Imaginarium Index du Forum

Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1322, 23, 24  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 22:58    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Je me grattai le derrière du crane quand elle parla de faire carrière dans les romans pour femme.

- Hmmh je crains que le taux de suicide des femmes désespérément amoureuses et déçues n'augmentent après publication d'un roman de Vaan Adiel tellement les conseils et les situations décrites seraient mauvais et faux.

Je jetai un coup d'oeil pour voir sa réaction au mot suicide et ajoutai :

- D'après mon coéquipier, deux choses à retenir en matière de coeur : "Il ne faut jamais dire jamais" et "Il ne faut pas non plus dire fontaine je ne boirai pas de ton eau". Ou alors... il n'y a que les... qui ne... pas d'avis...

J'hésitai à dire le dernier adage. Je ne parlais pas à un pote mais à une demoiselle.

- Il se peut que cela te tombe sur le coin du nez, sans que tu ne puisses rien voir venir ! N'importe où, n'importe quand, n'importe qui. Au détour d'un sauvetage par exemple.

Puis la pique fut ensuite pour moi.

- La demoiselle ? Qui ? Roxanne ? Je vois pas ce que tu veux dire, réfutai-je en détournant les yeux vers mes pieds que j'agitai sous la couverture. J'ai pas mentionné son nom que je sache. Hé ! tu serais pas en train de me chercher des poux là ! Nan mais elle se cache sous la couette en plus ! Aller Into assume ta sournoiserie !

Redressé, je la bousculai avec mon oreiller.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 22:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 23:23    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

La réaction au mot suicide n’avait pas été flagrante mais, si on y prenait bien attention, il y avait cette ombre fugace qui avait peut-être passé dans le fond de son regard, juste un moment. L’ombre n’était pas resté, oh non, elle avait disparu presque instantanément.

-Je ne suis pas sournoise, éclata-t-elle de rire, je ne fais que présenter un fait! Mais bon, mhhh. Tu devrais aller voir Vendel si tu es perdu à propos de celle-ci, Vendel s’y connait beaucoup en femme. Je ne blague pas! Il a l’air de rien dans son coin, solitaire, mais il gère une bombe énorme de femme et pas nécessairement comme les gens pourraient y songer aux premiers abords. Il n’est pas uniquement leur patron, il est leur emblème de protection et c’est souvent ça que les femmes recherchent par-dessus tout, de la protection. Vendel a en fait une vingtaine de copine platonique, de protégée ou appelle les comment tu le veux. Certes, je n’irai pas dire qu’il a la moindre émotion pour celles-ci, non, mais il sait très bien comment interpréter leur tempérament et les prévoir, les déchiffrer, les voir venir. Je veux dire, c’est effrayant, il déchiffre mieux que les femmes que moi! Ce n’est pas tellement difficile, je me suis toujours mieux entendu avec la gente masculine lors de rapport avec des étrangers. Je ne sais pas trop comment gérer les femmes, elles voient parfois en moi une rivale alors que je suis totalement hors de ce genre de pensée.

Se défendant à son mieux contre les gentilles bousculades, elle termina.

-Oui, si tu veux y voir plus clair là-dedans, tu devrais aller lui parler de ça. D’ailleurs, j’ai remarqué que tes oreilles rougissent dans ce genre de situation où tu te fais taquiner, pourquoi donc?

Ah, la chipie qu’elle était parfois, une chipie un peu trop vive d’esprit au goût de Vaan probablement.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 23:33    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Vendel avait des talents qui me restaient encore caché. Après la peinture, il était apparemment un homme capable de murmurer à l'oreille des femmes. Un regard malin. Si elle croyait être la seule à en avoir ! Je me recouchai en calant mon oreiller sous ma tête et agrippai le haut de ma couverture, afin de la lever et faire barrière entre Into et moi, au cas où son oreiller viendrait saluer son visage.

- Dis-moi, tu habites bien chez Vendel de temps en temps non ? Est-ce qu'il a... déchiffré tes émotions à toi aussi ? Un homme protecteur. Ha toutes les femmes recherchent ça. Toutes !

J'insistai sur le mot toute. Puis je levai brusquement la couverture devant moi. Pas de réplique de coussin, je la rabaissai pour me faire entendre dire que mes oreilles étaient rouges. J'avais l'impression de me retrouver 15 ans en arrière. A l'adolescence. Mais plutôt que de me chamailler avec des amis, je le faisais avec une sœur. Ou un frère, pour Mich. Quoi que les vannes de la soirée aurait pu laisser présager le contraire.


