Imaginarium Index du Forum

La rencontre tant attendue ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012 - 21:47    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Jour 3
Soirée
    

Après être sortit de l'hôpital, j'avais pris une douche rapide chez moi et enfilé des vêtements habillés. J'allais rencontrer Intoccabile, je ne voulais pas paraitre négligé. Et puis de temps en temps, cela faisait du bien de prendre soin de soi !
   
Quand j'arrivai devant le Wendigo, je vis que la voiture avait été retiré mais que des éclats de verre était toujours au sol. Les traces de l'accident n'avaient pas toutes été effacée. Je pus me garer au plus près. Une aubaine pour moi ! Alors que je m'apprêtai à sortir de ma voiture, mon téléphone portable se mit à sonner. Un sms... Marshall... Une vanne stupide sur sa "sœur". Il allait falloir lui rappeler que les blagues les plus courtes étaient toujours les meilleures. Amusé, je rangeai mon téléphone et sortit de ma voiture. Je me dirigeai vers le Wendigo. Il était encore un peu tôt, le bar n'était jamais très plein à cette heure-ci. Tant mieux.

Je poussai la porte et entrai. J'avais raison, il y avait eu de monde et les filles n'avaient pas encore commencé à chanter.

Je m'avançai directement à la porte encadrée de deux gorilles. Cette fois-ci, aucun détour par le bar. J'entrai dans le vif du sujet. Je n'avais plus la patience du début de journée.


- Bonsoir les filles, leur dis-je avec les salutations habituelles qu je leur adressai chaque fois que j'allais entrer dans ce bureau si bien gardé. J'ignore si je suis réellement attendu. Peut-être me suis-je trompé... Mais même si je fais erreur, j'aimerai tout de même être reçu par Vendel et...

Finalement, je n'ajoutai pas "et par Intoccabile".

-... Et pour le reste on verra avec le patron, conclus-je en mettant mes mains dans les poches, impatient de voir ce qui allait se passer.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées


Dernière édition par Siana le Sam 25 Aoû 2012 - 23:40; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012 - 21:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 00:52    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Depuis qu’elle avait fait le geste à Vaan, Intoccabile méditait dans une chaise rembourrée. Son état était déjà bien mieux, merci à Vendel, elle s’en était sortie comme un charme. Metropolis était une cage de terreur et de violence, même la plus petite sortie la mieux intentionné pouvait devenir une catastrophe. Les médias en étaient la preuve, tous les jours ou presque, il y avait une chose abjecte qui se présentait à elle. Une main crispée contre le cœur, elle avait mal. Mal pour le peuple de Metropolis, mal de ce passé qui la blessait dans la solitude : son cœur pleurait l’ère Stricosus. Pourtant, elle avait un devoir, une devoir bien important et il lui avait été donné par Elle. Sa relation avec « l’étoile » était des plus biaisé, confuse, mais son esprit vif réussissait à vivre avec le paradoxe du quotidien. Elle adorait l’étoile comme une mère tout en se sentant son égal, proche d’elle, comme une fille mais bien, Bien différemment. L'étoile restait bien au dessus d'elle-même, elle le savait.

Sa main passant dans l’air devant elle, elle secoua la tête pour se remettre les esprits en place :la médecine antidouleur la faisait divaguer un peu.

Sa mission. Oui, sa mission : Réunir les enfants des Stricosus et les ramener au cœur de la terre promise. Mais pour cela, il fallait les trouver, les étudier et les évaluer. Certains n’étaient plus ce que les Stricosus étaient. Lâche, paresseux, perdu leur vivacité d’esprit ou même la génétique clé qui avait été donné aux survivants. Certain, pire encore, avait fini par s’allier à ceux qui les avait détruit, ceux qui les avait poussé au bord de la destruction et même volé une de leur plus grande technologie, les clones. Oui, certains étaient rendus des chiens de l’Organisation. Il y avait eu un traitre jadis, oh oui, et si ce n’avait pas été le cas, la génétique clone n’aurait pas été dans d’aussi mauvaise main qu’aujourd’hui. Un Stricosus avait brisé le silence, trahi ses pairs pour survivre, pour son aise personnelle, son confort. C’est pourquoi elle se méfiait, pourquoi elle observait de Loin avant d’approcher.

