Imaginarium Index du Forum

Insurrection silencieuse

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 20 Juil 2012 - 13:57    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

Jour 3
Matin
 
Les vagues de mort étant passé, l’hôpital avait reprit un peu de calme. Alors qu’il rentrait, il pu voir Juliette, la rebelle qu’il avait sauvé quelques jours plus tôt, sortir et accompagnée d’un homme de son âge qui ne semblait pas très fortuné non-plus. Le regard de Juliette, reconnaissant, resta évasif : c’était mieux ainsi pour les deux, la gratitude d’une personne pauvre n’est jamais bonne à montrer en publique.

À l’intérieur de l’établissement, les corridors étaient sortir de l’état alerte rouge, il n’y avait plus de dizaines et de dizaines de blessé partout. Cependant, il y avait une quantité suspecte de gens moins fortuné qui avait tous des blessures mineures à la tête ou commotion cérébrale. Une fois encore, le journal téléviser semblait passer l’éponge sur des évènements des niveaux inférieurs. Si le sujet de l’attaque sur l’Orphelinat passait constamment, on se gardait bien de mentionner la révolte silencieuse qui se passait dans les bas niveaux.

Un collègue passa proche de Vaan, le saluant.


-Il est possible que l’on retourne chercher quelques blessés dans les bas niveaux, mais je ne suis pas certain, je crois que l’Organisation vient tout juste de nous faire parvenir une mention de ne pas porter soutient à leur révolte tranquille. Une femme m’a dit que plein de gens se masquaient le visage avec un casque en bas, quelle idée! Ils vont tous se faire battre par les militaires s’ils n’arrêtent pas ça. Au moins, ce n’est rien de grave en général, la plupart se font ramener ici avec des brancards de fortune par leur proche. La poisse quand même.

À la réception juste auprès d’eux, un des gorilles de Vendel entra pour venir acheter des bandages, une commande qui avait été passé le jour d’avant en première part. La femme vérifia ses papiers et acquiesça, lui tentant un petit paquet blanc comme Intoccabile avait prise. L’homme de main se retourna, vit Vaan mais ne fit aucun geste qui puisse les lier et ressortie tranquillement de l’hôpital.


Dans la salle d’attente, le canal fût soudainement interrompu, la nouvelle furent coupé. Quelques mots simples apparurent à l’écran, sans voix, ni mise en scène : ID n’est pas mort.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Juil 2012 - 13:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Ven 20 Juil 2012 - 17:26    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

Ce matin, on aurait dit que c'était le jour des retrouvailles. D'abord Juliette, la rebelle dont j'avais jeté tous signes pouvant la rapporter à son mouvement pour la sauver, un gorille de Vendel qui semblait faire les courses pour Intoccabile, puis ID, par l'intermédiaire du téléviseur.
J'étais satisfait que Juliette n'ait pas été prise. Je n'avais pas fait cela pour rien.
J'étais étonné de voir le gorille de Vendel ici. Pourquoi faisait-il les "achats" d'Intoccabile ? Finalement, je me demandai si les médicaments n'étaient pas pour elle ou pour Vendel. Ce qui expliquerait son absence. Si c'était pour elle, c'était parce qu'elle n'était pas en état de se déplacer. Si c'était pour Vendel, c'était pour veiller sur celui dont elle pouvait prendre le verre.
Mais ce qui me fit le plus plaisir, se fut l'annonce concernant ID. Il était vivant. Au fond de moi je m'en doutais. Mais l'apprendre ainsi rassurait.

L'attitude des gens des bas niveaux me dérangeait. J'estimais que ce n'était pas la meilleure solution pour faire passer ses opinions, surtout avec l'Organisation. Ils ne faisaient qu'énerver davantage le président et augmenter sa haine et sa colère contre ID. Leur action, bien que méritante, n'allait pas en faveur de ID. Cela jouait plutôt contre lui.

Je retrouvai Marshall un peu plus loin, dans un couloir proche de nos vestiaires.


- Hé ! Le beau au bois dormant ! s'exclama-t-il. Fini le repos, la sieste non stop ! On reprend du service Bro !

- Salut Marshall, dis-je en lui serrant la main. Alors ? qu'avons-nous au tableau ?

- On nous a assigné au niveau 5 aujourd'hui. Toutes les grosses merdes qui se feront ici seront en priorité pour nous.

- Les grosses merdes ?
répétai-je.

- Ben ouais, la faute à notre bonne note à l'évaluation de niveau ! Sinon, aucune intervention dans les bas niveaux pour ces dingues en casque. On aura un contre ordre en cas de besoin. Tout ce que nous avons à faire, c'est de guetter notre bipeur !


- Dans ce cas, laissons les filles du standard faire leur job.

Puis nous nous dirigions vers notre espace de repos. La télévision continuait de diffuser le message sans image ni son. ID semblait encore avoir le contrôle de la chaine de télévision. Mais comme chaque fois, cela n'allait pas durer.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 13:53    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

Pendant un moment, rien de particulier ne se passa pour les urgentistes, les zones qui nécessitait leur aide n’avait pas de soutient. À la télévision, pendant, qu’ils n’avaient rien de particulier à faire, l’image changea de nouveau et montra des caméras dans les rues de quartiers inférieure. Le train train habituel ne semblait pas changer si ce n’était l’abondance des casques. Quelques clones, par groupe de trois, surgissait de temps à autre à pas de course pour s’abattre sur des gens qui faisaient leur emplette et rien de particulier au fond, sauf porter un casque. Quel était le sens de cette révolte silencieuse, à quoi servait-elle vraiment?

