Imaginarium Index du Forum

Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 922, 23, 24  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 16:21    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Je regardai Mich engloutir les deux barres avec une facilité déconcertante. Moi, je commençai à peine la mienne.

- Compte sur moi pour te soigner chaque fois qu'il le faudra. Quant à l'entrainement, ce sera quand tu voudras !

J'éclatai de rire tout au long du récit de Mich. Manger ma barre nutritive n'était pas chose aisée tellement je riais. J'aurai aimé voir ça, être une petite bête pour me faufiler sous la porte et voit Mich entre les griffes de Roxanne.

- C'est elle tout craché ! Grande gueule aux deux mains gauches.

Mais ce qui me fit le plus rire, c'était le passage "prothèse". Là, c'était tellement épique.

- Attend attend attend... dis-je en reprenant mon souffle. Poser les prothèses ? Tu es en train de me dire qu'elle t'a déguisé ? Tu as eu droit à son horrible perruque rouge ?

Nouvel éclat de rire. Je n'en pouvais plus. Mes abdominaux me faisaient mal tellement je riais.

- Mais alors là ! Elle a réussi à te déguiser ! J'ai été plus fort que toi sur ce coup. Moi, j'ai résisté à la teinture blonde. "Vaan ! tu serais tellement bien avec des mèches blondes !" , dis-je en essayant d'imiter la voix suraiguë qu'elle avait quand elle s'agitait d'enthousiasme, je battais même des bras comme elle. Si tu voyais ses "amis" et sa "famille", ajoutai-je en faisant un signe de guillemets avec mes mains aux mots famille et ami. Tu comprendrais Roxanne. Pourquoi elle peut passer des larmes aux rires en une fraction de seconde, pourquoi elle prend tout à cœur. J'aurai aimé voir ça, te voir coincé dans le repère de la fille en rouge.

Je cessai de rire et souriait, un peu honteux de me moquer d'elle. Elle ne le méritait pas.

- Elle t'a laissé passer la nuit chez elle, un grand privilège ! Ne retient pas contre elle les "sale clone", elle était encore totalement formatée par... par tout. D'ailleurs, je me demande où elle a pu avoir cette arme. Cela m'inquiète un peu de la savoir avec ça chez elle si elle ne sait pas s'en servir. Maladroite comme elle est, elle serait capable de se tuer simplement en voulant le ranger.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 16:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 16:52    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Maintenant bien plus serein, il se laissait choir complètement sur son lit de fortune.

-Je crois avoir geins tout le long quand elle me torturait avec ses cosmétique, mais c’était vraiment pratique. Je n’étais pas en mesure de me sauver adéquatement si je me faisais pincer et je repartais pendant un moment très actif. D’ailleurs, je l’ai rencontré plus tard dans la journée au festival. J’ai dévié un pervers d’elle, je lui ai dis que si je le reprenais à tourner autour de cette fille, j’allais l’émasculer et lui faire bouffer ses couilles. Il est parti sans demander son reste. Ça me fait songer qu’elle aimerait probablement savoir que tu es en sécurité.

Se tournant dos à Vaan pour prendre son téléphone, il lu en vitesse le message de Roxanne, en diagonale, envoya le message au fond de son téléphone pour éviter que Vaan sache leur amitié plus méconnu (il avait bien le droit à ses secrets) et lui passa son téléphone pour s’écraser de nouveau.

-Tu peux l’appeler avec ça, il n’y a pas de risque. D’ailleurs, tu la questionneras sur ses armes si tu y songes. C’est vrai que sans formation c’est dangereux.

Mich sembla ensuite se détendre, quoi faire d’autre en attendant Into?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 18:21    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

- Au festival ? Mais je croyais que tu ne l'avais vu qu'une fois ? C'est pas ce que tu as dit tout à l'heure ? demandai-je, un sourcil levé, un brin curieux.

Je regardai le téléphone que Mich me tendait.

- Je rêve ou tu m'incites à l'appeler là ? Vu comment elle me criait dessus tout à l'heure, j'ai pas envie de me risquer à perdre la tête...