Vaan Adiel lui donnait une bonne impression et à la fois une mauvaise. Il parlait des Stricosus à certains individus liés de proche aux mouvements rebelles lancé par ID, mais ne semblait pas beaucoup aimer se mouiller et entrevoir l’allégeance Stricosus d’une manière un peu trop égoïste à son goût. Ils n’étaient pas ainsi, des êtres retranchés sur eux-mêmes, des êtres neutres qui se détachent du reste ou du bien commun. Pourtant! À travers son métier d’urgentiste, il démontrait l’altruisme et la dévotion d’un vrai bon Stricosus d’époque. Son interprétation avait des lacunes qu’un partage de connaissance pouvait arranger. Mais la confiance n’était pas toujours facile à avoir de sa part et elle préférait y aller très doucement, à savoir si elle avait devant elle un homme qui puisse réellement rejoindre le cercle intérieur? Le pouvait-il au nom de son sang ou encore sera-t-il le prochain traitre de l’histoire? Il fallait plus que le sang d’un Stricosus à Intoccabile pour être mis au parfum. C’est pourquoi elle voulait discuter avec lui, elle voulait savoir à qui elle avait affaire. Une voix intérieure lui disait que Vaan Adiel était prêt à éclore, qu’il n’avait besoin qu’un coup de grâce pour se réveiller de sa léthargie.

Sa méditation avait duré si longtemps que le temps était maintenant venu de se préparer à son arrivé.


---


Lorsque Vaan s’adressa aux gorilles, un moment de silence passa après quoi le gorille de droite prit parole.

-Le patron n’est pas là en ce moment, mais nous avons été avertis qu’Intoccabile vous attend. Par ici.

Un des deux gorilles quitta son poste afin de guider Vaan dans le bureau puis la demeure intérieure de Vendel Genovese. L’endroit avait du goût, beaucoup de sobriété et les murs avaient des peintures tout à fait exquise de la surface de la terre il y a très longtemps : verdure, mer bleu, ainsi de suite. Ils arrivèrent finalement devant une grande porte noire massive à laquelle le colosse cogna diligemment. La voix d’Intoccabile s’éleva, calme, leur disant simplement : « Entrez. » L’homme de main se contenta d’ouvrir la porte et laisser Vaan entrer là, ce n’était pas lui qui avait été invité.

Dans la pièce, il y avait une petite table avec un service de thé fumant, il avait probablement été fait il y a peu. Une chaise était placée à son intention à cette table. Pour sa part, Intoccabile était assise à un fauteuil non-loin, mais avec une distance raisonnable. Un rideau de crinoline noire les séparait, rendant l’image d’Intoccabile flou à celui-ci et le fidèle chapeau de celle-ci protégeait également ses traits d’un regard trop curieux. Il était invité, certes, mais probablement qu’il y avait des étapes à passer avant que cette femme mystérieuse ne désire réellement se montrer sur son vrai jour. Le rideau devait être une barrière symbolique et physique afin de lui demander de ne pas venir trop proche d’elle.


-Bienvenue Monsieur Adiel, dit Intoccabile gentillement. Prenez place et ne vous offensez pas de cet accueil un peu froid en apparence. Je suis une personne très prudente et je vous connais encore bien peu malgré les bons mots que l’on me dit sur vous. Ne vous gênez pas, surtout et ne soyez pas froissé de ma pudeur appliquée.

L’urgentiste pouvait voir quand même la silhouette toute proche accompagner les mots aux gestuelles, quelques mètres à peine les séparaient. Son parfum était toujours présent, quoique pas nécessairement plus fort à cause de la proximité, étrangement. Il restait là, comme une présence réconfortante.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 06:50    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

La maison de Vendel était vraiment magnifique. Mais ce qui retenait mon attention, c'était Intoccabile. Au fur et à mesure que je m'approchai de ma destination, toutes mes interrogations s'envolèrent. Et pourtant, je ne manquai pas de question, depuis que je l'avais aperçu et ressenti à l'hôpital.

Quand j'entrai enfin dans la pièce, mes questions n'étaient pas revenue. Et lorsqu'elle m'adressa la parole, je me sentis totalement défaillant. Comme un enfant qui avait bien appris sa leçon, mais qui, au moment de la récité, perdait tout ses moyens et oubliant tout ce qu'il savait.

Intoccabile me montra la chaise où j'allais devoir rester. Le thé encore fumant devait surement m'être destiné. Une gentille attention. Mais le rideau et le chapeau étaient très clairs : il y avait un moment pour tout. Un pour faire connaissance et un pour connaitre.