- Mes oreilles rougissent ? nan... un effet d'optique suivant la lumière. La lumière qui passe à travers les oreilles, ça les rend rouge. Et puis aucune situation liée à Roxanne ne peut faire rougir mes oreilles. Effet d'optique je te dis. Si si ! Je n'ai aucune raison à te donner ! Mais puisque tu sembles plus douée que moi, quoi que à t'écouter, pas autant que Vendel, donne moi donc ta version de concernant ce "genre de situation" que je n'arrive pas non plus à définir.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 23:43    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Levant les yeux au ciel, elle tenta de l’attaquer en vain alors qu’il la taquinait sur Vendel.

-Mais non! Si je suis Vendel de près, c’est pour le protéger de lui-même! Je l’ai quand même sauvé du vide! Un accident? C’était tout sauf un accident, moi je dis qu’il se jetait à corps perdu vers les niveaux du bas, la vie le rend malade, plus malade que sa maladie. Et encore, il répète encore et toujours qu’il est un cas fini, que ça ne finira jamais. Non, c’est absurde, je ne peux pas laisser une vie aussi jeune partir comme ça alors qu’il retient tant des Stricosus et qu’il a tant à donner. Je veille sur lui pour donner un sens à sa vie et l’aiguiller vers le bonheur.

N’était-ce pas un miroir? N’étais-ce pas une manière de se déculpabiliser de ses propres intentions? Sauver une autre vie alors qu’elle projette faucher la sienne.

-Vendel ne me protège pas, c’est moi qui le protège. Toi aussi d’ailleurs, il est toujours de meilleure humeur après que tu aies passé, il n’a pas beaucoup d’ami sincère dans sa vie. Mais il en a plus maintenant qu’il est un rebelle, ça lui fait du bien.


Rien ne semblait au hasard finalement avec Intoccabile, comme si chaque détail avait un revers. Reprenant son air espiègle, elle dit finalement.

-Je te taquine et si tu veux mon avis.

Se recouchant, elle prit un air pensif.

-Je ne vous ai pas vraiment vue ensemble, ni elle de proche. Mais moi, je perçois en toi une forme d’instinct de grand frère doublé de confusion. Probablement que sa manière d’agir trouble le grand frère que tu es. Voilà mon avis pour le moment.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012 - 23:59    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

- Quand je sors du Wendigo, je me sens mieux aussi. Peut-être pas comme un frère car nous sommes trop différent. Mais comme un bon, très bon ami. Avec Vendel, c'est facile de parler. Je me demande, là tout de suite, si il n'est pas aussi doué pour déchiffrer les hommes.

Je esclaffai doucement. Mich dormait et nous, nous étions bien bruyant.

- Ne te protège-t-il pas lui aussi ? en te cachant, te soignant, en te soutenant et en te faisant passer avant lui ?

Elle m'avoua qu'elle me taquinait. Comme si je ne l'avais pas vu !

- Je vois bien que tu me taquines ! Cachée derrière ta couverture. La grande ID ne fuit pas les mutants mais elle se cache pour rire et se moquer hein ?

Je fis un pied de nez. Elle ne méritait que ça la vilaine ! Son analyse de mon cas concernant Roxanne était juste. A 100%.

- C'est tout à fait ça ! m'exclamai-je, en ayant le sentiment d'être enfin compris. Au début, je la considérai comme une voisine bruyante, encombrante. Puis à force de la voir s'incruster chez moi, j'ai commencé à la considéré comme une amie de palier, puis après, quand Phillie m'a quitté, Roxanne a commencé à venir me voir tous les jours, voire m'attendre sur le palier même si je rentrai tard. J'ai remarqué à ce moment qu'elle était toujours triste ou en colère jusqu'à ce que j'ouvre la porte de mon appartement et que je la laisse entrer pour l'écouter. Après elle allait mieux. Là, j'ai commencé à la voir comme une petite fille fragile. 20 ans et je la considérais comme une petite fille, et moi j'étais comme un père presque, puis après plutôt un frère, qu'importe tant que je l'écoute et la protège d'elle même et de son entourage. Bref là, depuis peu, je sais plus trop. J'ai l'impression que le grand frère n'est plus le bon qualificatif. J'ai l'impression de lui faire du mal quand j'agis en tant que grand frère. Elle se met en colère, me fait des reproches. Mais pourtant elle continue à chercher mon attention, comme avant, quand j'étais le "grand frère". Enfin non, pas tout à fait comme avant. C'est bizarre. J'arrive plus à cerner qui elle est. Si elle est la petite voisine immature, la petite sœur à protéger ou... je sais pas... Peut-être que je recommence à l'ignorer ? Non ? Je vais suivre le conseil que tu m'as dit cet après-midi, je vais faire preuve de plus de spontanéité avec elle.

