Imaginarium Index du Forum

Logement du groupe "Stricosus"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 15:09    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Regardant la barre, n’ayant pas trop le luxe de tenir les bras en l’air, il dit avec un air un peu désolé :

-C’est gentil mais je crois que je vais passer mon tour pour les barres, un peu trop compliqué à manger. Si tu peux me donner une boisson nutritive avec une paille, ça serait parfait, je m’en conviendrais. Tu risques de trouver la nourriture une peu austère ici, nous mangeons comme le niveau 4 : le stricte nécessaire au bon fonctionnement du corps.

Appuyant sa tête un peu plus dans l’oreiller, il regarda le plafond pour se rappeler une chose.

-Oui, j’avais plusieurs sœur en fait, une plus vieille, deux plus jeune. En fait, je te dirais que plus le temps passe, plus je considère être réellement la même personne. Je m’accepte en tant que les deux êtres que je suis, comme si j’aurais dormi un bon moment, fait un gros cauchemar puis je me suis réveillé. Ces visages que j’image son mes sœurs, ma famille, pas la famille d’une autre personne.

Il eu une lueur vraiment triste dans son regard, mais elle ne dura pas.

-Oui, Vaan lui apporte du sang. Le sang de Vendel est mauvais, je n’en connais pas tous les détails mais ça lui cause des douleurs insupportables. Quand il a mal et n’a plus de sang ou pas le temps de se faire une transfusion, il boit. Je crois qu’il boit pour beaucoup de chose, Into m’a dit qu’elle a tentée de le faire diminuer la boisson, ça le fait vieillir trop vite, son corps se fatigue. Il a servit de cobaye aussi, pour le Gouvernement, à ce que j’ai cru comprendre de sa force décuplé. Je ne connais pas beaucoup de Vendel, juste des fragments qui sont tombé de la bouche d’Into et ce que j’ai vue. Ça dépend à quel moment il a été méchant et gentil avec toi. Il a un 6e sens pour les gens malhonnête, les gens faux, si tu étais derrière ton masque rouge, ça lui a probablement hérissé les bras. L'inverse étant vrai aussi... Parlant de voir, tu devrais voir ses peintures, elles sont fantastiques. Ce sont des peintures de la surface de la terre, c’est très beau. Beaucoup de bleu, beaucoup de vert, j’aimerais voir la surface de la terre de mes yeux, j’espère réussir à m’y rendre indemme.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 15:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 18:15    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Je coinçai ma barre entre mes dents et  je lui tendis la sienne sous son nez.

- 'a y, c'oqu'. 'u es’lus a 'aind'e 'ue 'oi.

Voyant que j'étais totalement incompréhensible, je lâchai les autres barres que je tenais, retirai la mienne de ma bouche et la posai sur son emballage.

- Je disais : croques, tu es plus à plaindre que moi. Je mangerai quand tu auras terminé la tienne.

De l'autre main, je lui proposai la brique de nutrilide. Et j'attendais, tout en lui souriant joyeusement. Il savait se faire obéir pour me prendre la boulette. Mais j'étais tout aussi déterminée que lui à obtenir ce que je voulais. Et je voulais qu'il mange.


- Cela explique le sac isotherme, dis-je, les aliments toujours sous le nez de Mich. Pour tout te dire, quand j'ai vu Vendel pour la première fois au Wendigo, j'avais tout en rouge. Cheveux, vêtements, maquillage. C'était rouge quoi. Et il a été très méchant. Ensuite, au festival, j'avais enfin retrouvé ma couleur naturelle. Je portai des vêtements très classes et sobres. Il m'a dit que j'étais mignonne. Est-ce gentil venant de lui ? Bon faut dire que j'avais fait un effort dans ma tenue. Je sortais après tout. Quand je sors faire la fête, je ne m'habille pas comme un sac ! Les chaussures à talons, c'est fini maintenant. Intoccabile n'a pas l'air d'être du genre "petite robe brillante et talons aiguilles". Je me trompe ? Ses cheveux m'ont l'air d'être abîmé par toutes ses activités. Si je l'avais connu plus tôt, si je l'avais connu avant le casse du salon de coiffure pour l'eau de Perséphone, j'aurai demandé à Jack de lui rapporter une bouteille de soin…

Me voila lancée dans mes blabla de filles. Pauvre Mich, j'allais l'ennuyer. Je me mis à parler shampooing, soins du corps. Puis tout naturellement, je me lançais le mot épilation. Là, je m'arrêtai subitement. Je restai bouche bée. Totalement abasourdie par ce que je venais de dire. Épilation. Je dévisageai Mich. Je lui parlais comme si il était une copine ! J'allais lui parler d'épilation.