- Bonjour Mademoiselle Intoccabile, répondis-je à son bienvenue. Merci pour votre invitation.

Je m'assis et ajoutai, en souriant et en désignant le thé :

- Je ne suis pas offusqué par ce que vous décrivez comme un accueil un peu froid, ni par votre pudeur.

Puis je me tus. Les bons mots que l'on lui avait dit de moi ? Ces bons mots étaient-ce de Vendel ? Si c'était le cas, cela me touchait énormément.

Je n'osais à peine regarder dans sa direction. Mes questions restaient aux abonnées absentes. Mais mon "vide" était plein d'une chaleur agréable. Cela me suffisait et me faisait sourire béatement. Seulement, à rester silencieux et à sourire comme un idiot, je devais paraitre bien bête.

Je me mordillai les lèvres. Le silence était pesant. Je ne savais pas quoi dire. Alors je décidai de parler de quelque chose qui m'était familier... histoire de briser le silence...


- Vendel va-t-il mieux depuis que je lui ai apporté le nécessaire pour le requinquer ? demandai-je doucement, presque en espérant qu'elle n'entende pas mes mots et qu'elle oublie ma présence inutile et probablement gênante.

Inutile et gênante... inutile peut-être pas, sinon elle ne m'aurait pas convié. Gênante, surement ! car je devais lui faire perdre son temps. Mais j'étais tellement intimidé. Ou plutôt effrayé.

Effrayé d'entrer dans le vif du sujet.
Et si je m'étais trompé ? et si elle n'était pas une Stricosus, qu'à l'hôpital, mon "vide" s'était rempli à cause de quelqu'un d'autre ?
Mais si je ne m'étais pas trompé, ce qui m'effrayait, c'était qu'elle me dise des choses qui ruineraient mes convictions, mes croyances sur mon passé et les Stricosus.
Et si elle faisait tomber en morceau tout ce que je croyais vrai ? Sur quoi pourrais-je bien me baser maintenant pour construire mon existence ? Si elle faisait voler en éclat les croyances hérités de mon père, ce serait mon identité entière qui partirait avec, ce serait aussi mon passé et tout ce que je croyais que mes parents étaient.
C'était ça, le plus effrayant. Perdre son "soi".

Pourtant, mes parents ne m'avaient pas donné une grande quantité de connaissance, ils n'en avaient pas eu le temps. Je ne savais pas grand chose des Stricosus. Alors je ne devais pas être effrayé de perdre un "presque rien". Au contraire, je devrais être intrigué. Car après tout, j'étais comme une boule d'argile, prête à être façonnée... Oui... j'étais un moule à Stricosus vide, prêt à être rempli.
Vide... en parlant de vide... comment était-il, son "vide" à elle ? Était-il rempli de la même sensation agréable que le mien ?
Peut-être devrait le lui demander ?

- Avez-vous... comment dire... avez-vous, vous aussi, cette sensation de "vide" ? une sensation qui s'estompe et se remplace par du "plein", comme c'est le cas, là... tout de suite, pour moi ? demandai-je. Un "plein" agréable... ajoutai-je à mi-voix

Le "vide"... sacré "vide"... comme je pouvais le détester parfois, quand il se creusait de plus en plus, mais comme je l'appréciais quand il se remplissait comme c'était le cas actuellement.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 19:21    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Ahh Vaan Adiel, ce regard fuyant, cette manière de se mordiller ses lèvres lui attendrissait le cœur, lui donnait envie d’abaisser les barrières physiques qui les séparer. Une part d’elle, une part si humain, si difficile à garder dans l’ombre, aurait simplement serré Vaan afin de le rassurer, de l’apaiser. Un enfant si loin de son peuple, quelle douleur d’être séparé des siens. Une douleur que l’étoile avait créée afin que leur lien passe les siècles, un lien gravé dans l’ADN qui jouait avec les sens. Cette brebis était peut-être perdue, allait-elle suivre l’invitation?

Son silence ne fut pas long, sa main se portant à son menton de manière pensive, Intoccabile prit parole.

-Vendel va beaucoup mieux, merci au sang que vous lui apportez. Ses crises de douleur sont moins présentes dans les premiers jours suivant la transfusion, il fait moins de crise. Je voudrais bien lui retirer la bouteille d’alcool de la main, mais je crains que ça ne soit pas possible pour le moment, pas encore.

