Imaginarium Index du Forum

Réunion du comité Azur
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 19:20    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Jours 5
Après Midi


12e avenue, 4e niveau, l’intersection Lebensrum. Une femme en habit de sport pour bicycle semblait réparer sa bicyclette et un passant encapuchonné s’était arrêté par hasard pour l’aider. De ces deux individus émanaient une dose double du stimuli des Stricosus. Intoccabile portait un casque de course pour cycliste, couvrant ainsi comme à son habitude tous les traits de son visage. Le « passant », qui avait en passant une carrure très carré, portant un foulard dans son visage, chose commune pour éviter la poussière ou les mauvaises odeurs et une large capuche sur la tête. Les deux individu étaient tout à fait naturel, on aurait presque juré que le passant s’était arrêté pour tenter de plaire à la « pauvre femme en détresse ». Cependant, lorsque l’arrivée de Vaan fut éminente, assez proche, les deux se relevèrent en même temps. Voilà qu’ils se ressentaient entre eux, le stimuli approchait pour lui comme pour eux.

Le passant empoigna la bicyclette pour la tenir, alors qu’Intoccabile ,dans son habit sportif, se tournait pour faire face à la voiture qui approchait. Combinaison noire bordé de blanc, peut-être du gris, mais jamais de couleur. C'était là une habitude des Stricosus d'origine. Ses habits moins mystérieux que l'habitude, cette rencontre s'avérait être toute une. Vaan allait-il enfin en savoir d'avantage?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 19:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 19:58    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

La journée de travail avait été reposante. Étonnant pour une journée de travail ! Mais la veille étant épuisante, le présent semblait si calme.
Ce fut donc après un moment tranquille à l'hôpital. Reposant à regarder les infos qui, pour une fois, étaient dans le faux concernant mon "frère" et qui m'amusaient pour le côté "cambriolage de salon de coiffure".

Après un détour au parking du festival pour y récupérer ma voiture, je pris la direction de mon rendez-vous avec ID, et ce grâce aux génies de mon "GPS Métropolis".

Au détour d'un croisement, le stimuli se réveilla. Il était puissant ! Et quand j'avançais davantage, je vis la bicyclette et deux silhouettes. Le Stimuli venait de là. Ma "famille" était là.

Je ralentis quand je fus à leur niveau et, après les avoir dépassé de quelques mètres, j’enclenchai la marche arrière et me mis à côté d'eux. Je baissai la fenêtre passager et dis :


- Besoin d'aide ?

J'appuyai sur le bouton ouvrant le coffre et fis signe de mettre le bolide dedans. Si celui-ci y entrait... ID allait voir la petite glacière aménagée pour mon transport de sang, pour mon job d'Il Rosso.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 20:11    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Elle était là, juste auprès de lui. Sa voix douce sortit du casque, à peine étouffée comparé aux attirails artificiel d’ID.

-C’est très gentil, je crois qu’il est un peu gros pour entrer dans le coffre, mon ami va le surveiller, dit-elle en fermant le coffre d’une main solide. Vous pourriez me conduire chez mon vendeur? Il me manque une pièce et tout sera parfait. Tu t’en chargeras Nicolas? Apporte-le donc un peu plus loin, au banc où nous mangeons parfois pendant la pause diner.
M-1012, ayant un vague frisson à ce nom, comme s’il n’aimait pas trop, acquiesça un lançant un regard en coin à Intoccabile. Nicolas, quel nom idiot allait-elle lui donner encore?
-Merci Nicolas, c’est très mignon de ta part.

Approchant de la porte passager, elle l’ouvrit simplement, comme une personne pleine de moyen, sans la moindre crainte et referma une fois assise. Certains passants pouvaient se dire que cette fille ne connaissait aucune étiquette de la prudence en auto-stop.

-Je reconnais cette petite glacière, c’est celle que tu apportes à mon « frère » Vendel. Eh bien Vaan, nous y sommes. Tu me permets que je fasse quelques réglages sur le GPS? Nous allons à un endroit de mon invention pour être tranquille. Ne t'en fais pas, Mich va s'occuper de la bicyclette.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 20:28    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Quand la portière fut fermée, je répondis à cette voix bien plus agréable que celle du casque.

- Oui, c'est cette glacière. Je l'ai toujours à porté de main, au cas où une "fuite" de pochette de sang circule dans l'hôpital. Parfois, des commandes ne sont pas récupérées. Si elles sont de qualité, je saute sur l'occasion et je les apporte à Vendel. Cela me fait une commande à bas prix. Pas très honnête hein ? Mais bon... pour les amis, on passe au dessus de tout ça !


Je me mis à rire en repensant à ce surnom pour Mich et quand ID me demanda de ne pas m'en faire pour le deux-roues.