Je m'emparai tout de même du téléphone, m'installai sur mon lit tout en tournant le dos à Mich. J'appelai chez moi. Encore une fois, elle mit du temps à répondre. Quand elle répondit enfin, je dis :

- C'est encore moi. On peut parler librement, j'ai le téléphone de notre ami commun.

- Vaan ?! Décidément ! Tu ne m'as jamais autant appelée. Désolée d'avoir crié tout à l'heure, mais les flash m'ont mis en colère. J'aime pas ce qu'ils disent de vous. Ils vous font passer pour des monstres ! Comment ai-je pu croire tout ça moi aussi !


- J'ai cru que tu étais en colère après moi, avouai-je.

- Ha mais pas du tout ! J'étais très contente de t'avoir eu au téléphone. Tu n'avais pas écouté ce que je disais ? Bon, il est vrai que j'ai un peu dis car je ne savais encore rien. Mais j'ai pas crié contre toi. Juste contre les médias.


- J'ai surtout pas compris un mot de ton charabia.

- Bha tant pis. Mais tu n'as pas autre chose à faire que de m'appeler ?

- Je suis en sécurité pour la nuit. J'ai même pu retirer la combinaison de sécurité. C'est pour te dire combien je peux dormir sur mes deux oreilles. En parlant de bien dormir, est-ce que Perséphone se repose ?


- Oui, mais elle est inquiète car Eagle est partit. Il était très déterminé et même elle n'a pu le retenir.

- Eagle est partit ?! Surtout ne t'inquiète pas tu ne crains rien chez moi ! m'exclamai-je en me redressant. Tu t'ennuies pas ? demandai-je machinalement. Tu as regardé sous le lit ?

- Non ! j'ai peins ! Je n'avais jamais peins aussi longtemps sans être dérangée ou punie. Cela fait du bien ! Mais je n'ai plus de toile. Je vais devoir arrêter car si j'en achète, mon père va le voir.


- Je vais t'en acheter, décidai-je sans réfléchir. Tu vas peindre, autant que tu voudras. Pourquoi ne pas me l'avoir demandé ?

- J'y ai pas songé, et je n'aurai pas osé t'embêter davantage,
dit-elle d'une toute petite voix, ce qui me fit sourire.

- Depuis quand tu te soucies de ça ? Depuis quand tu fais attention de ne pas m'embêter ?

- Depuis que tu cours les mutants, répondit-elle en riant. Tu as d'autre chat à fouetter. Je le vois bien maintenant. Même si tu t'accordes une nuit de repos ! Il faut bien après tout... D'ailleurs, je t'entends mieux que tout à l'heure.

- Je suis sur le téléphone de Mich.


Roxanne n'ajouta rien. Un gros silence s'installa.

- Nous avons parlé...

- Ah...


Sa réaction me fit sourire davantage. Elle retenait son enthousiasme pour ne pas me faire poser de question. Si elle savait que je savais !

- Enfin voila. Bref, nous sommes entier.

- Passe-le moi,
ordonna-t-elle sèchement. Sans discuter.

Je tendis le téléphone à Mich en lui disant que Roxanne exigeait à lui parler et en le mettant en garde contre une potentiel nuée de cris.

- MiIIiiich ? MiIIIich ? disait Roxanne sur un ton enjoué, sans savoir si il y avait quelqu'un au bout du fil.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 18:34    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Les yeux fermés, M-1012 ouvrit soudain un oeil. Son sensor de « danger » venait de réagir. Le danger pour lui existait sous différentes formes : les mutants, une conversation avec une femme, l’Organisation… Tous ces facteurs avaient de haut risque. Pourtant, Roxanne lui était plus réceptive que bien des personnes. Parfois, les choses cliquent mieux avec certaines personnes que d’autres. Roxanne avait naturellement eu sa sympathie de part sa nature attachante, mais aussi un effet corrompu de ses propres flash. Or, il ne se doutait aucunement de ce qui se construisait tranquillement dans son esprit. La petite voix sortant du téléphone le sortie de sa torpeur, sa main attrapant le téléphone tout en faisant une grimace incertaine à Vaan.

-Roxanne? Répondit-il avec un naturel plutôt noir sur blanc. Voir très naturel?