La Stricosus prit elle-même une petite tasse la bu doucement. Ces tasses, justement, maintenant que Vaan pouvait mieux le sentir, c’était elles qui sentaient si fort, cette odeur de fruit? Mais de fruit particulier… si frais, si goûteux. Aucune nourriture en Metropolis ne pouvait équivaloir un tel arôme. Dans la perspective que l’on compare la nourriture de Metropolis à celle de jadis, celle de la terre ferme, tout goûtait le carton avec, peut-être un arrière goût de concentré artificiel peu fidèle au goût réel. Mais ce thé aromatisé, lui, il était Réel. Il goûtait Réel. Sa sensibilité était-elle un effet de ses gênes? Peut-être bien.

-Oui, je sais de quoi tu parles. Ce vide, il a été créé par l’Étoile il y a bien longtemps afin de préserver les liens indiscutables des nôtres. Une manière relativement « naturelle » que l’on puisse se reconnaître les uns et les autres. Certains des descendants ont perdu ce… petit aspect particulier. Mais ils sont perdu, ils ont tout perdu. Culture comme génétique. Toi, descendant de Vaan Marcuse, ton gêne a survécue. C’est une des raisons pour laquelle nous sommes assis ensemble aujourd’hui, une des raisons pour laquelle je t’ai convié. Je crois qu’il est temps pour toi d’en apprendre d’avantage. N’est-ce pas ce que tu souhaites, Vaan Adiel?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 19:36    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Je fus satisfait d'apprendre que Vendel allait mieux.

- Tant mieux, c'est tout ce qui m'importe, répondis-je. Qu'il aille mieux. Après, la bouteille... je ne puis rien contre ça.

J'esquissai un sourire plus décontracté. Mais quand elle me parla de mon ancêtre, j'eus comme une sursaut.


- Comment savez-vous qui est mon aïeul ! m'exclamai-je presque en me soulevant de la chaise. Est-ce que vous savez des choses sur lui ? Alors en fait... le "vide" est bien là pour que nous puissions tous nous retrouver...

J'affichai un sourire heureux.

- Elle a vraiment pensé à tout... notre étoile... est-ce que la voir en rêve, à la place d'un parent, est aussi un effet de ses modifications ? non pas que cela me dérange ! au contraire ! la voir en rêve a quelque chose d'apaisant, de maternel...

Je me tus et me disais que ce genre de réflexion ne pouvait que me faire passer pour un fou. Puis je repris :

- Je n'ai hérité que de la particularité génétique... Je n'ai pas la culture. Enfin je ne pense pas... en fait, plus je suis ici, plus je me dis que je ne sais rien, et cela m'effraye. Si mon "vide" est plein, mon cerveau me parait vide. Le peu de chose instruites par mes parents semblent m'échapper et me rendre inutile, je n'ai pas été élevé pour l'être... J'ai pas envie d'être inutile. Alors oui, il est évident que je souhaite en apprendre plus. Bien plus.

Je fis une pause et conclut :

- Cela peut paraitre égoïste, mais j'ai l'impression que savoir m'aidera à savoir qui je suis.. à me construire. Mon père me disait que chacun n'est qu'un, mais chaque un ensemble forme un tout. Si je ne sais pas quel un je suis, comment puis-je aider à former un tout ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 19:56    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Plus elle écoutait Vaan parler, plus elle percevait ou comprenait son état. Voilà un court moment qu’elle était ici, chez Vendel, leur alliance était survenue de manière très spontanée, très hasardeuse. Mais il lui avait parlé de Vaan, de Vaan et de ses yeux de la même couleur qu’elle : ça lui avait mit la puce à l’oreille. Vaan n’avait pas le même nom de son ancêtre, Vaan Marcuse, il aurait été plus difficile à trouver dans le sens inverse que de remonter aux racines. Intoccabile avait sous la main les personnes qu’il fallait pour accéder aux méandres d’informations civile de Metropolis, pour enquêter et surtout celui-ci avait révélé le tout la journée d’avant, ça l’avait beaucoup aidé.

Le rire d’Intoccabile se fit entendre alors que l’excitation de celui-ci était à son comble. Il ressemblait à un enfant devant une tonne de cadeau, ce qu’elle trouvait franchement mignon. Reprenant contenance, elle commença à répondre à toutes ces interrogations.


