

D’une manière, lui et Vaan pouvaient la protéger mais Roxanne allait devoir faire face à un monde qui exige plus que la superficialité. Comme ça, en surface, elle pouvait sonner singulièrement, énormément, superficielle. Alors qu’il s’entêtait à lui rappeler que l’objet être avant tout pratique, elle ne cessait de faire une fixation sur l’apparence. Mais, Mikael savait qu’il y avait bien plus de potentiel dans ce petit bout de femme qu’une extravagante de la haute. La transformation que subirait Roxanne au cours des épreuves allait probablement être spectaculaire, s’il ne se trompait pas. Son regard se fronça un peu en remarquant qu’elle brandissait ses sous vêtements pratiquement sous son nez. Il ne regarda pas ou peu (il n’avait pas trop le choix qui elle lui plaquait ça devant le visage) et lui glissa une plaisanterie.

-Stop l’exhibe mademoiselle, tu n’as pas de pudeur pour ce genre de chose? Partie comme ça, tu te créer tout un dossier d’exhibitionniste ma chère, je n’y suis pour rien.

Attrapant un sac de toile à l’effigie du magasin, le genre de petit sac qui se réutilise et qui n’est pas trop cher, il lui tendit. Contrairement au médecin en chef Strico, Mikael n'avait pas semblé particulièrement gêné à la vue des objets. Après tout, les femmes mettent des sous-vêtement, c'est simplement naturel. Si Roméo avait l'imagination trop fertile, pour sa part, il avait une bonne dose de vécu avec Maria et Keva. Il ne comptait pas le nombre de fois qu'il avait dût panser, changer ou aider à s'habiller des consœurs blessées. Dans un contexte de relation plus particulière, c'était évident que l'objet prenait une autre signification. Mais là, à l'instant, ça ressemblait plutôt à son ancienne routine où il devait vivre collé contre ses compagnons, en paria. La proximité et la fuite du gouvernement ne laissait pas toujours place à une véritable intimité.

-Mets-donc tes affaires là-dedans, le sac nous servira à ramener les trouvailles. Pour les bottes, je vais t’emmener à un endroit où il y a du vrai bon matériel. Peut-être que j’irai seul cette nuit... Je ne crois pas que Roméo aimerait que je te traine dans les pires endroits de Metropolis. J'aimerais garder mes reins quand je dors et que doc reste loin avec son scalpel.

À ces mots, il délaissa la botte sur l’étagère : la pauvre ne servait à rien sauf faire jolie. Son visage s'illuminait de moquerie de temps à autre mais surtout de bonne humeur.

-As-tu tout ce que tu as de besoin?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012 - 16:48    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

- J'y travaille ! m'exclamai-je quand Mikael me suggéra de revoir mes priorités entre qualité et design. C'est pour cela que j'ai pris des sous-vêtements confortables. Même si ils restent mignons.

Mikael me donna un sac pour y mettre mes trouvailles. Je mettais tout dedans quand il me traita de nouveau d’exhibitionniste, tout en se moquant de moi. Il en avait, de la répartie, ce petit clone. C'était agréable ! Cela me changeait du sérieux de Vaan.

- Tu sais Toshi, tu pouvais aussi ne pas regarder. Aller, allons en caisse pour ensuite récupérer nos couleurs chez ton ami.

Une fois en caisse, le sac fut vidé sur le tapis roulant. Une petite taquinerie me vint à l'esprit. Un sourire sournois s'afficha sur mon visage. Quand le dernier sous-vêtement passa devant le bip de la caissière, je déclarai bruyamment, en brandissant un ensemble :

- Dis Toshi, tu me laisseras essayer un de tes nouveaux sous-vêtements ?

Puis je replongeai les achats payés dans le sac, ravie de ma moquerie.

- Je crois qu'on a tout ce qu'il faut. A part les couleurs, pour peindre notre jeu de carte et le totem. Tu crois qu'il me laissera en avoir ? On peut pas dire que nos premières rencontres étaient très agréables. Quoi que pour la deuxième fois, il m'a dit un truc gentil. Mais j'étais moi, j'étais... enfin tu sais. Ho ! Et la brochette, j'en veux une. La nounou nous a donné assez de crédits pour une brochette ? Au pire on partagera... Car tu vas gouter à une brochette ! C'est un ordre Toshinette ! Mais pas trop, sinon tu ne rentreras pas dans tes sous-vêtements neufs. J'ai cru entendre notre Roméo t'appeler Précieux, quand tu étais dans les vapes. Je comprends pourquoi !

