Imaginarium Index du Forum

Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 622, 23, 24  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 17:34    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Le hobo blessé :
Le patient en question avait la jambe gauche pratiquement complètement dévoré au niveau de la cuisse, l’os était cassé. Cet homme allait être infirme, ce n’était même pas une question. Il fallait lui faire un garrot de la jambe probablement, voir terminer d’enlever le bas pendouillant d’os cassé et de chair en lambeau. Qu’il soit conscient était pratiquement un miracle, il n’était pas une mauvaise idée de peut-être l’envoyer dans les étoiles comme son regard et de le claquer inconscient avec ne bonne dose de produit Maman Stricosus. Son ventre était lacéré mais les plaies n’allaient pas au-delà des muscles, heureusement, les organes étaient sauve de justesse.
Tristan pour sa part semblait tellement sous le choc qu’il était un peu perdu. Il gémissait, il avait des spasmes nerveux. Bref, il avait terriblement besoin d’être soigné et mis en sécurité. Ce n’est pas tous les jours qu’un monstre nous dévore par les jambes vivant.


Tour Into:
Bien déterminée à dégommer le mutant restant, Intoccabile prit le temps de viser pour l’attaquer, voulant en finir. Lorsqu’elle eut tiré son coup, elle répondit à Vaan :

-Tout va bien, nous achevons le dernier, il y aura deux blessé grave ici ensuite, mais avec un peu de chance, je pourrai leur donner des soins, je vais venir chercher du matériel sous peu.

Mouvement : Viser
Attaque Mutant 4 :+3
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 17:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 17:35    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Mutant4:
Mort

[Phase de combat terminé]

[Résultat:]
Combat 1: Terminé
Dégat pris: 1 Mich, Bras Gauche
Dégat fait: Perte total pour les mutants

Mutant tué:
Sorte no1 (gros torse massif, petite jambe), nom à déterminer par les PJ, 2 mutants
Sorte no2 (Environ humain, moyen-frêle partout, la base), nom à déterminer par les PJ, 4 mutants
Taux de Succès: Très bon

Statistiques:
Hobo survivant en tout: 17
Hobo mort pendant le combat: 0
Hobo déjà mort:9

Bonus avec le bonus de la mission:

Hobo totallement dévoué: 3 (tristan et le couple)
Ils seront prêt à mettre leur vie sur la ligne dans une mission future si besoin. Pour l'instant ils sont trop blessés.

Hobo reconnaissant et survivant:14
Ils sont prêt à prêter appuie contre les mutants afin de libérer le secteur. Si tu le veux, tu peux les armer sommairement et les envoyer libérer d'autre lieu infecté. S'il sont armé et assez nombreux, ils vont réussir, dans le cas contraire, tu perdras ces hobos.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 18:15    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Je constatai avec désolation que nous n'avions pas été assez rapide pour cet homme.

- Ok, je vous ignore donc quelques instants. Je peux aussi me concentrer sur ce pauvre gars sans devoir surveiller mes arrières. Ce type va devoir laisser sa jambe sur place si il veut repartir d'ici. A tout de suite.

Et je me concentrai sur mon patient. Je portai une main au bouton et dis :

- Je préfère vous prévenir, c'est pas joli joli. Je vais vous pincer le pied de votre jambe blessée. Vous me direz si vous ressentez quelque chose.

Je me trainai à genoux vers le pied de l'homme. Je lui retirai sa chaussure et lui pinçai son gros oreilles. Pas de réaction. Je lui chatouillais le dessous du pied. Rien non plus.

- Vous me dites quand vous pincerez ? demanda Tristan.

Malheureux... son pied ne réagissait pas au stimuli. Je prévins le hobo que je pinçais et recommençai. Toujours rien. Je retournai vers la cuisse et appuyai sur le bouton.