- Ho la bicyclette, honnêtement je m'en moque pas mal. Je préfère me soucier de "Nicolas". Pauvre Mich... il multiplie les surnoms !

J'appuyai sur le bouton verrouillant les portes. J'ignorai où nous allions, je devais être prudent.

- En route copilote ! Dis à la machine où nous allons et nous y allons.

Avant d’enclencher la première pour repartir, je me tournai vers elle et demandai :

- Avant de commencer notre réunion, puisque nous sommes tous les deux sans autres oreilles, le temps que nous allions sur ton lieu, j'aimerai qu'on parle de ce don je t'ai parlé. Je pense qu'il faut commencer par ça. C'est important pour moi et surement pour bien plus. Ce ne sera pas long. Je t'expose la chose, te raconte l'histoire et à toi de donner ton verdict.

Je mis la première vitesse et dis :

- A moins que tu avais prévu une autre conversation pour notre chemin.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 20:42    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Un sourire en coin, gardant son casque pour le moment (va savoir pourquoi Intoccabile prenait une precaution si farouche à se cacher), elle rit un peu à la mention de « Nicolas ».

-Ce qu’il déteste quand je lui donne des noms les plus aléatoires qui soit, j’ai toujours aimé le taquiner ainsi.

Indirectement, elle parlait de lui comme s’ils étaient des amis de longue date et pourquoi, M-1012 avait fait surface il y a quelques jours à peine. Intoccabile appuya sur la console une destination au milieu de nulle-part, une colonne de soutient dans la niveau 4 très loin des zones recommandable ou habité. Cette zone, à vrai dire, s’avérait en condition questionnable, la guerre de jadis ayant éclaté là à un certain moment, laissant des rues creusé par des obus et ces creux ou bâtiment défraîchit à la ruine depuis le temps. Personne n’y allait, même pas les hobos. On disait le coin hanté, même, d’un grand lugubre. Certain enfant plus courageux en ressortait avec des os, le Gouvernement conseillait d’éviter la zone, de peur qu’il y aille toujours des vapeurs toxiques. Heureusement, ils n’allaient qu’au bord de celle-ci.

-Vas-y, nous avons tout un tas de chose à parler et les miennes seront mieux dans l’endroit où nous allons. Commençons par ça, il vaut mieux.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 21:31    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Je fis donc avancer la voiture et suivais les indications du GPS.

- Merci de m'écouter. Je pense que cela soulagera deux personnes en plus de moi-même. Dans ce cas, je commence.

Et commença donc le long récit intitulé "comment Roxanne sait tout".

- Il s'agit de Roxanne, ma voisine et nouvelle amie de Mich. Celle qui l'a accueilli pour la nuit. Je la connais depuis deux ans et depuis le début, elle m'épie. Au début j'ai cru à une vengeance pour lui avoir demandé de baisser le son lors d'une de ses soirées. Mais il s'avère que non et je ne sais toujours pas pourquoi je l'omnibule à ce point. Pendant deux ans elle s'est faite passée pour une personne qu'elle n'était pas, surement sur les conseils d'une personne qu'elle croyait être son amie. Bref, depuis 5 jours, elle change et dévoile son vrai visage, dis-je en laissant échapper un sourire. Elle se dévoile elle-même. Sa vraie nature. Le naturel revient toujours. Cela a été accentué il y a trois jours. Quand elle est rentrée du Grand Cocktail du Président. Elle y a vu des choses qui l'on complètement retourné, qui l'on fait se poser divers questions sur l'homme qu'elle voyait comme un protecteur. Puis le soir où Mich a joué les messagers, elle l'a croisé, ou plutôt, attrapé car elle l'a vu s'approcher de ma porte. D'ailleurs, va savoir pourquoi, personne ne peut approcher ma porte sans qu'elle ne le sache. Et toutes personnes suspectes se voient refoulée. Mich en faisait parti. Rencontrer Mich a été la touche finale pour briser son univers et tout ce qu'elle croyait être vrai. Le clone affranchi dépeint comme un monstre s'est avéré être quelqu'un de bon. D'ailleurs, elle ne cesse de dire qu'il y a bien plus humain que des humains... ou un truc de ce genre...

Arrêté à un feu rouge, je regardais les environs. Puis, nous repartions.

- Je ne sais pas ce que Mich a dit ou fait. Roxanne refuse de me le dire. Elle avait promis à Mich de ne rien me dire mais elle l'a tout de même fait. Elle semblait même soulagée. Elle a dû mal à me mentir. Et j'arrive à lui arracher et lui faire faire tout ce que je veux. En tout cas, elle s'en veut d'avoir brisé la promesse faite à Mich. Faudrait que je souffle deux mots à Mich sur ça aussi... qu'il ne tienne pas rigueur à Roxanne. Elle n'y ait pour rien, j'ai abusé de mon influence sur elle.