J'éclatai de rire en interposant le sac entre lui et moi, pour éviter des représailles et pour me cacher alors que je riais aux éclats. Je rabaissai le sac et m'agrippai au bras de Mikael afin de lui tirer dessus.

- Aller mon Toshi, on continue ! C'est qu'après, on a un jeu à créer pour sortir nos accros au travail de leur routine destructrice.



_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012 - 00:56    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

À l’attaque de son amie, Mikael resta inflexible. Si elle avait connu le genre de blague salace et basse qu’ils se faisaient entre militaire pour s’humilier devant les filles mutuellement, elle en aurait pris de la graine. Affectant une mine décontracté, puisque visiblement il se ramassait avec la fardeau de payer, en plus, il prit un moment pour se donner l’avantage alors que la peste platine était un peu plus loin.

-Bien entendu Soni, tout ce que tu veux trésors. C’est la moindre chose.

Rajustant son collet avec la mine du gars excentrique asiatique, il pointa du menton la marchandise et dit tout bas à la caissière.

-C’est moi qui les design, je cherche justement une belle brunette pour les annonces de Metro Secret. Tu sembles avoir une jolie silhouette, dommage que je n’ai pas ma carte pour te l’offrir.

Finissant le tout sur un clin d’œil subtil, déjà que faire un clin d’œil avec ses yeux bridé était difficile, il repartit avec une facture contenant un numéro de cellulaire et une vendeuse qui le dévorait des yeux : le pouvoir de l’argent. Il rangea le numéro dans l’intention de ne jamais rappeler mais son sourire en coin laissait peu de place au sentiment que la taquinerie l’avait affecté. Il rajouta même :

-En effet, il m’appelle précieux à cause de toi je crois. Ou sinon je ne me souviens plus, mais sinon ça me convient très bien.

Qu’est-ce que ça voulait dire? Pourquoi il souriait comme ça? Un truc lui avait plût ou sinon il s’était outrageusement bien sortie de l’impasse.

-Bref, dit-il en jetant dans un égout le papier après un coin de rue, faisant bien attention que la peste ne met pas la main dessus, oui, le jeu sera un bon plan pour nos accrocs du travail. Pour Vendel, tu verras en temps et lieu. Évites simplement de blaguer avec lui comme tu le fais avec moi. Mais ça, tu dois t’en douter. Il n’a pas le sens de l’humour dans le même sens que nous et le connaissant il doit te regarder comme une enfant. Il faut dire que tu te comportes parfois comme tel.

Il rit à cette dernière phrase et se relevant il prit un voix sur-aïgue.

-Moi je m’appelle Soni et j’ai le droit de taquiner qui je veux bien, mais les gens ne peuvent pas me taquiner sinon je me venge et je créé des petites tactique pour tenter d’avoir le dessus. Seulement m-o-i a le droit de taquiner, il m’énerve Toshi!!! Il ne se met pas en colère ni rien, c'est agaçant!

Il en profita évidemment pour imiter une démarche féminine exagéré tout en proférant ses paroles. La pauvre, si elle voulait jouer ce jeu, elle avait un très vieux singe sur les bras : le genre qui a passé son orgueil à un autre stade et qui ne manque de pas de ressource ni de ridicule. Suite à ça il éclata de son rire typique qui vient du fond de l'estomac, le dos un peu courbé en arrière: Meilleure change la prochaine fois jeune fille.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012 - 19:56    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

J'écarquillai les yeux. Stupéfaite par le retournement de situation. Mikael avait de la répartie ! Il jouait le jeu !

- Tes soutiens-gorges te vont mieux qu'à moi, de toute façon, raillai-je en lui tirant la langue. A cause de moi ? Bha, ça te va bien ! m'exclamai-je en lui pinçant la joue et en souriant. Précieux !

Puis il me conseilla de ne pas plaisanter avec Vendel.

- Son humour est limité ? Cela te dérange que je me comporte comme une enfant ? demandai-je en fronçant les sourcils et en croisant les bras.

Et il commença à me caricaturer. Ou du moins, de caricature Soni. La version "rouge" de moi-même. La version casse-pied. Celle que tout le monde veut étriper. Ce que Mikael était drôle ! Il tortillait ses fesses comme une fille. Il faisait des gestes gracieux, ou du moins qui devaient l'être, avec ses bras. Les bras toujours croisés contre mon ventre, j'éclatai de rire et me tordais d'hilarité. Courbée en avant, me tenant le ventre.

- Arrête je vais avoir envie d'aller aux toilettes si tu me fais tant rire ! Je ris tellement que j'en ai mal au ventre. déjà que j'ai des crampes tellement j'ai faim ! Aller ! bougre Précieux, amène ta sale gamine manger une brochette pour ensuite aller les couleurs pour que la gamine peigne les plus belles cartes de jeu du monde pour sauver les accros au travail !