Je fronçai les sourcils. Dans mon esprit, ça tournait et retournait. Je réfléchissais sans vraiment réfléchir.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012 - 00:12    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Michellotto ne semblait pas plus émue du bruit que ça, il avait dormi dans bien pire après tout et Mikael aussi. Pourtant, les deux compères n’y allaient pas de main morte.

-Il est vrai qu’il me protège, ou je le laisse me protéger. Dans tous les cas, il refuse catégoriquement que le monde de débauche dans lequel il vit me touche ou me salisse. C’est pourquoi il interdit à quiconque de m’approcher quand j’incarne sa sœur adoptive. D’ailleurs, ça me fait songer que je vais probablement un jour monter sur scène, une fois. Pas pour ce que tu penses, non! Juste chanter, ma mère chantait et elle avait une très belle voix. Je ne prétends pas avoir une voix comme elle, mais une fois, je chanterai, jute pour l’expérience. Ce n’est pas une chose que j’aurais pu faire de mon époque. Vous viendrez, je me sentirai un peu supportée dans cette essai.

Elle eut un sourire gênée puis reprit.


-Je comprends ce que tu veux dire, je pense. C’est un peu comme Mich et moi, mais nous c’est réciproque. Nous sommes comme des frères et sœur, vraiment. On connait plein de moment humiliant comme les bons coups de l’autre, on connait les défauts, les faiblesses. Je l’ai consolé de sa peine de cœur même s’il ne réalise pas vraiment que c’est ça tu sais. Je pourrais lui faire prendre le bain que je m’en ficherais un peu et vice versa. C’est absolument et totalement platonique. Pourtant, songes-y, Roxanne ne voit peut-être pas les choses ainsi Vaan. Peut-être qu’elle t’admire et puis, soyons réaliste, je ne sais pas à quel degré mais je crois qu’elle a un faible pour toi.


Tant pis pour les explications de Vendel, le pauvre se travaillait trop les méninges! Et puis, il irait probablement le voir pour plus ample conseil.


-Je ne pourrais dire avec certitude Vaan, mais il faut l’envisager. Si c’est le cas, il faut voir, il faut gérer. Il est possible que, si un jour elle découvre qu’elle est comme une sœur et rien d’autre, elle fera son deuil. L’important, c’est qu’elle se sente toujours aimé malgré tout. C’est alors que, avec un peu de chance, elle aura peut-être la même vision de toi en retour et s’intéressera à une autre personne de manière plus particulière. Mais! Je dis tout ça, mais je ne suis certaine de rien. Plusieurs avis seraient mieux. De plus, sait-elle vraiment si elle t’aime ou si c’est de l’admiration au fond? Si elle avait le choix et s’il adviendrait que tu t’ouvres à elle, réaliserait-elle qu’au fond, elle t’aimait comme un frère qu’elle n’a jamais eu? Je ne pourrais pas dire non-plu.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012 - 00:27    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Intoccabile chanter ? A voir ! Et avec plaisir ! Cela lui ferait du bien. C'était une bonne idée. Je me demandai si c'était Vendel qui le lui aurait soufflé.

- On viendra avec bannière et T-shirt à ton nom, répondis-je. Mais si tu préfères la simplicité, on viendra juste comme ça, avec nos oreilles !

Puis elle mit les deux pieds dans le plat, pour ce qui concernait Roxanne. Quand elle parla de potentiel faible pour moi, un frisson me parcourut le corps et mes oreilles me brûlèrent. Au premier abord, si cela était vrai, cela me paraitrait dérangeant. Mais après, je me disais que j'en serais été plutôt flatté.


- Si c'est vraiment le cas, et je dis bien SI, je crois qu'elle fait fausse route. D'une, elle est jeune et devrait profiter de voir des hommes de son âge. J'ai 10 ans de plus, ma finalité dans une relation est probablement plus élevée que la sienne. A son age, je doute qu'on cherche à fonder sa propre famille. De deux, elle s'ennuierait. Je suis pas folichon des divertissements. Et de trois, la situation actuelle, par rapport à ce que nous faisons, ne peut pas lui permettre quoi que ce soit. Il ne faut pas. Même si elle fait le grand saut. Je veux pas qu'elle connaisse le deuil. Elle ne le supporterait pas.

Je soupirai longuement.