Je tournai brièvement la tête vers ID comme pour m'assurer de capter son attention puis je reportai la mienne sur la route.

- Roxanne est seule. Enfin, elle a de la famille mais celle-ci la formate à être une bonne fille des niveaux supérieurs. Elle s'y refuse. Elle en subit les conséquences. Elle est totalement perdue. En un sens, je me vois un peu en elle, comme j'étais avant de rencontrer Mich et que tu ne débarques pour me le chiper en pleine rue.

Petit sourire amusé en repensant à mon intervention dans la ruelle. Éclat de rire même.

- Sacrée rencontre entre lui et moi. Je m'en suis voulu de me l'être fait prendre par l'inconnu masqué et de n'avoir rien pu faire pour le sauver. Je l'ai cru mort. Revenons à Roxanne ! Elle est ne cesse de dire qu'elle fera tout pour me protéger, et elle me dit qu'elle ne fera jamais les mêmes erreurs que la femme et son mutant. Mais ce qui m'inquiète, c'est qu'elle est totalement perturbée par ce qu'elle a vu au Grand Cocktail. Le cauchemars de cette nuit devait être horrible. En tout cas, à l'écouter, cela me semblait l'être. Je sais pas ce qu'elle a vu, mais cela a brisé son monde. Elle a peur d'être seule. Mais elle ne l'est pas ! Je lui ai dis mais rien n'y fait, elle angoisse rien qu'à l'idée que je puisse l'abandonné comme chaque personne de son entourage semble le faire...

Je lui racontai alors le cauchemar de Roxanne, celui où nous y étions, où nous mourrions et où elle perdait de sa mémoire les seules personnes qu'elle considérait comme son nouvel univers. Mon visage perdit sa joyeuseté résultant de mon entretien avec ID. Je fronçai les sourcils. J'étais inquiet pour Roxanne. En parler avec ID me fit prendre conscience que je m'en faisais plus que je ne l'imaginais. Oui, j'étais soucieux et ID allait surement le voir. Mon visage s'était durci subitement et je tapotai frénétiquement le volant avec mes index.

- Mon truc, c'est la médecine. Je suis pas brillant pour comprendre les femmes, avouai-je avec un peu de honte. Je n'arrive pas à cerner ce qui ne va pas avec Roxanne, pourquoi elle est ainsi avec moi. Elle dit que c'est parce que je l'écoute et fais attention à elle alors que d'autres ne le font pas et devraient le faire. Mais... je sais pas. Cela n'explique pas tout. Cela n'explique pas tout non. Quoi qu'il en soit, elle sait maintenant que je suis loin d'être le gentil urgentiste au service de son gouvernement. Cela ne la fait même pas fuir, elle s'agrippe encore plus à moi. Tu comprendras qu'avec son cauchemar, elle sait dans quoi je suis et avec qui je suis. Mais elle ignore tout de même tout des Stricosus. Je ne compte pas le lui dire. Enfin... pas tant qu'on m'y autorisera. Seulement, le fait que Mich et moi ayons les mêmes yeux l'intrigue. Même si elle n'est pas bien brillante, elle n'est pas idiote pour autant. Et elle était vraiment heureuse de pouvoir m'aider avec Perséphone, m'empressai-je de préciser, comme pour aider Roxanne à avoir une bonne image auprès de ID. Quand j'ai dis que j'avais besoin d'argile, elle est jetée dehors pour aller en acheter. Puis quand Jack lui a demandé de laver Perséphone, c'est presque si on venait de l'autoriser à ouvrir un cadeau d'anniversaire avant l'heure. Oui, elle semblait se plaire à aider. Et elle est totalement fascinée par Perséphone. Roxanne est peintre. Je ne serai pas étonné qu'elle la peigne en mon absence. Elle immortalise tout ce qu'elle aime. Ho ! et c'est aussi une véritable pipelette. Elle n'arrête pas ! Quand elle est lancé, elle est partie pour une bonne heure ! Et bla et bla. Mais un rien peut être sujet à conversation ! m'exclamai-je avec amusement. Elle s'enthousiasme vite. Mais elle est aussi très... sensible, je crois que c'est le mot adéquat. Elle prend les choses trop à cœur. Il n'y a qu'à voir sa tristesse quand je suis un peu dur avec elle. Et évidement, à chaque fois elle arrive à me faire culpabiliser et c'est moi qui me retrouve à lui demander pardon au lieu que ce soit elle... M'enfin...

Je me tus et conclus :

- Enfin voila... tu sais tout de la tornade Roxanne. Et si tu voyais comment elle peut être maladroite quand elle s'emballe ! Sa boite à pansement est bien plus fournies que la mienne.

