Imaginarium Index du Forum

Réunion du comité Azur
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 13:06    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Les épaules s’affaissant devant l’air plutôt « sous le choc » de celui-ci, elle sembla relativement déconcertée pendant un moment. Son regard mouillé, évidemment la touchait. Elle voyait les yeux des siens tristes, un enfant de tout ce qu’elle bâtit pleurer sous sa main, involontairement. Doucement, elle se leva pour faire le tour et s’asseoir sur le bureau devant lui.

-Je comprends Vaan, c’est très difficile. Parfois, surtout quand nous en avons les compétences, c’est dur de ne pas faire quoique ce soit pour les sauver. Je parle de cause. Ca viendra Vaan.

" Je savais faire tant et alors que leur fin arrivait, je n’ai pu que les regarder s’éteindre. " Pensa-t-elle intérieurement.

C’est alors qu’il lui tendit le médaillon et comme un choc, le regard de Maria se dilata devant la photo. Au contraire de Mich, elle restait lucide. Il put remarquer le duvet de son bras se dresser, un grand frisson la parcourrait. Son regard grave passa lentement de l’image à Vaan, réalisant qu’il Savait devant qui il était assit. Enfin, environ. Le regard bleu d’Intoccabile plongea dans celui de Vaan pour y déceler de quoi, quelque chose, peu importe. Refermant machinalement le médaillon, elle se leva et fit quelques pas. Elle avait essayé de bluffer à son mieux son humilité, sa non-importance, mais il savait noir sur blanc et c’étais le cas de le dire, les Stricosus ne jurent que sur ces deux non-couleur.

-Alors, tu sais, fini-t-elle par dire, sans regret, ni peur, simplement une constatation.

Elle ouvrit la bouche puis la referma. L’histoire semblait incomplète, comme si elle désirait expliquer un point mais cela ne lui venait pas aisément. Revenant sur ses pas, voyant Vaan dans cet état piteux et les cartes étant sur table, elle laissa tomber le peu de distance qui restait entre eux. ID savait et se souvenait de son aveux, il était temps de lui donner une forme d’appaisement. Retournant en avant de lui, appuyée sur le burreau, elle lui prit la main et l’attira d’une bonne poigne pour le lever et lui faire une accolade. Voilà probablement longtemps qu’il n’avait pas eu une étreinte d’un proche ou même simplement d’une « mère ». Elle veillait, après tout, sur tout ses « enfants ».

-La force viendra Vaan, ne te dénigres pas, il n'y a rien à pardonner. C'est naturel, tu dois simplement faire attention. dit-elle en lui frottant le dos, son parfum particulier très "stimuli" l'envahissant.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 13:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 13:20    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Une accolade réconfortante. Voila quelque chose de bien agréable que je ne pensais jamais ravoir un jour. Je n'osais pas répondre à l'accolade en passant mes bras autour d'elle. Mais le parfum du Stimuli était si réconfortant, apaisant, doux, envahissant. Alors je le fis quand même. Après tout, si cette proximité soudaine l'aurait dérangée, elle ne l'aurait pas fait. Je la serrai légèrement, pour répondre positivement au pas qu'elle avait fait en m'acceptant tel que j'étais. Plus faible qu'elle et Mich. Débutant. Sans la moindre force.

- Oui je sais, murmurai-je. Les contes pour enfant, j'en connais peu parce que ce que l'on me racontait, c'était que tu avais existé. Et mon père ne cessait d'arguer qu'il n'était pas possible que ce soit fini. Que tu sois finie...

Je relâchai l'étreinte et reculai. Je me pinçais le nez au niveau des sinus et fronçai les sourcils tout en fermant les yeux pour recouvrir mes esprits.

- Whoua... dur...

J'inspirai profondément et rouvris les yeux. Les mains sur les hanches, je la dévisageai en souriant.

- Voila, une partie de mon bonheur est fait. Le reste viendra quand j'aurai grandis, si je puis dire. Quand je serai au niveau de Mich et toi. Si la force vient et si il m'est donné de l'atteindre, ce haut niveau...

Je rangeai le médaillon et le remis sous mon uniforme, là où il avait toujours été. Près de moi, comme un rappel à ce que je devais devenir.


- Merci de ne rien m'avoir dévoilé plus tôt. Je crois que mon choix de te suivre aurait été un peu faussé sinon. Et si j'ai pu te mettre mal à l'aise, lors de notre première rencontre, quand je t'ai raconté ces rêves...