- Mais ce ne sont que des "si" résultant des conclusions d'une personne disant de pas s'y connaitre n'est-ce pas,
lui dis-je avec un clin d’œil moqueur.

Je fuyais surtout une potentielle réalité. Réalité qui refit surface avec l'épisode du bikini qui me revenait à l'esprit. Mes oreilles me brûlaient drôlement.

- Dis-moi, Mich continue-t-il à avoir des réminiscences ? lui demandai-je en resongeant à l'allusion sur la peine de coeur de monsieur muscle.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012 - 04:40    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Souriant en coin à la mention des T-shirt, elle secoua négativement la tête contre son oreiller.

-Avec vos oreilles sera parfait, je ne désire pas plus. Ça ne sera qu’une petite interprétation toute simple d’une chanson de ma mère.

Malgré tout, Intoccabile voyait le trouble qu’il ressentait dans cette situation et elle pouvait le comprendre. Dix ans est quand même un bon montant et leur attente de la vie était différente. Il n’aurait pas été saint de demander à une jeune femme qui, visiblement, semble encore un peu inexpérimentée de la vie, de tourner la page toute suite sur la liberté et la jeunesse. Pas qu’avoir fait devenir vieux, mais ça change radicalement le train de vie disons.

-Mhhh oui, une dizaine d’année est assez imposant. Je te souhaite de trouver la bonne personne et d’avoir des enfants quand tout ça sera fini. Mon cœur me dit que tu seras dans les survivants. Moi je vais tenter de ne pas songer à mon âge, je me vois mal dire que j’ai environ 327 ans et des poussières. Je crois que je suis devenue vaguement intemporelle, ce qui est encore plus étrange. Je ne me sens ni jeune, ni vieille. Juste… là.

Puis vînt le sujet de Mich, ahh ce sujet là était épineux. Intoccabile baissa le ton et se rapprocha tout près de Vaan afin qu’il soit réellement le seul à entendre.

-Oui et à chaque fois une part de son innocence s’envole mais il redevient plus fort, plus épanouie et se ressemble plus de jour en jour. Son caractère est bien revenu, plusieurs souvenirs aussi. Il ne m’a pas encore parlé de ses sœurs, j’imagine que le souvenir lui fera beaucoup de peine. Il n’est pas aussi affectueux et gentil pour rien, il était un grand frère lui à son époque, et un modèle à part de ça. Seul au milieu de 5 enfants, 4 filles, lui seul spécimen masculin. Une patience en or. J’ai cru comprendre qu’il avait une seule sœur plus âgée que lui et trois cadette mais il n’en a jamais beaucoup parlé. Sa maison a été bombardée par erreur et elles étaient déjà mortes depuis longtemps. Un peu le même scénario que toi, il était partie un soir faire du sport avec des amis et quand il est revenu, c’était des ruines fumantes partout dans son quartier. Un ami lui a ouvert la porte, il est allé vivre chez eux. Ils se sont enrôlé dans l’armé ensemble, son ami est mort lors de la première mission, il l’a remplacé auprès des parents. Ainsi allait la vie. Il songe beaucoup à Keva mais c’est par vague, je n’ai pas encore saisit le stimulus exact qui lui rappelle Keva. Cette part là sera difficile quoique elle l’a trahie assez vilainement. Avec recul, je crois que c’est mieux ainsi. Mike a eu de la chance d’avoir survécue le clonage et s’être « réincarné ». C’est pratiquement un hasard fantastique. Il y a peut-être eu en tout trente spécimens aux yeux bleus. D’ailleurs, l’attentat du musé il y a 20 ans était d’un des siens. Il a causé un trouble énorme à l’Organisation à chaque « éveil ». Celui-là, j’ai réussi à le préserver. Je pense que sommes toute, il se sent bien, il se sent là et il a l’impression d’avoir une deuxième chance. C’est certain qu’il a ou aura le cœur crevé à ses moments, mais il sera du genre à redonner une chance à la vie. D’ailleurs, il s’est prit d’amitié pour ta voisine Roxanne. Ils semblent réellement bien s’entendre, c'est rassurant, il s'ouvre un peu. Pourtant son existence ne semble pas très simple. J'ai tenté de savoir ce qu'ils font à l'académie clonique, mais il se referme subitement avec une mine noire que je ne lui connais pas. Un ajout de la fusion des deux j'imagine.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012 - 08:46    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

- Pas de T-shirt ? Bon ben nous nous contenterons des bannières et des gants du supporter, continuai-je pour l'embêter.