-Ce que l’Étoile a fait n’influence pas les pensées à ce point, non, j’imagine que c’est votre vision personnelle Vaan. Elle avait été baptisé mère de la Technologie à son époque, mais pas une mère en soit. Les gens avaient un grand respect pour elle, c’étais l’icône adoré de notre peuple. Enfin…

Parler de Maria, la rendait toujours un peu bizarre dans sa peau, elle préféra stopper les « louanges » pour lui expliquer le fonctionnement de son corps.

-Voyez-vous, cet effet est bien simple, c’est une question d’hormone et de sensibilité à certaines hormones. Les Stricosus sont porteur de gêne dominant qui se transmettent et dominent malgré le partenaire choisit. La personne qui détient ces gênes dégage alors des hormones qui évoquent en nous des stimuli, sensations bien précise. Ceci est le « vide » comme vous l’appelez. On le vit à certain degré et différemment. Plus un Stricosus est de souche forte, plus l’effet est fort. Cependant, une part de cet effet vous deviendra secondaire, plus faible, à force que vous allez en côtoyer quotidiennement. Si bien entendu, vous nous joignez éventuellement pour de bon. Mais ce jour là, ce sera sans recul, Vaan. On ne peut pas choisir de joindre si c’est pour quitter… Et nous joindre peut entrainer des changements majeurs à votre vie, confort, sécurité. Cela peut balayer votre quotidien du revers de la main comme votre perception du monde. Ce n’est pas un saut à prendre à la légère. Sachant que vous avez rencontré M-1012, je peux également mieux vous expliquer sa condition si elle vous rend perplexe ou curieux. J’étais moi-même relativement abasourdie.

Les mots tombaient avec précision, douceur mais une intelligence qui semblait bouillonner sous cette figure fine. Intoccabile devait être loin du genre : "jolie fille sans cervelle", bien loin de là.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 20:07    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Intoccabile savait tellement chose. Et elle connaissait Mikael... elle savait que nous nous étions vu... allait-il mieux ?
Et surtout qui était-elle donc !? ID ? J'en doutais. Sa puissance sur moi était différente que celle que j'avais perçu dans la rue. Mais peut-être pouvait-elle changer cela !


- Alors l'odeur fruité que je sens... elle vient de vous ? demandai-je pour vérifier si je ne m'étais pas trompé.

Je fixais ma tasse de thé. Tasse que je n'avais pas touché. Comme pour faire de cette tasse le symbole
de mon acceptation, j'en bus de grandes gorgées. Je reposai la tasse et dis :


- J'ai pas l'intention de reculer. Et j'ai pas l'intention de laisser mon "vide " ainsi. Je compte bien le faire évoluer pour le rendre utile. Quoi que, je ne sais plus trop comment l'appeler maintenant... peut-être mon "stimuli" ?

Oui, c'était le meilleur nom.

- Je ne dois pas faire grand chose aux "stimuli" des autres Stricosus, dis-je en songeant que mon "stimuli" devait être vraiment faible, surtout quand on pouvait ressentir celui de ID.

Mon cœur battait la chamade. Ce que j'avais cherché pendant longtemps était probablement à quelques mètres de moi... derrière un voile et un grand chapeau.


- Que dois-je faire ? demandai-je instinctivement, espérant trouver un guide, un professeur en Intoccabile.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 20:39    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant


Un sourire s’étira sur les lèvres de l’intouchable à sa question. Il percevait l’odeur de manière différente, il avait donc en lui une bonne part de la génétique résiduelle, ce qu’elle accueillait avec joie. Lorsqu’il bu à la coupe, elle approuva silencieusement, comme s’il venait de faire le premier pas.


-Il faut ouvrir votre cœur et apprendre Vaan, il y a bien des choses qui changeront en lui. Mais je vous y aiderai, je vous guiderai, si vous me montrez que vous le pouvez. Pour cela, nous devrons nous côtoyer un peu plus avant que je puisse être totalement convaincue. Vos débuts sont bons, je ne vous le cacherai pas. Votre cadeau génétique est perceptible, c’est pourquoi M-1012 a tendu la main vers vous dans son moment d’agonie, il tendait la main vers une source de bien-être à travers sa douleur. Il m’a parlé de vous, Vendel m’a parlé de vous, je vous ai observé. Vous n’avez jamais rien fait contre ID non-plus.