Je me mis à sourire et à secouer la tête en repensant à Roxanne se casser la figure devant le Wendigo. Puis je devins un peu gêné en me remémorant le réveil de ce matin et à l'épisode du bikini. Mes oreilles étaient soudainement chaudes.

- Je n'ai rien d'autre à ajouter sur Roxanne. Juste que... je te demande une chose : ne pas être trop dure avec elle. Ne pas la repousser trop violemment si tu estimes qu'elle doit s'éloigner de nous. Cela la briserait.

Oui, j'en étais convaincu. Cela la briserait. Son cauchemar montrait clairement qu'elle nous voyait nous, les Stricosus et les rebelles, comme l'entourage qui lui tenait à cœur, et ceux au détriment de ses parents. Et aussi que sans nous, elle se voyait seule. Je tenais un coup d'oeil à ID, afin de déceler quelque chose à travers son casque.

- J'ai pas été très objectif en te parlant de Roxanne, hein ? Difficile de l'être quand on la connait, dis-je en souriant naturellement. On s'attache vite elle...

Au point peut-être de se faire avoir. Après tout les évènements et surtout ceux de la veille et de la nuit, j'en étais encore au point de douter de l'honnêteté de Roxanne. Une sorte de sécurité pour me dire, en cas de déception, "je l'avais prévu". Pourquoi cette peur de la déception ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 03:03    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

ID se calla dans son siège pour écouter son nouveau protégé ainsi que rare survivant des siens. Le silence était une vertu mais peut-être aussi un calme qui pouvait donner à Vaan des appréhensions, pourtant, elle écouta de manière très polie, très réservée, sans rien afficher de particulier en général puisque le casque cache tout. Pourtant, les mains étaient détendues, l’ouïe active. Elle prêtait une attention concentrée à ses mots.

Bien des choses passèrent les lèvres de Vaan, certaines firent réagir ID intérieurement plus que d’autres. Premièrement, son vieil ennemi, semblait avoir perdu ses couleurs face à la jeune femme. Effectivement, elle ne baignait plus dans l’idylle du président protecteur. Juste l’idée que cet homme ai réussi à implanter cette idée à une part de la société la révulsait violemment. Donc, Roxanne est en partie consciente de la réalité, même si la plupart d’entre eux ignore encore le pire, ce qu’elle cherche à prouver. Premier point positif.

Second point, il était à noter l’influence imposante de Vaan sur Roxanne. Une bonne chose en un sens, oui, mais une mauvaise dans un autre. Pourrait-elle tous les trahir pour la sécurité de celui-ci? C’était à envisager, un premier point négatif.

Troisième point, Roxanne est seule et bien qu’elle soit issue de haute, elle est, selon Vaan, une marginale. Elle est une personne qui n’a pas sa place dans leur système hideux. Très bien, elle est donc, selon Vaan, une personne avec un bon fonds. À rajouter à cela l’amitié naturelle de M-1012, probablement, oui, qu’elle a un très bon fond. ID était la dernière personne à fermer la porte à un aspirant. Sous l’avis de Vaan et surtout celui de Mich, un peu plus expérimenté dans la matière, plus ancien, elle voulait bien donner ce point positif à Roxanne et y croire jusqu’à preuve du contraire. Disons une confiance prudente avec beaucoup de bonne volonté. Un deuxième point positif pour Roxanne.

Sa réflexion et son évaluation fût momentanément distraite par la mention de leur première « rencontre » de proche, lorsqu’elle avait volé le cadavre de M-1012. Ah, le réanimer et le voler n’avait pas été chose simple, c’est qu’il est costaud l’animal. Sa blessure au cou avait été simplement affreuse, également. Enfin, elle eut quelques tressautements d’épaules, un petit rire bref lui sortant du casque. Il n’était pas le seul à trouver le souvenir intéressant.

Hors, l’évaluation de Roxanne, il fallait effectivement y revenir.
Quatrième point, Roxanne a une vie trouble, une vie malheureuse dans cette cage d’or. Fait plus ou moins étonnant, qui ne le serait pas chez les personnes avec un bon fond? Perturbée, certes, il lui faudrait du soutient, mais si ça pouvait l’aider à raffermir son esprit, ce n’est pas plus mal. Un point neutre pour Roxanne.