Elle l'avait bien cherché ! Me mettre ainsi mal à l'aise en me disant tout ceci sur Roxanne. D'ailleurs elle continuait de parler à son sujet. J'aurai aimé changer de conversation. Sa théorie m'avait un peu perturbé. Au fond de moi, je le savais peut-être déjà.

- L'âge est dans la tête Into. En plus, si ton corps avait 300 et quelques années, il ne serait que poussière. Personnellement, je ne prévois pas à faire quoi que ce soit quand tout sera terminé. En voyant de mes propres yeux vos actions, à Mich et toi, je me dis qu'il faut vivre le moment présent et vraiment faire des projets quand tout sera terminé. Pas avant. Tu es juste là ? Si tu savais le bien que cela peut faire alors ! Juste là. Mais c'est suffisant pour constituer une famille pas ordinaire.

J'écoutai ensuite ses explications au sujets de Mich. Quelque chose tiqua dans mon esprit quand elle parla de son amitié avec Roxanne.

- Tu sais...

Je me redressai et regardai Mich, qui nous tournait le dos. Je murmurai encore plus, afin de ne rien laisser voler jusqu'à ses oreilles.


- Je crois que parler avec Roxanne lui fait du bien. T'a-t-il raconté en détail ce qui s'est passé chez elle ? Tout à l'heure, je ne te cache pas que nous l'avons appelé. Je dis nous, et non moi, car c'est Mich qui a tendu la perche en me donnant son téléphone, dis-je pour me parer à toute hypothèse montrant une quelconque envie de ma part de l'appeler, même si j'aurai pu décliner l'offre de Mich. Et la communication a bien duré une vingtaine de minutes. Si ce n'est pas plus. Juste 5 pour moi. Le reste, c'était pour Mich la pipelette, Roxanne a exigé à lui parler, et sur un ton pas engageant. Et pourtant, aux premières paroles de Mich, il ne se défendait pas d'une attaque, au contraire il plaisantait. J'ai pas pu tout entendre, car à la fin après s'être bien moqué de moi avec Roxanne, je sais pas ce qu'ils se disaient mais le bougre était bien amusé, c'était messes basses entre eux. Je crois que oui, il s'est pris d'une grande amitié pour elle. Et c'est réciproque, assurai-je. Il est son premier vrai ami, ami aux intentions louables et non cherchant profit. Ils se connaissent depuis quoi... 3... 4 jours maintenant ? Vu leur entente, je pense qu'ils se sont bien trouvé ces deux filous. Je vais en prendre pour mon grade quand ces deux-là seront dans la même pièce je le sens... me plaignis-je. Enfin bref... Depuis combien de temps a-t-il ces stimulations concernant Keva ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012 - 14:09    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan] Répondre en citant

Pendant un instant Intoccabile se demandait si elle n’avait pas créé un monstre on partageant l’idée de sa chanson avec Vaan. Peu importe! Ça serait probablement un souvenir cocasse et puis Vendel en avait eu l’idée. D’ailleurs comment il avait réussit à la convaincre? Un truc habile, probablement, comme d’habitude. Bref! Sa pensée retomba sur le sujet de Mich, elle laissait couler doucement l’autre sujet, se disant que Vaan avait sa dose, le pauvre.


-Eh bien… dit-elle avec un soupir un peu lourd, ça fait environ 2 jours. Ça l’a commencé 2 jours après son éveil, le moment que tu l’avais trouvé et que j’ai volé son corps pour le ranimer chez-moi. En fait il a réellement commencé à me parler d’elle plus souvent le matin suivant, lorsqu’il est revenu de la fois qu’il n’avait pas dormi à la maison.


Bien entendu, le dire et le regarder ainsi laissait place à certaines observations plutôt incitantes à certaines conclusions ou « étrange adon ». Pourtant, Intoccabile n’avait pas envie d’élucubrer dans ce sens là, les choses étaient déjà assez complexe avec les deux rouges, non? Mich, ou Mikael Lavinen de son premier nom, était une personne modéré sur ses propres impressions et besoin. Pas besoin d’aller fouiller plus loin et il restait une part de parfait hasard dans tout ça, ce qu’Intoccabile prit le soin de mettre en lumière.

-Mais je crois que c’est trop tôt pour faire n’importe quelle théorie, les souvenirs lui revient en bloc, surtout quand il dort comme ça vois-tu. Demain il aura probablement encore plus de souvenir et aura encore plus d’humanité si c’est possible.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:18    Sujet du message: Une valse de chaire mutante sous le chant des sirènes [Mission Vaan]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1322, 23, 24  >
Page 12 sur 24

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.