S’installant pour discuter, il mit un bras plié derrière sa tête, ayant toujours cette mine du gars pratiquement endormi mais la voix bien claire, il relaxait sans effort malgré les combats violent récent.

-Alors comment ça se passe en haut? Les médias sont toujours aussi charmant?

Un air espiègle lui passa dans le visage, il allait mettre un peu d’huile sur le feu juste pour le plaisir, visiblement.

-Ils m’ont bien pris au moins? Un bon angle, bien cadré pendant que je fais le mal? Tu sais combien j’aime faire le mal.

Ces mots furent suivit d’un rire bref.

-Alors, racontes-moi tout.

Ces deux là étaient plutôt compatible en terme amitié, visiblement.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 18:49    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Les médias. Nouveau sujet délicat avec moi.

- Horrible ! m'écriai-je. Vous n'êtes pas des monstres ! Vous ne méritez pas ça ! En plus les mutants sont presque mis en victime au même niveau que les pauvres gens. Cela me met en colère ! En colère contre le Président, en colère contre moi-même. Comment ai-je pu croire tout ça !? J'ai honte. Mais heureusement que tu étais là, même si j'ai failli te tuer.

Le tuer ? C'était plutôt moi qui était dans de sales draps.


- Mais au moins, je suis chez Vaan, dis-je. J'ai pas encore fouillé dans les placards, même si j'en avais le droit. Mais je vais quand même aller voir ce qu'il cache sous son lit ! Apparemment il y a de quoi m'amuser. N'ayant plus de toile vierge, j'ai pas le choix, je vais devoir faire ma fouine.

Je lâchai un rire malin.

- Ho tu es un vilain oui ! Tu t'en prends aux filles sans défense comme moi, tu forces les ambulanciers à te suivre pour tuer du mutant, tu l'obliges à faire le mal. Mais malgré tout ça, je t'ai trouvé très impressionnant ! Facile à reconnaitre à l'écran car sur un des deux bonhommes masqués n'ayant pas la tenue de ID, tu étais le plus leste et le plus rapide ! Je suis bien contente de te savoir exister. Merci d'exister Mich. Tu m'as ouvert les yeux et en plus tu es mon ami. Enfin pour moi, tu l'es. Tu as mon premier vrai ami ! m'écriai-je avec joie. Pas un de ses crétins qui se servaient de moi et me mentaient !

J'espérai vivement qu'il n'en fut pas un. Vaan ne l'était pas. Alors je savais au fond de moi que Mich ne l'était pas aussi. Pourquoi ? aucune idée !

- Sinon... Vaan va bien ? Je le trouve... bizarre. M'appeler trois fois en une journée alors qu'avant il n'aurait pas fais autant en une semaine, c'est étrange. J'aime ! Mais je suis pas habituée. En plus, il s'intéresse à ma journée. Il n'est pas traumatisé par les mutants ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 19:01    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Mich sourit en coin plusieurs fois aux mots de Roxanne. Hors donc, un changement d’attitude s’opérait chez Vaan. Ça pouvait être plusieurs choses, autant un sentiment de grand frère, de protecteur qui s’installe définitivement ou avec un peu de chance pour elle, des sentiments plus… élaboré. Tournant son regard espiègle vers Vaan, sa nouvelle victime, il rampa son dos sur le coté pour s’éloigner un peu de son cher « frère » et se couchant sur le flanc, face à Vaan, afin d’avoir un bras libre pour repousser celui-ci s’il se décidait à mettre fin à la discussion.

-Comment va-t-il? Il va très bien, je ne pense pas qu’il soit troublé par les mutants, il aime te parler probablement, si c’est pourquoi il t’appelle si souvent.

Hors, il savait parfaitement qu’il avait poussé Vaan à quelques reprise d’appeler Roxanne et avait même aidé la chose grandement. Pour ne pas que celle-ci se fasse de faux espoirs, il avoua ensuite :

-Et je l’ai peut-être un peu encouragé à te sécuriser aussi. Je vais continuer à l’encourager à te sécuriser, c’est apprécié non?

Voilà une hache de guerre de moins avec Vaan, combien il aimait taquinait tout ce qu’il pouvait! Il adorait même. Après avoir « calmé », il recommença.