- Votre nerf a été sectionné. Vous avez perdu l'usage de votre jambe. Je suis désolé. Pour votre bien, il est préférable de vous l'amputer. Les réparations musculaires sont impossibles. Il vous faudrait une greffe. Mais c'est onéreux. Je ne peux vous laisser le choix. C'est pour votre bien et vous ne sentirez rien. Ne bougez pas. Sachez que je ne vous fais pas ça avec guetté de cœur.

Le hobo restait silencieux. Désemparé. Choqué. Moi, je relâchai le bouton. Je mis des gants, posai un garrot, m'emparai d'une petite fiole magique d’anesthésiant et de quoi désinfecter la plaie. Je commençai par le nettoyage, puis je passai à l'anesthésie. La mini scie dans la boite de soin allait me servir à sectionner le peu d'os encore soudé. Le mutant s'était donné à cœur joie sur le hobo.

Après avoir sectionné l'os, ce qui ne me prit que peu de temps, je retirai les lambeaux de peau et de chair pour que la plaie fut plus propre. Je continuai jusqu'à détacher complètement le bas de la jambe. Le hobo pleurait. Je le comprenais. Il n'avait pas le choix. Vivre avec une jambe en moins ou mourir. La perte de sang était plus faible grâce au garrot, mais cet homme n'était pas tiré d'affaire.

Quand j'eus terminé de détaché le membre et de rendre le moignon plus propre, je le pansais et désinfectais. J'appuyais sur le bouton après avoir retiré mes gants et dis :


- Vous êtes fort Tristan. Courageux. Vous vous en sortirez. Une aide peut vous être apportée. On peut vous en trouver une.

Je m'avançais surement en lui proposant de l'aide. Mais mes parents le faisaient bien. Je pouvais très bien... hmmh... il valait mieux en parler avec Into. Je regardai la jambe coupée. Elle avait drôlement plu au mutant. Une idée me vint.

- Mich, Into, j'ai une idée tordue mais... je sais pas si c'est très bien de faire ça au pauvre hobo. Je songeai utiliser sa jambe amputée comme appât et le frigo comme bunker afin de leur tendre un piège, et d'en avoir plus en une seule fois avec les explosifs, et pourquoi pas le câble ! Vous en pensez quoi ? Ho et j'aimerai continuer d'aider ce hobo, dans une sorte de rééducation, un suivi psychologique surtout. Jack aurait ce genre d'aide ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 18:48    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Intoccabile passa en flèche auprès de Vaan pour saisir du matériel divers : seringue avec antidouleur, fil, aiguille pour recoudre, filet, pansement… Les blessés ne semblaient pas avoir échappé de son coté non-plu, mais c’était déjà moins pire que le pauvre Tristan.

-Je crois que ce serait une bonne idée Vaan, nous pourrons observer plus amplement ce plan une fois nos malade et le campement en sécurité. Mais je crois que ce serait viable, oui. Je ne crois pas qu’il va te tenir rigueur pour sa jambe. Nous pourrons toujours demander à Jack s’il n’aurait pas un peu de ressource pour ce pauvre homme. Il a le cœur sur la main, il comprendra surtout s’il est infirme et traumatisé.

Mich arriva à proximité de Vaan après s’être adressé à un groupe de Hobo dépassant vaguement la douzaine, il les avait réunit, leur avait indiqué de mettre ensemble les corps et de faire le ménage. De passage, il observa quelques secondes le travail de Vaan pour ensuite repartir avec une compresse pour éponger son propre sang et serrer la plaie le temps qu’il reçoive des soins de un ou l’autre. Il s’appliquait maintenant à monter des barricades aux deux entrés pour prévenir les futurs raids de mutant dans ce campement. Les murs et les barricades allaient aider des hobos à se réfugier ici. Un équivalent de corde fût rassembler pour permettre des échelles de corde de se lancer l’autre coté des murs avec les débris de tente brisé et de petites plateformes de taule de et béton afin de faire une vigie sur les murs. Le camp de sécurisait sous les conseils militaire de M-1012.