La suite fût moins importante pour le jugement de Roxanne, mais ID se fit un certain plaisir à observer le désarroi masculin de Vaan. Le spécimen Y en question, semblait tout à fait passer à côté de la plaque du langage X-X. Voilà qui allait de pair parfaitement avec Mich, à croire que le chromosome Y chez les Stricosus amène l’absolue lunatique pour ce genre de chose. Quoique, sachant qui avait donné les yeux à tous et le talent incroyable de Maria Stricosus pour absolument ne rien voir aller du côté relation… Probablement que le tout avait été transféré par erreur avec le pigment des yeux ou les intellos sont voué à être maladroit dans les histoires de cœur, va savoir. Dans tous les cas, même de loin ID voyait tristement clair dans le jeu de Roxanne et se demandait si elle allait être celle qui allait guider Vaan là-dessus ou donner la tâche à Vendel de lui donner un indice. Elle n’était réellement pas compétente pour les histoires amoureuses. Vendel, une personne aux habitudes trompeuses coté cœur, était bien plus habile qu’elle, ironiquement. Mais non, elle allait lui en glisser mot elle-même histoire que la main qui donne le coup de la réalité soit plus douce. Ou… Bah! Elle ne savait plus. Bref, Roxanne était, en plus, un personne sensible. Comment allait-elle réagir à sa propre existence? Elle, une personne du sexe féminin qui deviendrait probablement au fil du temps une proche de Vaan? Du moins elle envisagea les choses ainsi, tous les vrais Stricosus sont des camarades, c’est sans dire.

Bon somme toute… Beaucoup de bonne intention, maladresse dangereuse, courage bon, passion un peu dangereuse. Elle avait ses pour et ses contres, mais un peu plus de pour que de contre. Le fond, la base, elle l’avait, semble-t-il. Mais elle restait un membre, un élément fragile et ça, c’était dangereux. Trop dangereux pour une personne qui a été amèrement, outrageusement trahie. Pourtant, Intoccabile eu une idée et il y avait bien place à un moyennement là-dedans.


-Pour ce qui est de Nous, peut-être retenir ton élan pour le moment, dire le nom des nôtres, évoquer nos origines: attends encore un peu Vaan. Je suis d’accord pour qu’elle se joigne à nous, la relève de notre époque. Cependant, elle semble avoir un caractère très coloré, c'est bon, mais un peu fragile. La résistance, c’est difficile, il peut t’advenir du mal comme à moi, à Mich… Je ne suis pas trop certaine de ce qu’elle ferait ou oserait faire pour te sauver… Tu comprends? De plus, si elle désire vraiment s'intégrer, je crois que pour son cas, je demanderai qu'elle quitte définitivement son autre vie. D'une part parce que sa maladresse pourrait lui coûter la vie mais aussi la notre, d'une autre part, je crois que la haute est trop dangereux pour la garder là si elle rejoint vraiment les rangs. Si elle ne sait pas où aller, je peux l'accueillir et la former. Bien que ça peut parraître farfelue, je serai même intéressée de lui faire quelques test. La présence artistique était un autre aspect protégé par les notres. La science mais aussi l'art. Le président Stricosus était un éminent scientifique, sa femme une actrice et une artiste de talent. L'art est important, c'est une part de la liberté, celle de l'esprit. Il est à savoir que nous quitterons tous, éventuellement, l'avant de la scène de Metropolis. Pour elle, ce sera peut-être en avance. Comment? Si elle le désire vraiment, j'ai tous les outils pour simuler un accident et son décès. Tu comprendras par ces mots que si elle fait le choix, elle ne reverra plus jamais personne et nous serons sa nouvelle famille. Mais si c'est ce qu'elle veut, alors soit, je lui ouvrirai grand les bras.

Ces mots, si familier et à la fois étranger à Intoccabile franchirent ses lèvres tout naturellement. Il y avait dans ceux-ci une force et une solitdité qui donnait l'impression que chaque mot prononcé étaient et seraient. Ce qui est dit deviendrait et sans l'ombre d'un doute se réaliserait avec succès.

-Qu'en dis-tu? Je me doutes bien à ton ton affectueux et à ces oreilles rouges, ajouta-t-elle simplement pour le charrier un peu pour les oreilles, que tu me diras évidemment qu'elle nous trahira jamais, que tu lui interdirais de nous trahir pour toi. Je dois te dire Vaan, que le coeur d'une femme pasionné ne connait aucune limite si ce n'est le regard de ... l'Objet de sa passion. Hors, si tu n'est pas là et entre les griffes de l'Organisation, tu perds ton pouvoir sur elle. Je serai sans rappel là-dessus. Je ne peux plus prendre de risque, nous avons...

Sa tête se baissa vaguement, sa voix s'éteignant un peu.

-Beaucoup.. énormément.. trop payé.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 09:42    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

- Mais nan, j'ai pas les oreilles rouges, bougonnai-je, presque comme un gamin en cachant d'une main mon oreille droite, seule oreille que ID pouvait voir de sa place de passager.

Si. Elles étaient toutes chaudes. Je le sentais avec ma main.