- Je crois que je m'égare là… heum… Bref… Vendel peint des choses du monde extérieur ? Il est allé dehors ? Mais, c'est impossible !? A quoi cela ressemble ? J'aimerai voir ses toiles !
M'exclamai-je avec enthousiasme et sans m'en rendre compte, dans mon bond de joie, j'avais collé la barre nutritive au nez de Mich. Elles sont fantastiques tu dis ? Il est plus doué que moi ? Tu crois qu'il pourrait m'apprendre à m'améliorer ?  Il accepterait de me fournir en toile ! Ho Mich demande lui s'il te plait ! Je veux peindre ! Je n'ai plus de toile ! J'aime le papier mais la toile… si tu savais la sensation que cela donne de toucher la toile ! Surtout quand on peint avec les doigts. Sentir la surface plus ou moins lisse…


Me revoilà en route pour une nuée de blabla sans pause. Cette fois-ci, je m'exaltais sur la peinture, les couleurs, les différents supports pour peindre.  Je lui exposais ma volonté de rependre tout mon coin privé. Je lui parlais de trompe l'œil à l'image de ce que je pouvais voir par la fenêtre de mon ancien appartement, de jeux d'ombre. Mais l'idée de voir les toiles de Vendel me donna envie de faire tout un mur à l'image du monde extérieur. Encore fallait-il que je fus autorisé à voir tout ça.
Après un long monologue, je m'arrêtai une nouvelle fois. Assoiffée par mon flot de parole. Je bus quelques gorgée de la bouteille que j'avais proposé à Mich.


- Et toi Mich ? C'est quoi ton loisir ? À part les armes, les gros bobos, l'activité des… heu… Stri...Stricosus ? En parlant d'arme,  je te promets d'être une élève obéissante et attentive !

===========================================

   
Ma séance "découverte de l'environnement d'Intoccabile" fut passionnante. Cette cuve était fascinante. J'avais hâte d'en apprendre plus sur son fonctionnement. Après avoir scruté en long en large et en travers la bibliothèque d'Intoccabile, je m'approchai de la porte de son bureau et donnai deux petits coups.

- Into, as-tu encore besoin de moi ? Si tu me libères, je vais aller me coucher un peu.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 21:08    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Intoccabile sortie habillée d’un sarrau blanc et les cheveux en queue de cheval. Elle avait à la main deux tasses de thé, elle lui en tendit une.

-Peut-être serait-il mieux de se reposer en effet. Tiens, bon repos à toi Vaan. Si tu as des questions, puisque tu peux rentrer dans cette section-ci, tu peux cogner à mon bureau également, ne te gêne pas pour venir me visiter si je travaille.

Hormis le 4, il se dégageait d’elle une aura maintenant bien moins ID, elle faisait réellement songer à ce que l’étoile était : une femme Stricosus particulièrement brillante dans son élément, au naturel.

-Je crois que je vais continuer à mettre en ordre certaines choses, tu peux aller et venir comme tu veux, je ne te retiens pas. N’oublie pas que tu es chez-toi maintenant.

Prenant une gorgée du liquide apaisant, elle lui fit un petit signe de main pour retourner studieusement à son bureau.


======

Tout à coup, un flot de parole venait le submerger, c’est à peine s’il était capable de tout capter et se souvenir. Il tenta de répondre au mieux qu’il pouvait, partagé entre la fatigue, l’amusement et la confusion.