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 13:47    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Un sourire calme, pratiquement « lénitif », elle joignait les mains sur ses cuisses pour l’écouter. Acquiesçant, elle reprit parole.

-Notre force a été durement achetée, pour tous les deux. Mich, ou plutôt, Mikael, n’était pas supposé se manifester à cette ère ainsi. J’étais normalement la seule destinée à ce sort peu enviable. Mais nous le vivons et bien malgré moi, je le vois souffrir des mêmes maux qui m’accablent. Mais ce n’est rien, dit-elle en balayant l’air, pour ne pas inquiéter Vaan. Nous avons le cuir dur. Ça viendra Vaan, nous avons tous été comme ça au début, plus sensible. Puis la guerre fait des ravages et laisse un poids dans le cœur. Je ne suis pas mal à l’aise, pour une raison qui m’échappe, ça l’a toujours été ainsi avec moi. J’ai toujours été comme un mère pour autrui ou une amie.

Sur ce point, elle pouvait peut-être comprendre Roxanne et le fait d’être vue comme une gamine. Être vue comme une mère n’avait pas aidé sa maladresse pour les histoires de cœur. Au moins, elle n’avait pas perdu d’être spécialement aimé. Contrairement à Mich, qui commençait à se souvenir de la personne qu’il avait chérie dans une autre vie.

-C’est moi qui a créé le Stimuli, son effet et le fait qu’il perdure. C’est moi qui a créé bien des choses bien que ce soit mon père qui a choisit la couleur de mes yeux et indirectement, ceux de sa femme, ma mère. Des choix qui peuvent sembler courageux sont souvent empreints de sentiment bien personnel.

La mélancolie sembla la gagner de nouveau et bien qu’elle lui sourie adorablement, le fond de son regard restait terriblement triste. Parfois la tristesse se cachait derrière ce puits de couleur bleuté très dense, mais elle revenait à la charge de temps à autre.

-Tant à expliquer Vaan, mais aujourd’hui je veux mettre au clair la plupart des obscurités qui puissent te questonner. Tu n’as qu’à poser les questions et je te répondrai à mon mieux.

Elle appuya ses paroles d’une pression de sa main sur son épaule, comme un geste protecteur, "affectueux », en un sens.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 14:00    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Des réponses maintenant. C'était trop beau. Mais par quoi commencer.

- Il y a tellement de questions qu'au moment de les poser, elles semblent s'envoler.

Je me tus et réfléchis.  J'avais du mal à me concentrer. Je pensais à beaucoup de chose. A Mich, au 4 sur le visage de Maria. Même à Roxanne. Le geste amical d'ID était tranquillisant. Il me permettait de rester dans la réalité.

- Peut-être que... commencer par le commencement serait une bonne chose. Comment se sont formés les Stricosus ? Pourquoi ? L'origine de tout ce qui fait... ce qui fait ce que nous sommes. Quelle est-elle ?

Il suffit d'une question pour qu'une autre fit son apparition.

- Ho et surtout : quel est le but exact de nos ancêtres... et ceux des Stricosus d’aujourd’hui ? demandai-je subitement. Les explications lors de notre première rencontre me semblent incomplètes. Quelque chose m'échappe. J'ai le sentiment que cela va bien au-delà de la liberté... Je sais pas pourquoi, mais je sens que Perséphone, ou plutôt sa nature, n'est pas étrangère à ce but.

Puis une question me vint. Celle-ci, je préférai la garder pour la fin. Mais mon regard presque hésitant sur le 4 devait me trahir. Cette question était simple : comment avait-elle traversé les âges ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 14:27    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Ces questions, bien que dite ainsi, étaient costaudes. Il y avait maintes choses à dire. S’humectant les lèvres, rassemblant ses idées, elle baissa son regard vers Vaan pour le regarder droit dans les yeux et commença.