- Un regard de l'objet de sa passion ? Quel genre de regard la peinture pourrait donc lui rendre ?

ID fit allusion au prix que les Stricosus avaient payé. Cela me déconcentra et je tournai la tête pour la fixer et percevoir, ou essayer, ses émotions à travers le casque. Le GPS m'indiqua de tourner et je le vis légèrement trop tard, ce qui m'obligea à freiner brusquement. Je me ressaisis et dis :


- Tu as raison. Sur tout. Sur ce choix qu'elle doit prendre, quitter son environnement et passer dans l'ombre. Et aussi sur les risques de la perte de mon influence sur elle.

Mais le mot test me revint en tête. Un brin, un peu... bon... assez inquiet, je lui demandai :

- Quel genre de test ? Rien de bien secouant ? Je pense qu'en effet, la faire disparaitre de la circulation est la meilleure solution. Ses parents et surtout son salaupa... son père, dis-je en me reprenant, ne lui manqueront pas. Cependant, il est préférable que ce ne soit pas moi qui lui fasse cette proposition. Elle pourrait voir cela comme un ordre et le ferait aussitôt. Alors il n'y aurait plus de libre arbitre. Il faut que ce soit son choix, et non ma décision. Je ne sais pas si Mich sera mieux pour le faire. Roxanne serait capable de dire oui rien que pour se faire pardonner de m'avoir tout dit. C'est en partie ma faute si elle subie tout ça. Si j'avais été plus observateur, plus attentif à ses plaintes et à sa tristesse, j'aurai vu tout son malêtre. J'aurai pu anticiper. Or, je l'ai longtemps ignoré, presque repoussé. Si j'avais vu, elle aurait surement changé plus tôt sa vision du monde et du Président. Elle... elle n'aurait jamais vu les horreurs faites sur les clones et son ouverture d'esprit aurait été plus en douceur. Cela me met en colère rien que de penser à tout ça...

Voila que je culpabilisais presque. Mais au moins, c'était vrai. Quand elle pleurait à cause de ses parents ou de ses "amis", cela me mettait vraiment en colère.

- Alors si elle accepte, il ne faudra pas m'empêcher de m'assurer par moi-même qu'elle va bien.

Cette dernière phrase, je l'avais prononcé en fixant Intoccabile avec un regard presque autoritaire. Comme si cela devait être ainsi et pas autrement.

- C'est que je me suis habitué à elle,
avouai-je à demi-mot, presque pour justifier mon exigence.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 11:53    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Un silence plus sévère suivit les mots d’exigence, ID releva un peu la tête comme si elle avait remarquée la chose sans s’y plier. Un autre silence suivit les aveux à demi après quoi elle dit fermement.

-Nous allons continuer cette conversation à l’intérieur dans le blanc des yeux.

Vaan était habitué avec les années à son emprise, son autorité que lui conférait les fameux yeux azurs. Pourtant, ici et maintenant, il n’était pas en mesure de l’appliquer, il était encore une pousse verte. Certes, il se donnait beaucoup, mais ID pouvait lui rappeler à tout moment les propos qu’il avait entretenu à tord des Stricosus et le mal que celui-ci avait eu à quitter le coté douillet de sa vie. Bien qu’il avait une avance sur Roxanne, il venait tout juste de joindre les rangs, ce n’était pas le temps de commencer à tenter de prendre les devants et exiger ses choix. D’ailleurs, sur le sujet, elle devait le mettre au parfum. De cette discussion, elle ne percevait pas uniquement le danger que Roxanne pouvait engendrer mais aussi celui que Vaan pouvait créer. L’attachement sans contrôle, avec exigence ou caprice, trop passionné, amènerait des situations conflictuelles dans l’avenir. On ne part pas à la guerre ainsi, il faut savoir ravaler sa tristesse, accepter les sacrifices des autres et agir pour le bien commun, pas l’exigence de son nombril. Il avait en lui le sang d’une personne qui avait tout sacrifié, tout quitté, même les gens qu’il aimait, avait-il le même cran? Pour l’instant non, s’être habitué à une jeune femme depuis quelques années, même pas une épouse ou la mère de ses enfants, suffisait à lui pour exiger une responsabilité envers elle ou qu’elle aille bien. Au premier regard, c’était louable et compréhensible, au second, s’il ne réussissait pas à focus son esprit sur son devoir avant tout, ça devenait problématique. L’esprit d’ID erra un moment, s’étant détourné de Vaan pour réfléchir pendant la fin du trajet. Pouvait-elle vraiment demander tout ça à une personne qui n’est, qu’au fond, le descendant d’un ancien partenaire de combat? C’était à méditer.