-Oui, de lui c’est gentil, il ne donne jamais de compliment si ce n’est pas sincère. Il a dût te ressentir plus honnête en étant au naturel. Intoccabile n’est plus soignée, mais Maria, la personne sur qui sa personnalité et son apparence est basé est une femme de très bon goût. Sa mère était actrice, designer de mode et modèle, elle a hérité du savoir. Mais bon, quand elle était bien mise, c’était toujours avec beaucoup de classe. Là, ID, ne fait pas très attention à elle-même, c’est d’avantage une combattante. Elle ne prendrait pas le temps de prendre soin d’elle non-plu, Maria le fera peut-être. Pour Vendel, il sait de Maria, ou enfin, Into, elle a vu la surface une fois. C’est ce que nous allons trouver tout en bas, la surface. Mais sinon… pour Vendel. Mhhh, je pourrai lui en parler mais tu peux lui en parler toi-même, il passera probablement éventuellement. Il ne sera pas le plus gentil du monde, mais tu le verras sur un autre angle, c’est certain.

Le repas terminé grâce aux bons soins de Roxanne, il songea un moment à ses loisirs.


-Considérant que j’ai recommencé à vivre il y a quelques jours et que mes dernières années avant ma mort se sont résumé à un séjour dans un centre de concentration du Gouvernement, l’idée du loisir est loin… Surtout que les années avant le camp de concentration ont été des années dans l’armée. Mais j’aimais bien conduire, sortir la nuit, j’aimais bien aller dans les boîtes aussi. J’avais une vie très simple en soit, j’essayais ce qui passait.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2012 - 08:30    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Je pris la tasse de thé qu'elle me tendit et la remerciai. J'en bus une gorgée. Cela faisait du bien.

- Pour le moment, pas de question, je vais commencer par lire tout ce qu'il y a dans mon coin. Mais si besoin, je viendrai.


Je souris quand elle fit mention d'être chez moi.

- C'est agréable d'avoir enfin un vrai chez soi.

Je saluai Into, lui souhaitai un bon travail et je quittai ses appartements. En rejoignant la partie commune, je passai dans le hall permettant d'accéder aux montes-charge, à l'appartement d'Into et de Mich. Je m'arrêtai subitement et tendis l'oreille. Je connaissais que trop bien ce genre de bruit. C'était Roxanne en pleine conversation monologue. Curieux, je m'aventurai devant la porte du logement de Mich, porte restée ouverte. Je jetai un petit coup d'oeil et vis Roxanne nourrir Mich tout en parlant frénétiquement. Pauvre Mich, il vivait ce que je subissais depuis deux ans. Cela me fit sourire. Puis rire intérieurement. Je les trouvais amusants. J'étais content pour Roxanne. Elle avait l'air d'aller mieux, d'aller bien, très bien même. Ce que je voyais, ce n'était pas ses faux moments de joie. C'était un vrai.

Ma tasse de thé en main, je poursuivis mon chemin jusqu'à mon coin privé. Là, je posai la tasse de thé sur une table de chevet et allai fureter dans ma bibliothèque. Après quelques minutes, je pris un ouvrage et m'installai sur mon lit pour lire tout en sirotant mon thé. A peine avais-je terminé mon thé et entamé le livre, je m'endormis.


================================================== 


- Je lui en demanderai plus tard. Même ce qu'il m'a dit était gentil, je préfère y aller mollo avec lui. Je vais pas lui sauter dessus à peine arrivée pour lui prendre des toiles. Même si j'ai trèèèèèèèès envie de peindre...

Je restai silencieuse quand il me fit mention d'un camp de concentration du Gouvernement. Je voulais en savoir plus. Mais je n'osais pas le lui demander.

- Un camp de concentration pour clone ? Ils t'ont... heum... fait... des... bredouillai-je en effleurant du doigt la boulette de papier. Ils t'obligeaient à faire quoi ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 15:44    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Michellotto lui souriait, c’est à savoir s’il était possible de le rendre grognon. En fait, ça l’était, Vaan l’avait vue plus bourru mais ce n’était pas du jeu, c’était pendant qu’il était dans une situation critique et la vie de ses amis sur les bras. (C’est le cas de le dire, il les a d’ailleurs eu dévorés) Un camp de concentration pour clone? Non, il avait parlé du premier camp de concentration, celui où des Stricosus et leur allier ont été torturé puis exécuté. Mais, elle ne disait pas une chose qui manquait de sens, il y en a avait un pour clone, aussi, maintenant et c’étais l’ancien camp qui avait servit pour les Stricosus.