-Il y a de ça environ trois siècle, notre société était étendu sur Acropolis et Metropolis. Acropolis n’était pas encore contaminé par l’oxy-toxine et donc y vivre n’était pas un danger. D’ailleurs je devrai t’expliquer certains rudiments de cette matière orange. Vois-tu, les gens au pouvoir se faisaient élire par vote. Le problème est que notre société a tombé sous la menace de l’oxy-toxine quand j’avais environ 8 ans. De là, le gouvernent a commencé à avoir des élections difficiles et aucun chef n’étaient prêt à faire les choix difficiles pour la survie d’Acropolis. Les gens ont tranquillement commencé à vendre leur demeure, les plus riches sont allé vers Metropolis, la classe moyenne vers le bas de Metropolis et les gens de fortune plus allégé étaient dans le bas. Les membres du Stricosus étaient l’élite intellectuelle de l’époque. Médecine, chercheur, architecte, ainsi de suite. Nous nous sommes dressés contre l’injustice et avons refusé de prendre part à l’abandon. Les gens de notre genre se sont fait offert des logements luxueux dans le haut quand le parti dictatorial a prit le dessus. L’actuel président était le chef de l’armée, c’est lui qui a pris le pouvoir dans un putsch politique en promettant aux habitants de Metropolis de ne pas laisser Acropolis les envahir et les ennuyer. Alors, nous, nous avons avec tous nos savoir réuni et toutes nos connaissances, commencé à nousss engouffrer vers le centre de la montagne pour y créer notre base de résistance mais aussi l’espoir d’un jour accueillir le peuple. Il faut savoir que l’oxy-toxine n’est toxique que pour les gens robotisé. Certes, elle a fait des millions de mort, mais à l’époque la robotisation était fréquente. De nos jours seuls les criminels et les esclaves se font robotiser. On robotise aussi pour envoyer par en bas. Le président n’a pas d’avantage à ce que les gens fuient dans Acropolis, mais il faut dire qu’Acropolis est remplit d’immondice de nos jours, de monstre bio-génétique repoussé vers le bas à défaut de pouvoir les tuer. Si les gens n’en reviennent pas quand ils ne sont pas robotisé, ce n’est pas parce que la brume rouille les tue, c’est l’environnement qui est horriblement dangereux. Enfin… Hors, ainsi Stricosus s’est formée, l’élite intelectuelle qui avait le cœur sur la main se joignant ensemble. Nous étions un groupe soudé, j’ai grandit et étudié parmi eux pour finalement dépasser la plupart. Nous n’avions pas ces yeux ni le stimuli, nous étions des gens normaux mais une communauté qui se tenait les coudes.

Prenant une pause, mettant ses idées en ordre, elle continua.

-Vois-tu, Vaan, l’oxy-toxine est une armée qui, dans l’ancien monde, a été créé pour détruire mais qui a été salutaire pour l’environnement. Notre planète, cruellement poluée, a été recouverte par ce champignon qui dévore la plupart des toxicités mais aussi certains métaux comme le fer ou l’acier. Elle s’attaque beaucoup plus violemment à ces deux derniers composé que le reste, le béton lui survit bien. Les Stricosus avaient espoir de creuser jusqu’en bas et à une certaine limite, retrouver la terre ferme pour y laisser partir les innocents, les humains qui portent encore l’espoir dans leur cœur. Pas uniquement les laisser partir, mais aussi les guider vers une humanité meilleure. Nous avons touché le sol oui, je l’ai vue de mes propres yeux. Il y avait encore pas mal de brouillard rouille proche d’Everest, la montagne où nous sommes, mais la fois que j’y suis allée, j’ai cru voir du vert en grande quantité au loin. Ce chemin, nous avons dût le condamner quand nous avons été trahi. Heureusement, seul le secret du clonage a été en parti volé, le président ignore que la terre ferme est peut-être vivable à nouveau. C’est une chose qu’il doit impérativement ignorer. À cet effet, le Stricosus on convenu un suicide massif pour… disons, lui faire croire que nous étions désespéré et qu’il nous avait volé le plus grand de nos secrets. Mais il en était rien, c’était un sacrifice pour tout fermer et aussi laisser la chance au futur de se reprendre. Moi, ainsi que quelques autres individu, nous avons été choisit et notre être ayant diverses manière de perdurer le temps. Mikael était supposé d’avoir une mémoire résiduelle dans ses descendants et qui, à certaines époques bien codé se dévoileraient à la puberté. Malheureusement, ils ont mit la main dessus et en on fait un jouet. J’imagine que le Mikael que je connaissais a durement souffert sur la table de torture mais tête dure qu’il est, il n’a rien craché. Ils l’ont ensuite cloné et quelque part dans les échantillons d’ADN survivait ce gène et ces cellules souches destinées à rendre les mémoires de son ancêtre aux prochains pour l’armer envers l’avenir. Maintenant qu’il est son propre clone et identique en apparence, ou presque, il est difficile pour lui de faire la part des choses. D’autres, ont simplement eut le bagage génétique que tu as à savoir les yeux bleus azurs. Moi, pour ma part, c’est plus compliqué mais j’ai été l’architecte de mon propre sort si je puis dire. J’ai choisis de revenir en tant que moi-même afin de mener à bien cette affaire. Je dois éliminer ce président et reconquérir Stricosus. La ville est enfouie, sous haute sécurité, des pièges et des mécanismes de défense que j’ai moi-même conçu… Voilà, je crois que ça répond à tes premières questions.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 14:41    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

- Les tableaux chez Vendel, dis-je sans trop savoir pourquoi, avant de poser une nouvelle question. L'oxy-toxine est-elle uniquement autour de la montagne ou sur toute la planète ?