Lorsqu’Intoccabile eu terminé avec ses deux cas, des hobos vinrent l’aider à porter les deux malade soigneusement pansé auprès de Vaan. Leur pansement n’avait rien à voir avec ce qu’elle se faisait à elle-même, ils étaient sans reproche. Into laissa Vaan finir son boulot et s’affaira plutôt à vérifier les alentours tout en chargeant ses armes. Certains hobo venaient s’agenouiller à elle avec des remercîments confus et bien entendu elle leur disait se de lever et qu’elle n’était qu’une personne qui avait choisit de se dresser, qu’il ne fallait pas l’aduler ainsi.

Pourtant, tous les efforts, tout le risque, tous ces exploits dans lesquels Intoccabile avait mit sa vie en danger sous le pseudonyme d’ID prenait son sens maintenant. Sa proximité seule suffisait au peuple pour leur redonner espoir, elle était le miracle, l’impossible, l’ennemi que l’Organisation tue et qui revient toujours. ID ne laissa jamais tomber personne, ID n’échouait jamais non-plu. Mais à quel prix? Cette question était une question réservé aux membres de son clan qui, eux, savaient une humaine sous l’habit. Pourtant, ID était là et le héros public faisait son effet. Les hobos reprenaient courage et s’organisaient contre la menace au sein de leur campement. Une petite fille du campement s’approcha finalement pour lui offrir une fleur fabriquée avec des déchets. Le petit bout d’humain, sale et misérable souriait à nouveau comme si le lendemain existait. Délicatement, ID prit la fleur et ramena l’enfant contre lui avec une accolade encourageante. Un doigt contre son casque, ses coéquipiers purent cependant entendre la voix féminine dans leur casque dire à la petite. « Sois forte. » Un geste simple, un geste qui fait toute la différence pour un enfant. La petite, émerveillée, s’éloigna avec un le torse bien gonflé aller aider sa maman à faire des cordes avec les déchets de tente ou recouvrir les morts.


De son coté, ID alla plutôt grimper sur un mur pour observer les alentours les bras croisé, songeuse, elle méditait aux prochaines étape comme un tacticien le ferait pendant a guerre. Sa main se porta soudainement à son révolver qui tira vers une de ces infâmes caméra de surveillance.

-On va devoir bouger messieurs, nous étions observé, je le crains. Les nouvelles doivent couvrir l’évènement. Nous sommes désormais publiquement célèbre.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 19:26    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Selon Into, c'était possible. Alors j'en informais Tristan. Puis, je lui ordonnai de ne pas bouger.

- Il vous faut rester calme. Et patient aussi.

J'étais très satisfait de cette mission. Je me sentais bien, malgré les morts qui nous entouraient. Je me relevai et demandait à deux hobo soignés par Into de rester près de mon blessé. Je refermai ma boite, récupérai mes affaires et pris la jambe. Je la mis dans un morceau de tissu qui trainait non loin. C'était probablement les restes d'un vêtement de hobo mort à cause des mutants. Je cachais bien la jambe dedans et l'emportai avec moi. Je m'approchai de Mich.

- Montre-moi ton bras maintenant. C'est bien la première fois que je te soigne alors que tu es conscient et lucide. Je te soigne tant qu'on le peut.

Je ne laissai pas le choix à Mich car je lui tenais déjà le bras. La plaie n'était pas profonde. Un simple bandage suffirait. Alors je le lui posai.

- Voila ! on va pouvoir parler de mon idée de guet...

Intoccabile nous interrompit. Cela sentait visiblement le roussi pour nous. Les caméras de surveillance nous pistaient. J'allais passer à la télévision. Ho non... j'allais passer à la télévision. Roxanne ne regardait pas les informations, je ne risquai donc pas de l'inquiéter.

- On décolle alors... c'est peut-être plus prudent.

Nous quittâmes le camp pour nous avancer vers le bâtiment 15. La porte était toute proche de nous, mais nous firent une pause pour voir si nous étions suivi.

- J'ai embarqué la jambe, dis-je en la leur montrant dans mon sac.

Elle était bien emmitouflée dans son linge. Puis je leur expliquai mon idée : Créer un dispositif explosif sous la jambe servant d'appât. Dispositif qui exploserait quand les mutants seraient là.