-Mhhh, ça ne me dérange pas de t’en parler tant que ça reste un secret entre nous. Ne rien dire à ID ni à Vaan. Cependant, Roxanne, est-ce une si bonne idée de t’en parler avant que tu dors? Le sujet n’est pas très reluisant, je peux te le partager, mais ça ne sera pas de la première plaisance. De plus, il faut que je te dise, je parlais d’un camp de concentration pour les prisonniers de Guerre pendant ma première vie. Mais oui, il existe bien un camp de concentration pour clone de nos jours, j’y ai également fait un tour. J’avais la mention d’être tué au plus vite sur mon uniforme, ça en dit long avec ma relation avec eux. Pour le camp militaire, je te dirais que ça s’est résumé à de la torture physique pour me faire parler. Ils sont très riches en technique… Que ce soit de te mettre un chiffon dans la bouche pour te remplir l’estomac d’eau puis te le faire vomir ou encore empêcher de dormir. Je te passe certaines méthodes utilisé. Pour ce qui est de ce camp là, on ne m’a rien fait faire, je n’ai qu’enduré. Ce n’était pas la même histoire en tant que clone, quelques siècles plus tard. Désires-tu réellement que je t'en parle ce soir ou vaudrait mieux pas pour les cauchemars?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 15:54    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Les cauchemars. Je n'y avais pas songé. Mais maintenant que je savais pour l'existence de deux camps, j'avais envie d'en savoir plus. De savoir ce qui était arrivé à Mich. De le connaitre, même sa première vie. Je défis mes chaussures du bout des pieds et ramenai mes jambes contre moi en les tenant fermement. Le menton posé sur les genoux, je fixai Mich. Je restais silencieuse. Un comble ! Je réfléchissais en me berçant d'avant en arrière.

- Tu n'as pas tord. Je ne dirai rien à Vaan et Intoccabile. Mais tu me racontes tout demain matin. D'accord ? Vu ton état, ce serait dommage que je te réveille cette nuit pour un cauchemars. Et puis j'ai pas envie d'en faire d'autre. J'ai déjà celui-là à oublier
,
dis-je en prenant la boulette et en la serrant pour la faire rapetisser, en vain. Tu disais sortir avant ? ajoutai-je en changeant de sujet. C'était comment les soirées d'avant ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 16:09    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Vif malgré la blessure, l’habit ne fait pas le moine, il piqua la boulette pour la garder dans son poing fermé.

-Je t’ai volé ton cauchemar, tu ne peux plus l’avoir puisque tu ne l’as plus. Mon plan est parfait.

Un sourire taquin traversa son visage un peu fatigué puis son expression devint nostalgique, très nostalgique. Comment nier que la personne d’aujourd’hui n’était pas la personne d’hier avec un air comme ça? Mich et Mike étaient très proche, probablement trop proches sur tous les aspects pour se dissocier à la longue. De plus, le voulait-il au fond? Plus le temps avançait, plus il se sentait le même avec un vécu un peu plus long, ne s’attardant pas sur le fait qu’il a été enfant deux fois, adolescent deux fois et adulte deux fois contraire à ID qui n’a eu qu’un réveil en étant adulte.