Alors ce qu'on m'avait raconté était vrai. Il y avait bien une "ville" au cœur de la montagne.

- Comment accéder à la ville ? Que faut-il faire ? Qu'y trouverons-nous dedans ? Y a-t-il d'autre Stricosus dedans ? Ou... ne reste-t-il vraiment plus que nous trois ?

La dernière question me faisait mal au cœur. Mais trois, c'était mieux que rien.

- Je préfère ne pas te demander comment tu as fais pour traverser les âges. Même si honnêtement, j'ai très envie de le savoir et que je me demande si ce n'est proche de ce qui arrive à Mich. Seulement, je me dis qu'il y a plus important pour le moment. Non pas que ta présence n'est pas importante ! Non ! Mais le comment du pourquoi m'importe peu actuellement. Je préfèrerai en savoir plus sur le putsch.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 15:02    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

À la mention des tableaux, ID sourit. Ces tableaux étaient des tableaux de la main de Vendel.

-Ces tableaux ont été peints par Vendel suite à mes histoires de la surface auprès de lui. Vendel a hérité de sa mère un profil artistique de là son sens du spectacle. Il n’est pas Stricosus, mais il est possiblement un cousin éloigné du coté maternel d’un ex membre Stricosus. L’art a survécu dans ses veines comme d’autres choses le font chez certains individus. C’est probablement un hasard et à la fois une logique. L’amour de l’art s’est transmit de mère à enfant comme un savoir précieux. Vendel n’a pas gardé sa mère longtemps cependant, dit-elle avec un air un peu plissé, le père de celui-ci est d’une extrême violence. Un homme terrible, vraiment, son fils est un enfant de cœur comparé à lui. Il est également de mèche avec le Gouvernement. Vendel joue un jeu dangereux, très dangereux. Je crois qu’il va tuer son père le jour que nous partirons à la recherche de Stricosus, mais ce n’est qu’une théorie personnelle. Ça semble lui brûler les entrailles, il a de gros démons intérieures tout comme des cadeaux qui ont survécu les époques.

La femme aux cheveux noir bouclé se ravisa pour revenir au sujet principal : La ville.

-Y accéder sera complexe, j’ai ressortit d’un entrepôt secret dans Acropolis il y a de ça quelques mois, mais je n’étais pas dans la ville directement à proprement parler. Il faudra en premier lieu aller dans le métro d’Acropolis pour aller dans un premier espace confiné où nous trouverons des cartes d’accès. Le métro est spécialement dangereux, il y a eu dedans une guerre bactériologique et pire encore, génétique. Un jour ils ont tout fermé, sachant que certains Stricosus étaient en train de se déplacer dedans, et ils ont gazé le peuple avec une substance créé par le traite. Des mutants et des aberrations digne des films d’horreur en sont suivit. Mais, ce Métro avait la particularité de contenir une intelligence artificielle particulièrement brillante et bienfaitrice. Avec une peu de chance « Velocet » sera encore là pour nous guider dans ces tunnels infernaux. Armé de ces accès, nous pourrons ensuite descendres dans les égoûts de metropolis pour atteindre le sommet de Stricosus, voir si l’accès est possible. Il n’y aura personne en dedans Vaan, juste de la suie, de la poussière blanche et tu peux te faire une idée de quoi elle est composé. Mais il y aura des machines, des robots automatisé. Des monstres aussi, peut-être s’il y a eu des brèches dans les niveaux plus bas. Striocsus sera un émerveillement mais aussi un horreur. Je n’avais pas le choix, il fallait faire en sorte que personne ne puisse traverser pour se rendre en bas. C’étais le prix à payer. Mais nous pourrons rendre à Stricosus sa pureté d’antan et la purger de tout ce qui l’infecte. Nous trouverons peut-être même une manière de soigner Vendel au passage si certains laboratoires sont en fonction. Il y aura bien des choses à découvrir là-bas, pour toi et les autres. Je dis les autres, car un jours, nous, les nouveaux Stricosus, partirons vers cette conquête et nous resterons probablement longtemps dans cette quête destiné à recouvrir la ville.