Prenant une pause, elle but à son verre et le regarda un instant.

-Cette odeur ne vient pas de moi, elle vient de ce thé. Ce thé est particulier car il est fait avec des fruits et des feuilles de la surface. Vous m’avez bien entendu, vous goûtez la surface de notre planète Vaan Adiel. N’est-ce pas un goût extraordinaire? C’est le premier pas vers les Racines, c’est ce quoi les Stricosus voulaient que l’on se souvienne : notre origine, notre liberté et la beauté du monde avant qu’on le détruise. Les Stricosus étaient des intellectuels, des gens avec une tête sur les épaules qui avaient choisi de se dresser contre le Gouvernement dictatorial de l’époque. Ils sont les premiers rebelles. Vous et moi, nous sommes les héritiers de ce peuple tous comme les autres qui portent nos gênes rarissimes. Cependant, les rebelles aussi son des hériter, mais dans le cœur. Suite à la destruction de notre peuple, la population de Metropolis s’est levé dans une grande insurection, Stricosus les aidait à survivre le Gouvernement bien que les conditions d’aujourd’hui sont bien plus pire. Nous étions les allier du peuple comme le peuple était notre allier. Alors, quand ils ont su que nous avions dût procéder à un suicide massif pour protéger la technologie, la révolte a éclaté. Vous le saviez? L'homme qui est aujourd'hui en haut de metropolis est le même que celui-ci qui a poussé les Stricosus à leur dernière limite. Tristement, le traite lui avait vendu un part du secret de la technologie clone. Il survit les siècles ainsi, seul bénéficiaire de la mémoire héréditaire, heureusement. Il ramasse donc le savoir de plusieurs vie. Enfin, le soulèvement du peuple de l'époque perdure encore aujourd’hui, bien qu’ils ne la font plus pour nous, ils le font encore pour notre plus grand principe : la liberté de l’humain. Ils ont besoin de guidance, chose qu’ID leur donne.

La voix d'Intoccabile vibrait avec une certaine émotion, évoquer ces choses évoquaient en elle une passion difficile à cerner: colère, tristesse, détresse? Peut-être un peu toutes ces émotions.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 20:59    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Je souris aux premières paroles d'Intoccabile.

- Mikael m'a fait confiance...
dis-je doucement avec une grande joie intérieure. Que sait Vendel ? demandai-je.

*Alors le stimuli que je dégageais ne le repoussait pas ? ou c'est le reste de mon "moi" qui l'a attiré ?*

Puis Intoccabile me raconta des choses que j'ignorai. Je regardai le thé et ne pus m'empêcher d'en reboire.

- La nature fait bien les choses, dis-je en parlant du thé. Comment... comment est-ce possible d'en avoir ici ? N'est-ce pas sous la toxine ?

Sans attendre une réponse, les questions s'enchainèrent.

- J'ignorai cette part de notre histoire. Je comprends mieux les rebelles et je me dis que j'ai pu avoir des mots un peu déplacés avec eux... Je comprends mieux pourquoi ID galvanise tant les rebelles. Oui, je les comprends mieux. Mais, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi le traitre n'a pas été remarqué par les Stricosus... A-t-il si bien joué son jeu qu'il a été jusqu'à tromper l’Étoile ? Jusqu'à... contribuer à créer le monstre qui sert de président... Et quand vous dites, une part de la technologie clone... cela signifie qu'il n'a pas tout. Donc, sa connaissance en clonage est-elle défaillante ? Serait-il lui aussi défaillant ?

Les coudes appuyés sur la table, les mains jointes et le menton dans les mains, je réfléchissais., j'assimilai les connaissances, je savourai. Je me mis à froncer les sourcils. Peut-être avais-je mal compris. Mais une chose n'allait pas dans le sens de ma vision des Stricosus, vision créée par les dires de mes parents.

- La liberté de l'humain... avec le peu que je sais des Stricosus, je voyais les choses plus largement. Je pensais qu'il s'agissait de la liberté du vivant, comprenant humain, humain +, clone, mutant, faunes, flores... Bref, ce qui est vivant... peut-être ai-je mal compris vos dires ? et je m'égare dans mes réflexions...



_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012 - 21:42    Sujet du message: La rencontre tant attendue ? Répondre en citant

Joignant les mains ensemble, Intoccabile eut un moment de recueil. Cette histoire était poignante, ou du moins, elle l’était pour elle. Elle commença par le sujet de Vendel, se donnant une pause à travers les révélations.