-Sortir? C’était bien. Petit, je suis devenue orphelin dans la préadolescence, je suis allé habiter chez la famille d’un ami. Il est rentré dans l’armée et j’ai suivit. Nous sortions souvent en pseudo uniforme, il paraissait que c’étais séduisant pour la gente féminine. Les militaires, c’étais différent a l’époque, ce n’était pas des clones et ils n’étaient pas à la botte d’un Gouvernement de dictature. Nous étions l’ordre et la sécurité publique, on combattait parfois des rats, il y en avait plein dans Cosmopolis, c’était une expérience qui avait mal tourné. Un homme avait tenté de faire des rats géants pour faire une sorte de super bétail que les gens pourraient manger. Bref, nous gardions la ville en sécurité et le peuple n’avait pas peur de nous. Les bars étaient plaisants, il y avait tout un tas de boîte pour sortir et aucune n’était interdite. Sortir ne signifiait pas qu’une descente de clone pouvait arriver, c’était normal. Je n’y ai jamais rencontré une personne spéciale, si je pourrais dire ça comme ça. J’ai eu quelques connaissances, mais rien de bien sérieux. Pourtant, parfois j’ai cette impression de manque dans l’annulaire gauche. Je crois avoir déjà porté un anneau d’engagement, mais je ne me suis… jamais marié?

Son regard semblait réellement pensif, mais il passa à autre chose.

-Peut-être ai-je connu une personne et qu’elle est morte pendant la guerre, ça ne serait pas étonnant. C’est un peu comme ma famille, un jour un obus est tombé dans le quartier et ma maison était dans le secteur qui a été détruit. Les gens fêtaient en boîte, beaucoup, comme si c’était le dernier jour de leur vie. Certains avec raison, parfois on voyait des gens disparaître, surtout au début de la guerre civile. Au début, tout fonctionnait encore comme avant, les boîtes et la vie de nuit. Quand on voyait qu’une personne ne revenait plus et qu’il y avait eu une rixe violente, on se disait que cette personne avait bien fait de fêter comme jamais. Après les bars ont fermé, la situation est devenu trop tendu. Mais! Quand je suis devenue Stricosus, il y avait un bar dans leur ville et lui avait gardé toute l’ambiance de fête malgré tout.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 16:23    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

Je me mis à rire quand il s'amusa avec la boulette.

- Super ! m'exclamai-je. Mais si je le refais, ce sera de la publicité mensongère. Et j'irai tout dire à Vaan ! Il te torturera avec des seringues, comme sur mon dessin !

Le récit de Mich était très intéressant. J'en apprenais sur la vie de Mikael. Mais à l'écouter parler, c'était comme si il parlait de lui. Alors j'étais contente, je commençai à en savoir plus sur mon ami. Mais quelque chose tiqua dans mon cerveau. "Quand je suis devenu Stricosus"? Il ne l'était pas avant ? Intoccabile m'avait dit qu'il avait aussi fait un grand saut. Mais je pensais que c'était pour une raison scientifique, puisqu'elle m'avait dit que les Stricosus étaient des scientifiques. Pourtant à écouter Mich, il était plus monsieur muscle que monsieur cellule grise. Il ne me restait plus qu'à le lui demander.


- Quand tu es devenu Stricosus ? Tu étais militaire... pas scientifique ? Mais tu l'es devenu ? Tu n'es pas né Stricosus, comme Vaan ? Comment l'es-tu devenu ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 16:46    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

-Mieux que ça encore, je garantie le service. Si les cauchemars reviennent après mon intervention, je m’engage personnellement à les chasser.

Son air théâtral et solennel acheva la blague après quoi il écouta attentivement la question de celle-ci. En premier lieu, il ne répondit pas immédiatement, il déglutit de manière visiblement inconsciente. Son regard se dilata à peine, le poil visible de ses bras se dressa comme s’il avait froid.

-Comment je suis devenu Stricosus.

Sa voix avait perdu de la substance, il y avait dans cette question une chose grave visiblement, mais une chose sur laquelle il semblait manquer de contrôle, comme si son être voulait à nouveau glisser. Il combattait une force, il ne voulait pas sombrer, sa respiration se fit moins régulière, plus demandant à un certain point. Mais il ne lâchait pas, comme s’il venait d’être engloutie par une mer qui tentait de le dévorer et qu’il luttait pour rester la tête hors de l’eau. Sa main proche du coté de Roxanne toucha un peu sec la main de celle-ci. Puis ne bougea plus, il semblait tomber absent puis le bout de ses doigts qui sentaient la tiédeur de la peau de son amie, ce contact vers la réalité, sembla l’aider à s’accrocher. Il tâta très délicatement la peau, son regard à demi dilaté ne semblaient plus très bien voir son entourage jusqu’à ce qu’il reprenne assez sur lui-même en puisant dans le contact une sorte de lien à la réalité. Son regard reprit un pas vers la normale, plutôt sérieux tout à coup, comme une personne qui songe à voix haute, il commença.