- Il faudrait donc les attirer. Une personne serait plus judicieux pour cela. Et les deux autres le protègerait de loin. Cette personne n'aurait plus qu'à amener les mutants à la jambes. La proie se cacherait dans le frigo qui serait mis non loin de la jambe. Cela le protègerait de l'explosion et des mutants.

Je me tus pour réfléchir.

- L'idéal serai un recoin au détour d'un carrefour. Comme ça la proie peut se cacher avant que les mutants ne s'engouffre dans le recoin pour bouffer la jambe et sauter avec.

- 8 à l'ouest (7 cases propres et une case déchets)
- 1 sud
- 1 ouest
- 2 sud

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 20:32    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Volontiers, Mich présenta son bras. Il n’avait aucune raison de résister, d’ailleurs, se faire remettre sur pied était un soulagement. Soigné, sa plaie lui faisait déjà bien moins mal. Il écoutait attentivement Vaan et Into, chacun avaient un bon point, l’un un plan et l’autre une évidence : Il fallait bouger.

-Je me propose comme appât, bonne idée pour la jambe. C’est certain qu’une personne plus sensible trouverait ça relativement lugubre mais c’est en effet à notre avantage, les mutants ne sont pas des créatures très brillante, stimuler leur besoin primaire est une bonne idée et puis cette jambe ne servira à personne.

-Tu es aussi, de nous deux, le plus costaud pour le frigo, ajouta Intoccabile. Je n’ai pas de toute que tu es très en forme Vaan, mais nous avons un peu de bagage génétique qui joue en notre faveur là-dessus. Je ne dis pas quand ce sera la réellement Maria qui sera là, là ce sera une toute autre histoire.

Intoccabile parlait souvent comme si une ne pouvait pas exister si l’autre était là. Pourtant, il y avait deux corps non? Alors, pourquoi cette impossibilité. À la phrase d’Into, il y eu un sorte de petit malaise qui se ressent chez Mich, il devait en savoir un peu là-dessus mais ne pas désirer en parler plus à l’instant.

-Tu ne voulais pas appeler Roxanne Vaan? Into, passes-lui l’outil pour communiquer, je crois que c’est calme pour le moment et nous entrons bientôt dans le bâtiment.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 20:44    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

*Quand Maria sera là, tu le seras aussi. Vous serez là toutes les deux* songeai-je subitement.

J'aurai aimé le lui dire de vive voix mais je sentais que ce n'était pas une idée lumineuse. En parlant d'idéel lumineuse, ma jambe semblait avoir son effet sur mes acolytes.


- Vu comment elle a été dévorée, je crois que cet homme a une chair plaisante aux papilles mutantes.

Mon humour laissait vraiment à désirer parfois. Ce que je venais de dire était assez irrespectueux pour ce pauvre Tristan. Humour gore, humour vache. Cela détendait toujours les nerfs. Puis Mich fit une proposition intéressante.

- Bonne idée ! Allons dans le bâtiment pour que je passe l'appel ! m'exclamai-je avec enthousiasme. Je vais donner mes consignes pour Perséphone, ajoutai-je plus calmement. Et puis, peut-être leur dire de ne pas allumer la télé... Pendant l'appel, vous pourrez toujours fouiller pour voir si il n'y a pas quelque chose d'intéressant pour faire le guet-apens.

Ce n'était pas une mauvaise idée. J'ignorais comment Roxanne pouvait réagir.

- Ai-je le temps de les contacter ?
demandai-je à Intoccabile. Je serai bref. Dois-je user de sous-entendus une nouvelle fois ?
déplacement juste dans le bâtiment 15. Pas besoin de compter pour deux ou trois cases XD
Into et Mich peuvent fouiller le temps que Vaan appelle.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 20:50    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Résultat de fouille:
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 21:14    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

-Il est mieux que tu uses de sous-entendu le temps qu’elle soit dans le réseau avec du matériel sécuritaire. Rassures-là, tiens-toi à l’essentiel et des directives claires. Tu as le temps, mais essais de faire bref quand même, nous ne savons jamais quand nous aurons des soucis.