-Vendel sait beaucoup, nous avons parlé longuement. Que cela reste entre vous et moi, certaines personnes qui ne sont pas Stricosus en ont pourtant l’étoffe. Vendel s’est engagé dans la cause mais secrètement, son père, le parrain, est un être abjecte et bien que Vendel n’est pas un enfant de cœur, il existe plus gros que lui comme menace dans Metropolis. Il est… Une bonne personne née dans la mauvaise famille. Je lui ai tendu la main afin qu’il puisse se donner à un but, racheter le sang sur ses mains. Il m’a aussi dit qu’il préfère se tâcher les mains que je le fasse, « qu’il n’était pas nécessaire que plusieurs personnes damnent leur âme avec le sale boulot. » Bien entendu, je vous déconseille d’aborder le sujet avec celui-ci d’ici un moment. Il viendra le jour où nous échapperons probablement à l’emprise de Metropolis afin de retrouver la terre promise.

Vaan parla aussi du thé et c'était bien normal. Un sourire en coin, Intoccabile entreprit les explications.

-Ils sont effectivement sous la toxine, mais la toxine n'affecte pas les plantes. Ce thé est une des rares réserves qui reste en Metropolis de produit de la surface. C’est mon cadeau lorsque j’accueille une nouvelle personne auprès de moi. C’est aussi un test à savoir si vous détectez la différence de son arôme. L’odorat et le gouté pour les éléments de la surface est plus proéminent pour un Stricosus qui détient une dose remarquable de gêne. Vous avez beau croire que vous êtes très dilué, vous ne l’êtes pas tant à vrai dire. Peut-être est-ce le fait que vos parents étaient deux descendants. Avant de vous approcher j’ai fait des recherches sur vous, sur eux. J’ai déjà trouvé un ou deux descendants qui étaient rendu à la botte de l’Organisation. Il faut être sur nos gardes. Certes, ce que le président fait n’est pas tout à fait comme l’Étoile le faisait. Les clones de nos jours sont un peu surréel, dominé mentalement par cette machine infernale qu’on leur injecte dans le cou. Non, les clones n’étaient pas destinés à ça. Les clones était une manière faire en sorte qu’une perte ne soit pas nécessairement permanente, après tout, nous étions en sous-nombre et le gouvernement détenait l’armée. Une vraie armée. D’ailleurs, un pan de l’armée était rebelle et œuvrait de l’intérieure contre le Gouvernement. C’est de là que le gène de Mikael a été prit. L’original avait reçu le gêne, il était considéré comme un de nos frères. Mais, l’Organisation semble avoir trouvé le poteau rose, visiblement. Ils ont probablement fait de lui un cobaye, un objet de recherche. Probablement qu’ils ont tenté de le faire parler, mais il n’a rien dit. Rien de plus n’a été vendu que ce que le traite a fait. Le traite était un de nos confrères Vaan, nous ne nous méfions pas entre-nous à l’époque. Il a trahi, noir sur blanc, sans aucune difficulté. Il n’avait qu’à entrer chez lui et ramener des documents secrets pour les revendre à l’Organisation.

Le silence tomba tout à coup, Intoccabile prenant un instant de contemplation. Elle continua finalement après une gorgée. Les mots à propos des vivants semblait l’avoir troublé.

-J’avais oublié que l’on ne considérait plus les clones comme des êtres humains. Comme c’est horrible. Humain, Humain+, Clone, nous sommes tous des humains. Nous avons tous un cœur et une âme, des sentiments, pourquoi les différencier de nous? Ils sont comme nous. Pour ce qui est le flore et la faune, elle s’est protégé d’elle-même grâce à l’oxytoxine. Nous désirons protéger la vie, c’est vrai. Nous cherchons à retrouver la surface, la terre promise, c’est vrai également. Mais il faut le faire avec justesse afin de ne pas blesser de nouveau la planète. Là est tout le défi. L’humain n’a pas su se protéger de lui-même. Laissez-les en captivité des siècles et voyez ce qu’ils font subir à leur pair.

Sa voix avait baissé comme un murmure pensif jusqu’à la fin de cette dernière phrase. La mystérieuse dame semblait lunatique tout à coup.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:10    Sujet du message: La rencontre tant attendue ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.