-J’étais en service, la guerre avait commencé. Nous avions ordre de tuer les rebelles survivant, les Stricosus. Je ne le voulais pas, le reste de mon régiment ainsi que mon capitaine, le capitaine Smith, ne le voulait pas non-plu. Une fois, je marchais dans un bâtiment pour achever les criminels après une rixe dans une sorte de « HLM ». Il y avait dans une salle une jeune femme rousse. Ses papiers indiquaient le prénom Alicia. Elle souffrait, elle avait été touchée et se mourrait tranquillement. J’ai tellement eu pitié que j’ai pris de mon surplus d’uniforme, je l’ai habillé avec et je suis sortie en disant qu’elle était dans mon régiment, que j’allais la reconduire à l’hôpital militaire. Elle avait un casque bien enfoncé sur sa tête, des habits militaire taché de son propre sang. Ils n’ont pas posé de question. Je suis partie, j’ai vraiment conduit vite cette fois-là. Je suis allé dans un secteur que l’on disait appartenir aux Stricosus. Une fois là-bas, tout a été rapide. Des gens sont sortie de partout pour la reprendre, on m’a jeté à terre et passé des menottes pour ensuite me faire mettre en prison. Jusqu’à preuve du contraire, j’étais l’ennemi. Alicia, de son vrai nom Keva, a plaidé à ma cause et on m’a remit en liberté avec en offre de rejoindre les Stricosus. C’est là que j’ai eu les gênes injecté qui ont transformé mes yeux et que je suis devenu un des leurs. Je leur ai servit de tacticien militaire et de contact avec mon propre régiment qui est devenu un régiment à double jeu. Nous avons commencé à sauver des survivants par en dessous, je portais des verres de contact brun pour cacher mes nouveaux yeux. Mais le soir, je ne rentrais plus dans mon ancien logement, je descendais en bas parmi ce qui était mon nouveau clan. On m’avait donné un petit logement, très bien et puis… Maria était là, Keva aussi… Elles étaient amies…

La main de Mich empoigna finalement un peu celle de Roxanne, il semblait sur le bord de sombrer complètement. Plusieurs minutes de silence passèrent avant qu’il refasse à nouveau surface.

-Je n’arrive pas à voir plus loin, mais c’est environ ça.

Dans tous les cas, il semblait y avoir un sujet traumatisant là-dedans, mais un sujet qu’il n’arrive pas à définir.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 17:01    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus" Répondre en citant

- Je vais pas te lâcher ! promis-je. Si tu échoues, tu m'auras sur le dos aussi souvent que possible.

Mich devint très sérieux quand il répondit à ma question. Et très bizarre aussi. Presque ailleurs. On aurait dit qu'il faisait un début de malaise. Ses yeux étaient vide, puis il revinrent un peu à la normal. Il semblait lutter. Je le sentais. Surtout quand il m'attrapa la main. Je posai ma main libre sur la sienne et lui frottai le dessus. Inquiète, j'hésitai à aller chercher Vaan. Heureusement, il se ressaisit après avoir raconté son histoire.

Alors comme ça, il avait été génétiquement modifié pour que ses yeux fussent bleu comme Intoccabile. Ce procédé m’intriguait mais Mich n'était pas en état de me répondre.


- Pas grave. Tu m'en diras plus quand tu seras capable d'aller plus loin. Mais une chose est certaine, tu étais une sorte de héros alors ?

J'avais envie de parler de cette petite confusion chez Mich, quand il a dû se plonger dans les souvenirs de Mikael. Après tout, ne venait-il pas d'en faire un gros ? Très gros malaise ? Je me rendis compte que ma question n'était pas approprié. Car je l'avais obligé à se plonger dans ses souvenirs.


- C'est douloureux quand tu essayes de te souvenir de la vie de Mikael ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:19    Sujet du message: Logement du groupe "Stricosus"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
Page 5 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.