-Mais pendant que tu en parles, le fait qu’il te demande comment va ta journée est attentionné non? C’est très bien de sa part.

Ça y est, il n’en pouvait plus, il ne riait pas au téléphone, mais lui arracher le combiné serait facile, au besoin. Mich avait la qualité d’être souvent de bonne humeur même dans les temps durs, ça faisait un petit éclat de bonne humeur dans la journée.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 19:14    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

A chaque mot de Mich, je souriais béatement. Enchainant les "ha bon?".

- Il s'inquiète ! C'est surement ça ! Il est mignon quand il s'inquiète parce qu'il ne veut pas le montrer ! Il a les oreilles rouges, les yeux qui se détournent et la tête qui dit non. Il veut pas le montrer mais je suis certaine qu'il tient plus à moi qu'il ne veut le laisser croire.

Puis Mich avoua l'y avoir poussé.

- Hmmh, tu ne devrais pas le forcer. Surtout que je te l'ai précisé dans le sms. Ne surtout pas l’inquiéter. Cependant... si tu insistes en disant tout ça sur lui, tu verras qu'il va bougonner !
En tout cas, je suis contente de voir qu'il m'appelle, même si tu l'y as forcé. Il aurait pu se contenter de demander des nouvelles de Perséphone. Tu ne crois pas ?

=============================================
   

J'écoutai d'une oreille Mich et Roxanne parler. Ils s'entendaient bien. J'étais rassuré car je savais maintenant que s'il m'arrivait quelque chose, elle ne se retrouverait pas seule et sans repère. Elle aurait Mich pour la faire rire. Car si il continuait à être ainsi avec elle, il la ferait rire, je n'avais aucun doute sur ça. Pour les laisser un peu, je profitai du début de leur conservation pour aller me chercher une serviette sortie par Mich et me préparer à aller me laver un peu. Mais écouter était trop tentant. Je me rassis donc sur mon lit et fis mine de me vérifier les ongles de mes mains. Mich s'était retourné. Je ne rêvai pas ! Il me narguait et se moquait ! Le bougre ! Qu'allait-il lui mettre en tête ? D'un coup de main bref devant ma gorge, je faisais signe à Mich de la fermer. Non pas que je lui trancherai la gorge, mais plutôt de couper toutes communications.

- Que va-t-elle penser ? Arrête ça ! Elle pourrait mal prendre la chose et se faire des idées mauvaises sur mes intentions, grommelai-je. Mich... espèce de vile crapule...

Je lui balançais finalement ma serviette avec la moue d'un gamin embêté par son grand frère

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 19:25    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Mich éclata finalement de rire, Roxanne pouvant entendre une sorte de coup de l’autre coté juste avant que Mich rit. Levant une main en signe de paix vers Vaan, il continua à parler.

-Toute personne s’inquiète pour ses amis, c’est normal de demander des nouvelles, surtouts quand on laisse un aussi gros lot dans les mains. Mais je ne savais pas pour les oreilles rouges, merci de cette mention, dit-il en opérant une roulade vive qui le fit reculer d’un mètre et demi, loin de son cadet.

-Ça me fait songer, Roxanne, à une chose qui m’inquiète aussi. Combien as-tu d’arme? As-tu d’autres armes? Tu sais, de la manière que tu tenais ça, si je t’ai attrapé le premier soir c’est surtout parce que j’avais peur que tu te fasses du mal avec. Tu en as d’autres? Tu sais t’en servir? J’aimerais que dans la mesure du possible, tu ne les utilises pas avant que je t’apprenne à t’en servir. D’accord? À moins de cas extrême. Sinon tout va bien? Ça ne bouge pas trop au niveau 6?

En un sens, Mich avait poussé Vaan à appeler Roxanne pour la rassurer, mais était-ce à défaut de le faire lui-même? Vaan aurait peut-être matière à le taquiner aussi.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 19:45    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Je souriais de façon un peu forcée.

- Oui... ses amis... répétai-je un peu déçue de n'être qu'une amie de Vaan mais la mention des oreilles rouges me fit de nouveau sourire. Je sais pas si cela fonctionne avec les hommes. Mais avec moi, il est tout gêné. Il veut pas me le montrer. Peut-être qu'il veut faire le fort ! Ho mais je n'ai rien contre un peu de sensibilité de sa part.