Intoccabile lui donna un genre de cellulaire fait maison qui ne ressemblait à rien, elle s’aventura ensuite dans le bâtiment avec Mich sur les talons, celui-ci chargeant à nouveau son fusil à bloc tout en cherchant. Mich en profita même pour donner une petite bousculade amicale à Intoccabile au passage et elle lui rendit bien et lui faisant aller voir le mur d’un bras. Les chamailles durèrent jusqu’à ce qu’ils se quittèrent à un tournant, on aurait dit un frère et une sœur en quelque sorte.

De son coté, ID trouva une armoire d’urgence pour les incendies qui avait presque été défoncé mais la personne ne semblait jamais avoir réussi à l’ouvrir assez pour s’emparer de la hache à l’intérieur, ce qu’elle fit. Il fallait dire que le recoin où elle avait été avait nécessité qu’elle se baisse et rampe entre des craques de mur croulant, elle n’avait pas froid aux yeux. Si les garçons l’avaient vue agir, leur cœur auraient sauté en voyant le dangereux de son action. Elle revînt cependant avec la hache dans son dos et l’extrémité du tuyau d’incendie.

Mich, de son coté, trouva un éniève cadavre de rebelle désséché et le dépouilla avec tout le respect qu’il pouvait. L’endroit semblait sa planque et dans un recoin, une vieille génératrice était là. Il vérifia la génératrice et fût surpris de constater qu’elle contenait encore de l’énergie. Il rabaissa les haillons qui servaient de couverture au rebelle pour recouvrir le cadavre, prit la génératrice et revînt vers Vaan. Intoccabile n’était pas arrivé, Vaan était au téléphone mais ne semblait pas beaucoup parler à l’instant. La tête ailleurs, il s’exclama assez fort, ne pensant pas que le casque de Vaan allait probablement faire assez de bruit pour que Roxanne entende :


-Vaan, j’ai trouvé une génératrice, après le frigo sous lequel je vais me cacher des explosifs, c’est une belle trouvaille non? Dire que je vais me planquer sous un frigo pour me protéger, on m’aurait dis ça hier, je ne l’aurais pas…oups.

Il s’arrêta en voyant le combiné ouvert à l’oreille de Vaan, celui-ci pouvait presque voir les yeux ronds de Mich en dessous du casque. Redoutait-il un savon?





Citation:
Inventaire de ID:
-1x revolver (actuellement chargé au max: 20 balles)
-4x chargeur de révolver (20 balles/u)
-1x machette
-1x sac d'outils divers(pince, marteau, etc.)
-1 grenades à main

Inventaire de M-1012:
-1x fusil à pompe (type combat, actuellement chargé au max: 10 balles)
-2x paquet de cartouche .30" (12 balles)
-2x revolver (actuellement chargé au max: 20 balles)
-4x chargeur de révolver (20 balles/u)
-1x machette
-1 grenades à main

Inventaire de Vaan:
-1x revolver (actuellement chargé au max: 20 balles)
-4x chargeur de révolver (20 balles/u)
-1x machette
-1x trousse de premier soin Stricosus
-1 morceaux de fil de 2mm2 de 40A long de 10m



Citation:

Trouvailles resté dans les bâtiments:
-1 corps de frigo (lourd)(14)



Citation:

Trouvailles à répartir dans l'inventaire:
-1 vieille génératrice encore fonctionelle, pour quelques décharges (exemple: 3x petite décharge(tel que faire fonctionner une porte, système)-ou- 2x fois décharge moyenne(blesser un être)-ou- 1x grosse décharge (tuer un être)
-1 revolver sur un cadavre de rebelle (10 balles)
-1 chargeur plein (20 balles)
-1 hache d'incendie
-1 tuyau d'incendie de 40M de long (lourd)


Dernière édition par Gemini le Mer 26 Sep 2012 - 22:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 21:37    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Je pris l'outil pour communiquer, retirait mon casque et pus contacter Roxanne. Encore une fois, elle mit du temps à décrocher. Mais que faisait-elle pour mettre autant de temps ? Du temps, je n'en avais pas ! Quand enfin les tonalités cessèrent, j'entendis sa voix, timide, hésitante.