Les larmes aux yeux à cause de mon hilarité, je pris Mikael par le bras et l'entrainais je-ne-savais-où pour manger. Bras dessus bras dessous, je l'obligeai à avancer.

- Aller mon Précieux Toshi amusant amusé, j'ai faim ! J'aimerai une brochette de pâte de fruit. Tu as un parfum préféré ? On va prendre une que tu aimes et la partager. Il me semble qu'il y a un snack pas loin... On va chercher !

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 15:01    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

Le regard un peu brillant d’amusement, probablement les larmes aux yeux à force de rire, Mikael s’était laissé entrainer dans la foule vers un snack. Cependant, puisqu’ils allaient éventuellement croiser Vendel, il était bon de lui donner un ou deux tuyau pour que ça passe un minimum entre eux.

-Oui et le monde de Vendel est très… dangereux. Surtout, ne le surnomme pas comme tu le fais pour moi. Prends que son prénom et contente toi de celui-ci, garde pour lui ton être de l’intérieure, la jeune femme moins éclatante. Il saura détecter chaque fausse façade et le prendra mal, comme si tu n’es pas honnête ou très superficielle. Des femmes, il en voit beaucoup, et je crois qu’il fatigue un peu des princesses. Je sais qu’il blague un peu avec Roméo ou le grand manitou, mais c’est exceptionnel. Moi-même je n’oserais pas encore trop de proximité, pas comme les délires que je peux faire avec Roméo ou toi voir le grand manitou. Pourtant, j’ai l’impression que la part de toi que tu as toujours caché et l’artiste aurait beaucoup à partager avec lui. Tu viendras te faire exploser le ventre de rire avec moi, et parler d’art avec lui.

Leur progression allait de bon train quand, dans une ruelle odorante un peu un plus huppée, des friandises étaient offertes. Il y avait là, parmi les ventes trottoirs, un en particulier qui offraient des gâteries aux fruits.

-Ma saveur favorite? Je crois que c’étais le citron, je trouve les autres moins goûteuse.

Les saveurs artificielles étaient déjà très loin du goût réel des aliments, leur arôme, comparé à notre monde réel, serait comparable à un jus artificiel de fruit de très mauvaise qualité avec deux fois trop d’eau pour le concentré. Pourtant, comparé à l’absence totale de saveur d’un sachet ou d’une barre nutritive (si ce n’est un arrière goût de carton), c’étais beaucoup plus goûteux que la moyenne. La seule chose réellement très riche en saveur était la viande vendue par le gouvernement, le 2e aliment le plus coûteux après l’eau pure.

-Et toi? Qu’aimes-tu? Oh, d’ailleurs, je vois des toilettes publiques là-bas si tu ne tiens plus.

Il termina sur un sourire moqueur.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Sam 5 Jan 2013 - 20:58    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route! Répondre en citant

- Lui montrer mon vrai moi, dis-je à voix basse.

Personne n'aimait mon vrai moi lorsque je le montrais. Sauf ma nouvelle famille. Mais Vendel avait l'air si froid. Si Mikael disait que je devais faire ça, je le ferai. Avec crainte, mais je le ferai.

Une fois devant les ventes trottoirs, je désignai un petit chariot de vendeur de confiserie.


- C'est bon le citron, mais je préfère les fruits rouges. Je prendrais bien des pâtes de fruits cerise, fraise, framboise ou grenade... canneberge aussi. Prenons un sachet d'un peu de tout. Un sachet mélangeant agrumes et fruits rouges.

Mikael vit des toilettes plubliques et m'embêta avec.

- Je rêve ou tu fais allusion au fait que je serai une pisseuse ? Et bien figure-toi que non, c'est bon, pas d'envie pressante. Et toi Précieuse ? Tu n'as pas la vessie pleine ? Si nous devons aller voir ton ami peintre et que celui-ci habite loin, tu devrais peut-être aller te vider un peu... ce serait dommage de salir ton pantalon. Je te conseille quand même de te retenir. On ne sait pas si c'est propre, imagine quel genre de cochonnerie tu pourrais attraper et ainsi mettre à mal tes fesses de Précieuse.


Je me mis à rire en lui donnant une tape dans le ventre, du revers de la main. Puis je me hâtai de gagner le vendeur de confiserie et pour faire mon achat.

- Plus vite on aura fini ici, plus vite on ira voir ton ami et on pourra ensuite rentrer faire notre jeu,
dis-je en payant les confiseries.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:06    Sujet du message: Dégagez, Ganguro sur la route!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.