Vint ensuite un sujet sérieux. Après le rire, le sérieux. Et pas n'importe quoi. Mon arme.

- Non, je n'ai que celle-ci. Tu accepterais de m'aider ? Mais ce serait trop dangereux pour toi de venir m'apprendre au niveau 6. Il serait plus judicieux que ce soit moi qui descende te voir. Je sais que je suis pas douée. De toute façon, je sais rien tenir d'autre que mes pinceaux, dis-je avec une petite voix honteuse. Sinon au niveau 6 c'est le calme plat. J'ai pas été regardé dehors. Vaan me l'a défendu. J'ai juste traversé notre palier pour aller chercher ma mallette de peinture. Mais on entend rien ici. Et personne ne vient fermer les grilles de la résidence.

Je fis une pause et soupirai, cela devait s'entendre au téléphone.

- Mich, n’aies pas peur pour moi. Je suis plus forte que tout le monde puisse croire. Pas physiquement hein ! Mais mentalement, je peux encaisser pas mal de chose... enfin je pense. Je suis pas forte comme toi, ni comme Vaan. Mais je veux juste qu'on arrête de me voir comme une gamine inutile et intéressante. Je veux apprendre ! A ne plus avoir deux mains gauches par exemple. Vaan me traite encore un peu comme une gamine. C'est pour ça qu'il a appelé trois fois aujourd'hui. Vérifier si la gamine maladroite n'avait pas causé du tord à Perséphone. Ne fais pas comme lui s'il te plait !  Même si j'apprécie un peu ça car il porte son attention sur moi, c'est tout de même déplaisant.

C'était le retour des pensées pessimistes.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012 - 20:13    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

La mine de Mich devînt également plus sérieuse, il s’assit en indien et sembla plus concentré sur les paroles. Baissant le ton, déviant un peu le visage de coté pour que ses paroles restent entre lui et Roxanne, il dit :

-Allons, je ne te prends pas de la même manière. Tu n’es pas une gamine pour moi, mais une amie. Certes une amie spéciale, très inattendu, on ne pourrait pas dire que le début de notre amitié était très standard, mais je ne te prends pas dans ce sens. Si je me préoccupe de toi, ce n’est pas pour les raisons que tu viens d’énumérer Roxanne. C’est parce que ma réalité est monde dans lequel on perd souvent ce à quoi on attache de l’importance. Comme les amis, la famille ou les gens que l’on aime. Mon inquiétude n’est pas nécessairement issue de toi, je suis un peu séquelle. Alors ne t’en fais pas avec moi, moi, je pense que tu es une jeune femme très bien et épanouie à ta manière. Tu n’as pas certain aspect que d’autres ont? Et puis, tu as la maturité que plusieurs de ton niveau n’ont pas, la preuve, tu vois la vérité maintenant. N’est-ce pas? Ne me fais pas cette petite voix, remontes-moi ce menton que j’imagine baissé à l’autre bout du fil. Chaque chose en son temps, ton heure viendra. Il est vrai que je ne pourrai t’enseigner au 6, mais… On te réserve une petite surprise, tu verras. De plus, tu n’es pas inutile, la preuve, tu as entre tes mains un être très précieux et grâce à toi j’ai pu descendre avec succès malgré les barrages policiers. Je t’assure que la ville était tellement bien cadrée, que sans ton aide, ça aurait été difficile. Alors? Mh? Vraiment, je ne te considère pas dans cette optique.

Dans quelle optique songeait-il à Roxanne d’ailleurs? Sa présence était une sorte de nostalgie, de plaisir et de présence qui lui rappelait de quoi de très heureux, mais aussi de très triste. S’attacher était facile, donner son amitié aussi. Intoccabile l’avait mit en garde, mais il avait fait la sourde oreille.

D’ailleurs, en parlant du loup, la porte ouvrit et une Intoccabile fatiguée, la combinaison copieusement poisseuse, entra. Elle fit un signe de main au garçon avant de se diriger vers la salle d’eau et y pénétrer pour fermer la porte.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 922, 23, 24  >
Page 8 sur 24

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.