- Oui ?

- C'est encore moi,
répondis-je.

Là, je l'entendis crier un gros "ha" de joie. Je dus écarter l'outil de mon oreille.

- Ma série télé a été interrompue pour un flash spécial ! Je suppose que tu es bien placé pour savoir ! Mais c'est horrible ! Je trouve ça intolérable ! Énervant !

Elle se plaignait. De quoi ? Je n'en savais rien. Mais elle enchainait les adjectifs de mécontentement avec une vitesse et une hargne sans pareille. J'éloignai l'outil encore un peu de mon oreille.


- Ne regarde pas les flash spéciaux. Fais plutôt un peu de peinture, dis-je en espérant être entendu malgré ses cris.

Elle se tut.

- Pourquoi ferai-je ça ? Je peux pas m'empêcher de penser que... que tu... que vous...

- Je suis en réunion et en sécurité dans un bâtiment. Donc les mutants du flash spécial ne me feront rien, mentis-je alors que Mich revenait : pour faire une boulette !

C'était le retour des cris. J'éloignai l'outil encore un peu et dis à Mich qui était revenu qu'il avait surement fait une boulette.
Roxanne criait tellement fort que sa voix s'entendait hors de l'outil sans avoir à le coller à l'oreille. Mich pouvait surement l'entendre.

- Elle est dans une colère noire. Elle crie... ha ! non attends, elle nous passe un savon. Elle TE passe un savon pour ne pas être passé après sa bêtise concernant sa promesse. Une bêtise ? J'entends "pas prévenue", "pourquoi un frigo", "je sais jamais rien de toute façon c'est pareil avec tout le monde"... blablabla. Elle se plains.

- Cela me met hors de moi ! Tout ! Mais si tu voyais en plus ce qui est diffusé ! Pourquoi est-ce qu'ils...

- Parce qu'il le faut ! l'interrompis-je en criant à mon tour. Tu me laisses en placer une maintenant ?! Bien, tu te tais et tu m'écoutes !

Roxanne se calma soudainement.

- Pourquoi tu te mets a crier ?
demanda-t-elle en se lamentant. Tu me cris dessus alors que je suis toute seule, que je ne peux rien faire d'autre qu'attendre. Je vais devenir experte en attente !

- Ben si je ne le fais pas tu ne te tairas pas,
expliquai-je calmement. Écoute, comme tu peux le deviner, je serai en retard. Très en retard. Poursuis tes activités d'accord ? Reste chez moi. Ne quitte pas la résidence ! Et encore moins le niveau 6. Tu regardes sous mon lit, tu trouveras de quoi t'occuper et te défendre si les mutants montent au niveau 6. De tout façon, ils vont pas y aller. Crois-moi.

- Ok, répondit-elle simplement. Vous rentrerez tous à l'appartement ou il y aura que toi ?

- Je ne sais pas. Ne compte que sur moi. Ils rentreront surement chez eux et moi chez moi. Sois sage. Pas de bêtise. Vide mes placards si l'envie te prend mais ne sors pas faire de course.

- Bien sur. Promis !

- Merci. Je serai toute ouïe pour t'écouter parler et te plaindre quand je rentrerai. A plus tard.

- A plus tard... Vaan, je t'a...

Je coupai la communication sans avoir entendu ses derniers mots.

- Voila c'est réglé, dis-je le sourire aux lèvres. Elle en a marre d'attendre et se plains de ne rien savoir. Elle va finir par nous reprocher de la tenir loin de nous ou de l'ignorer comme le font les siens.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées


Dernière édition par Siana le Ven 28 Sep 2012 - 14:37; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:02    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 622, 23, 24  >
Page 5 sur 24

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.