La question de sa nature vrillait dans l’esprit et de Vaan et pourtant, il questionnait sur autre chose. Pas pressée de parler d’elle, elle continua donc sur le sujet donné.

-Le putsch a été relativement simple. Le président de l’époque, président démocratique, a été tué par un assassin anonyme. Il devait être un des tireurs délite. Suite à la mort, il a prit parole et étant son bras droit et le chef de l’armée, il avait la majorité de l’armée derrière lui. Jusque là, il avait été un chef respecté et un bon général. Puis la soif du pouvoir l’a rendu dément. Il.. faisait toute sorte de chose vraiment sordide. Une rumeur disait même qu’il avait des penchants pour le cannibalisme, des croyances très sauvages comme quoi un vrai prédateur Doit manger de la viande, tout comme l’Élite. Il faisait peur, comme il attirait le respect de ses soldats. Puis est venu la descente aux enfers, sa dictature, les tueries pour calmer les protestations civiles et son pouvoir absolue versus notre résistance.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 15:17    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Tout me semblait nettement plus clair et bien moins féérique que je l'imaginais. Normal, après tout mes parents ignoraient surement tout ça. C'était certain. Et raconter de jolies choses à un petit garçon était mieux que cette horrible vérité. En un sens, cela n'avait pas été plus mal, mais à quel prix. Celui de mon ignorance.

- Velocet ? Qu'est-ce que Velocet exactement ? De la poussière blanche ? répétai-je.

Je grimaçais. Ho oui, je me doutais de la composition de cette poussière. Cela me fit frisonner.


-
Vendel ? peintre ? Tiens donc !

Cela me fit sourire et me fit penser que si Roxanne nous rejoignait pour de bon, elle allait trouver une oreille artistique ! A en juger par mon sourire malin, il y avait fort à parier que Intoccabile se doutait du fond de ma pensée. Puis deux questions étranges me virent. Totalement hors contexte !

- Qui était est Keva pour Mich ? Lorsque je l'ai soigné après l'attaque de l'orphelinat, je savais pas trop quoi faire ou dire pour le garder conscient et lucide. Alors j'ai parlé des trois seules personnes dont je connaissais le nom. D'un trio dont tu faisais partit. Et quand j'ai parlé de Keva, il en est finalement ressortit plus perturbé qu'autre chose. Ai-je fais une erreur ? Je ne savais rien de plus, je n'avais que ça pour garder son attention lors des soins. De plus, comment dois-je t'appeler maintenant ? Toujours Intoccabile ?


Il me fallait en savoir plus sur Mich si je voulais le comprendre.

- Je suis pas un monsieur muscle, en quoi puis-je être utile ? surtout qu'avec mes ascendants Stricosus, l'un architecte l'autre médecin, je n'ai pas de grande qualité combative. Certes, mon job d'urgentiste me demande certaine qualité, mais que puis-je apporter ? que je sache au moins en quoi m'améliorer. S'il me faut passer dans l'ombre...

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 16:05    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Les questions continuaient à affluer et ID y répondait à son mieux.-Dans le metro, les murs sont des écrans, Velocet est une personne qui apparaissait taille réelle aux clients du métro et faisait aussi un service à la clientèle très efficace. Je ne l’ai que peu vue dans mon enfance mais j’en garde un souvenir précieux. Elle indiquait où aller et donnait des conseils ou répondait à toute demande comme appeler les urgences si une personne était blessé ou avait un malaise.

Le sourire de Vaan à propos de Vendel le peintre ne la laissa pas dans le noir, bien évidemment qu’elle se faisait une idée. Pourtant, l’avenir était à voir, elle ne savait pas comment allait être Vendel dans l’immédiat ni plus tard lorsqu’il serait libre du crime organisé et de son père. Puis, vînt cette question qui appartenait un sujet qu’elle évitait méticuleusement entre elle et Mich : Keva.

-Keva était mon amie d’enfance, voir ma meilleure amie. Un jour, Mich ou plutôt Mikael a trouvé Keva blessée dans un bâtiment où il y avait eu des attaques de l’armés. Le régiment de Mich était là-bas pour achever les blessés. Au lieu de ça, il a fait passer Keva pour une soldat blessé et l’a ramené loin dans les tréfonds d’Acropolis afin qu’elle soit remise aux notres. Elle se faisait appeler Alicia, un faux nom civil qu’elle empruntait pour fouiner à la surface. Finalement on a mit Mikael sous menote, interrogé puis on l’a laissé partir. Keva a exigé sa libération et a soutenu fervemment son innocence. Ils ont continué de se voir, nous l’avons éventuellement trouvé mourrant dans un des champs de bataille. Puis… enfin. Ils ont été ensemble.