Le GPS afficha enfin l’endroit, un édifice en ruine parmi tant d’autre dans le secteur. ID débarqua et lui fit signe de la main de suivre. Toujours muée dans ce silence un peu sévère, elle laissait méditer Vaan sur ses mots, peut-être allait-il réaliser de lui-même la raison de ce silence. Elle avait toujours préféré laisser réfléchir les gens, ça valait bien des mots. Une fois la voiture bien garé et barré, elle le conduisit à l’intérieur de dédale de couloir délabré pour arriver à un de ces fameux monte-charge. Celui-ci visiblement bidouillé de ses mains, il détenait caché plusieurs mécanisme de protection. Une fois ceux-ci tous outrepassé, elle retira la grille, l’invita à monter d’un geste de main et fit descendre le monte-charge. Ils débouchèrent quelques sous-sols plus loin dans un couloir qui semblait, à première vue, tout aussi délabrer. Ouvrant la grille, elle descendit, entra un code de douze chiffre à sa droite et un petit bruit sonore lui fit connaître que les dispositifs de sécurité étaient hors ligne. Elle avança donc muni d’une lampe de poche jusqu’à une porte blindé qu’elle ouvrit avec un code hexadécimal cette fois. Enfin, ils avaient tout traversé, l’ère qui s’ouvrit à eux s’avérait un bureau très propre munit d’un laboratoire plutôt poussé dans une salle annexe. Il y avait dans un coin du bureau un lit dépliant militaire ainsi qu’une entrée vers une salle de bain. Cette place devait être une des grosses tanières d’ID. Allumant des lumières apaisante, feutré dans le bureau, elle passa du coté de son siège rembourré mais resta debout.


-Je comprends ton attachement Vaan, commença-t-elle d’une voix ferme. Mais nous joindre pour de bon signifie aussi prendre des risques et ça pour tout le monde. Les Stricosus de jadis on tout donné pour la cause. Que toi et Roxanne, vous vous aimez beaucoup, je le conçois. Mais si vous joignez nos rangs, vous devrez faire la part des choses dans les moments critiques. J’entends par là que vous devrez apprendre à endurer l’inquiétude l’un envers l’autre. Il arrivera probablement des jours où tu ne pourras pas t’assurer qu’elle va bien et c’est normal. Nous nous n’engageons pas pour une partie de plaisir, bien au contraire, je le crains. Notre ennemi est colossal.

Elle marqua une pause puis remarqua son casque toujours sur ses épaules. Désirant continuer effectivement la conversation dans le blanc des yeux, ses mains atteignirent le casque pour l’extirper de là. Devant Vaan se découvrit les traits calme et mélancolique de Maria Stricosus. Pourtant, une chose était différente. Sur sa pommette droite était tatoué un petit « 4 » à l’envers sur l’horizontal, le chiffre devant s’afficher droit dans un miroir. Hors, ce tatouage devait être à sa propre intention. Elle continua cependant comme si rien n’étais, ignorant que Vaan détenait une image de Maria Stricosus. Le regard de celle-ci était intense, azur et l’originel. Ces yeux bleus le fixait, l’engloutissait de leur lueur intelligente. Pourtant, oui, il y avait quand même une légère différence. Mais sur le coup, tout l’effet y était.

-Tu es encore jeune dans le métier, tu viens à peine de nous joindre Vaan, de quitter le confort de ta vie. Je le sais, je sais beaucoup, je t’observe depuis un moment. Je sais même ce que tu as dis à Evan sur nous et par ce cas, que tu n’avais peut-être pas la bonne vision de nous. Assieds-toi, je t’en pris, nous avons beaucoup à discuter, ajouta-t-elle en prenant place de manière pensive. Ce qui m’inquiète, c’est que tu es habitué à imposer ton autorité, mais ici Vaan tu n’es pas expérimenté et je crains que pour le moment, tu ne sois pas encore assez expérimenté pour que je te laisse exiger des choses comme pour Roxanne. Jusqu’au moment que tu demandais, ça allait, mais si tu sors les caprices et que dans une mission importante tu t’impatientes ou te met en colère pour savoir si elle va bien, ça change la donne. Tu comprends? Il faut que vous vous modériez tous les deux.

Elle marqua une pause, joignant les mains et baissant les yeux.

-Je sais que ça peut paraître froid ou sans cœur comme approche. Je sais, oh oui, je sais combien il est difficile de perdre les gens que l’on aime. J’ai tout perdu moi-même. Mais aujourd’hui et maintenant, je ne suis pas là pour que leur sacrifice soit en vain. J’ai une lourde, lourde dette de vie sur les épaules. Il est encore le temps de reculer pour toi et pour Roxanne. Il est encore le temps que vous retourniez dans la société à l’aide d’une petite injection d’amnésie bien contrôlé. Je ne pourrais pas vous le reprocher, il n’y a rien de lâche là-dedans non-plu. C’est naturel Vaan et toute personne normale n’aspire au bonheur. Je ne dis pas qu’être Stricosus à part entière n’apporte pas de grandes joies, non, c’est un immense bonheur, du moins pour moi. Mais ça peut aussi apporter de grandes peines et de grandes pertes. Sinon, pour les tests, ce n'est rien de bien difficile, simplement un test de profil artistique: Des questions, des demandes d'esquisses, ce genre de chose. Je ne suis pas trop certaine de ce que tu imaginais.

Sachant que la femme qui avait survécu les siècles, perdu tous les siens, vu sa ville exterminé et ainsi de suite était assise devant lui. Dans cette optique, Vaan pouvait probablement se faire une idée plus précise de la gravité de ces mots que ID, en un sens, aurait voulu plus léger.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2012 - 12:46    Sujet du message: Réunion du comité Azur Répondre en citant

Quel silence soudain. J'avais été un peu loin en exigent cela. Mais c'était sortit tout seul. C'était viscéral. Je me contentai de suivre Intoccabile. En silence. L'air vraiment penaud, honteux, et triste. mais j'étais aussi dans l'incompréhension la plus totale. Incapable de dire pourquoi mes propos sont sortis instinctivement. Ce fut le mécanisme et les bidouillages de Intoccabile qui me fit sortir de ma léthargie.

Puis elle me parla enfin. Elle m'exposa l'apprentissage de l'inquiétude, et que cela comportait des risques.


- Je suis parfaitement conscient de ça, lui répondis-je en profitant de sa pause. Je sais pour les risques. Je le sais. Mais cela ne peut pas m'empêcher de ressentir le besoin de protection envers elle, ajoutai-je en posant une main sur le ventre. C'est quasiment automatique. Non. C'est automatique. C'est même effrayant de ne pas connaitre la raison de cette...

Elle venait de retirer son casque. Elle était ELLE. Mais à un détail près. Le numéro 4. Ces yeux. Son nez. Son visage. Elle était son portrait craché. Je portai une main tremblante à mon cou et la plongeai dans le col de mon uniforme. J'en sortis une chaine dorée. Et au bout de cette chaine, un médaillon. Plus je faisais sortir ce médaillon, plus mes yeux s'humidifiaient. 20 ans que je rêvais d'elle. 20 ans que je la voyais en rêve à la place de ma propre mère. J'attrapai le médaillon et l'ouvris. Là, je pus vérifier de mes propres yeux que j'avais devant moi, Maria Stricosus. Quelques larmes coulèrent. Mais foi d'homme, fallait pas trop montrer ses émotions ! Mélange de joie, de reconnaissance, de honte aussi ! Honte de lui avoir dis lors de notre première rencontre que je voyais notre Etoile en rêve et que c'était agréable, maternisant.

Puis elle continua à parler. J'écoutais, tripotais le médaillon et retenais mes larmes. Elle avait encore une fois raison.


- Je n'ai pas voulu imposer. Comme je te l'ai dis, c'est venu... comme ça... il n'y a qu'avec elle que cela sort... comme ça... Et la colère c'est contre moi-même que je l'ai. Contre ma stupidité, mon impuissance face à certaines choses. Mon incapacité à voir venir ce qui lui arrivait. Mais pour ma part, je n'ai pas l'intention de reculer. Pas d'oublier. Je veux savoir. Tout ce qu'il m'est donné de savoir. J'aspire au bonheur oui, mais sache que savoir qui je suis et avec qui je dois être, c'est ça mon bonheur. Quant aux tests...

Les coudes appuyés sur les genoux, la tête dans le creux des mains, je soupirai.

- Je sais pas, j'imaginai rien. Juste... elle a vu des tests effrayants. Il ne faut pas l'abimer plus qu'elle ne l'est. Mais si tu parles d'esquisses, alors tu feras une heureuse. enfin quelqu'un qui l'autorise à faire des esquisses, qui ne la réprimandera pas pour en avoir fait. Et qui au contraire, l'y incite, ajoutai-je en relevant la tête et en souriant.

Je retirai le médaillon et le lui tendis.


- Je ne cherche pas à fuir par peur ou inquiétude. Cela fait 20 ans que je porte ça nuit et jour pour ne pas oublier que quelque part, il y en a comme moi qui attendent la même chose que moi. Qui attendent quelqu'un...

Du bout du pouce, j'ouvris le médaillon dans le creux de ma main pour qu'elle puisse voir.

- Excuse la bêtise d'un pauvre ignorant et débutant, un vrai gamin... qui ne cherche qu'à protéger quelqu'un qui n'a plus la force de supporter d'autre désillusions.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:16    Sujet du message: Réunion du comité Azur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.