Silence.

-Et Keva a décidé qu’elle n’avait pas la trempe de passé les années et se ré-incarner comme je le faisais ou comme Mikael le faisait. Au dernier moment elle est retournée à Stricosus et elle est morte derrière une vitre de protection, sous ses yeux, je crois. Elle a attendu que tout le monde sorte de la zone dangereuse et elle a fermé la porte. Ça je le sais en écoutant ses délires. Mikael a atteint le haut ensuite, a vécu un moment clandestinement puis s’est fait coffrer. Je ne sais pas pourquoi elle a fait ça, en même temps si. C’est juste que je n’aurais jamais cru qu’elle lui aurait fait un coup aussi bas et qu’elle aurait abandonné le combat. Mais elle était très proche de sa famille, je crois qu’elle n’envisageait pas un futur en les sachant tous mort depuis très longtemps. C’était une rouquine, très vivante, très spontanée mais très brillante. Pour ce qui est de mon nom, Intoccabile sera le mieux. Maria Stricosus ne m’appartient qu’en parti. Je me suis créé, je suis une clone. La 4e. Ce tatouage est pour me rappeler qui je suis et quelle époque. Je me suis fabriqué dans différent exemplaire qui doivent se réveiller à différentes époques et différent endroit. Je me suis créé dans l’optique de me retrouver et retrouver les miens plus tard, dans l’avenir. Malheureusement, je suis la seule qui a survécu, plusieurs autres laboratoires secret ont été détruit avec les restants de la guerre. Maria Stricosus, la vraie, dort toujours au cœur de Stricosus. Le jour que nous la trouverons, je ferai un avec elle et s’éteindra ma vie de clone. Je suis… J’ai tout ses souvenirs mais je suis consciente de ne pas être « la vrai ». Je l’accepte puisque je l’acceptais en me créant. Ma vie est une forme de paradoxe. Je préfère Intoccabile, je ne mérite pas le nom si mon vrai moi existe encore et puis je détiens une pars de l’intelligence qui me constituait, mais pas complètement. Le transfert de mémoire n’est pas infaillible. Du point de vue personnel, je sais environ tout, connaissance, certaines plus poussé me sont difficile.

Suite à son dernier questionnement, elle réfléchit un instant puis dit simplement :

-Tes connaissances en médecine sont un don, si je tombe tu pourras me soigner, comme l’invere est vrai. Il te faudra probablement apprendre des bases de maniement d’arme avec Mich pour te défendre, voir un peu d’entrainement physique ne fera pas de tord à aucun. Les excursions que nous allons faire seront très « sportive ». Sinon, laisses-toi épanouir, ton don est la force qui nous seras la plus utile, vraiment. Nous n’allons pas manquer de blesser, dit-elle d’un ton absent en se tâtant le bras malgré elle.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 16:16    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Pauvre Mich. J'avais de la peine pour lui.

- Je me doutais un peu que tu n'étais pas si éloignée de Mich, corporellement parlant. Vu les difficultés traversées par Mich, je n'osais pas te poser la question. Mais en connaissant l'histoire de Mich, je comprends mieux maintenant pourquoi ses réminiscences lui sont douloureuses.

Puis vint la réponse à ma dernière question. Je pensais bien qu'elle me parlerait médecine. Et en un sens, cela me soulageait, voila une chose qui m'était familière !

- Des blessés avec des blessures à l'image de ce que Mich et toi prenez. Hmmh. Il va me falloir pousser la pratique à la hauteur de la théorie. Des excursions plus sportives que celle après l'orphelinat je suppose ?

Je fixais Intoccabile. Mais aucune autre question ne me venait.

- Plus rien ne me vient. Je suis certain qu'il reste des questions mais elles semblent aux abonnées absentes.

J'esquissais un sourire et demandai :

- Et toi ? as-tu des questions à me poser ? Après t'avoir fait repenser à ces souvenirs douloureux, je peux bien me livrer un peu ! Tu sembles savoir énormément de choses sur moi mais il y a peut-être des questions qui te restent sans réponse ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:01    Sujet du message: Réunion du comité Azur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.