Du coin de l’écran, Vaan pu apercevoir une chose plus éloquente et que lui seul pouvait percevoir. Un homme aidait un autre à se déplacer et les vêtements de ceux-ci lui était familier : M-1012 et Evan. Evan ne portait pas de casque, M-1012 oui. Ainsi dans la foule de gens blessé, de personne sans casque qui trainent un personnage avec des casques, ils n’étaient pas suspect le moins du monde. Était-ce possible? Une opération de cette ampleur pouvait-elle simplement servir à faire évader le clone vers ID? L’idée elle-même était étourdissante. Mais…

C’est alors que la femme du standard leur adressa une urgence : Un homme venait de se blesser dans le quartier des loisirs, une adresse à quelques bâtiments du cabaret de Vendel.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012 - 14:09    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

La télévision me captivait. Marshall semblait être dans une profonde léthargie. La matinée était ennuyeuse pour lui, intéressante pour moi. Après les rencontres dans le hall, les images de la télévision. Mikael avait-il manigancé tout ça ?! Possible. son magnétisme était puissant, il pouvait exigé de bien grande choses aux rebelles. Si c'était le cas, cela voulait dire que cela ferait beaucoup de monde sous la coupe d'Evan. Ou alors, il y avait juste quelques personnes à ses ordres et le port du casque connut un effet boule de neige.

Le bipeur sortit Marshall de sa léthargie. Il devait dormir car un lécher filet de bave goûtait de son menton


- Accident de voiture dans le quartier des loisirs. Un blessé dont la gravité est inconnu, dis-je en lisant l'écran de mon bipeur. Debout Bro ! on décolle c'est pour nous !

Je me levai en frappait le dessus de mes cuisses. Marshall grommela.

- T'as fais la fête cette nuit ? lui demandai-je en riant.

Et tout en courant vers notre camion, nous parlions de la pluie et du beau temps.


- C'est où ? demanda Marshall. J'ai pas l'habitude de ce quartier.

- T'inquiète, je sais où c'est.

- Tu conduis pas pour autant,
dit Marshall en grimpant du côté passager.

- Je te guiderai, comme d'hab' ! Tu conduis vite mais tu te pers tout aussi vite, raillai-je tandis que le camion quittait le parking, sirène hurlante.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012 - 15:59    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

Jour 3
Fin de matinée
Début d'après-midi
  

Nous arrivâmes à l'hôpital, par la porte des urgences avec notre blessé. J'avais fais le voyage du retour à l'arrière, pour prodiguer des soins au blessé. Marshall, lui, avait joué son rôle d'écraseur de champignon. Nous n'avions pas parlé durant le retour. Marshall était assez fermé.

Nous laissions notre blessé aux infirmiers avec les feuilles regroupant les soins déjà prodigué. Puis Marshall et moi allions dans la salle de repos, en attendant l'heure du déjeuner.

En chemin, la langue de Marshall se délia enfin.


- C'est la première fois que tu t'égares ainsi Bro ! Sérieux... que ce soit moi et mes vannes, c'est normal. Mais toi ! Nan... pas normal ! D'abord ton malaise, maintenant tes absences... T'es sûr que ça va ? tu ne m'en parles même pas mon pote ! Si cela s'apprend on va avoir de sacré problème ! Fini notre bonne évaluation et notre prime !

- Tout va bien, rassure-toi,
dis-je pour le calmer un peu. J'ai juste... j'ai juste été un peu distrait...

- Un peu !
s'exclama Marshall en se mettant devant moi pour m'empêcher d'avancer. Attends... tu étais carrément plus là ! Ils étaient où tes fameux "trois mots maîtres" aujourd'hui ? T'es pas du genre à ne pas faire attention au travail.  C'est qui c'tte nana ? Je t'avais pas vu ainsi depuis que Phillie t'avais largué... Ok, je suis content que tu te sois mis à retrouver quelqu'un mais bon y a des limites Vaan.

- Hola hola ! coupai-je en secouant les mains. Je t'arrête tout de suite, y a rien du tout et il n'y aura rien. Jamais jamais.

Moi et Intoccabile ? C'était le meilleur moyen pour moi de perdre un bras, une jambe, la vie et ce, par les talents mafieux de Vendel.

- C'est juste que la voir par cette fenêtre, cela ma fait plaisir et ça m'a aussi intrigué. Je m'y attendais pas, et encore moins d'avoir un signe de sa part. Sache pour ta gouverne que malgré ces 8 mois, je suis pas prêt à reconstruire quoi que ce soit avec une femme. J'ai d'autre préoccupation.

Marshall grimaça.

- T'es toujours accro à l'autre garce. Nan mais Vaan, oublie cette pauvre fi...

Il se tut et leva la main pour saluer quelqu'un derrière moi. Je me retournai et vis Phillie. Elle fit demi-tour et prit un autre chemin pour se rendre à la machine à café.

- Plus du tout accro, et on dirait que c'est pas prêt de s'améliorer entre nous, dis-je en souriant.

Marshall me prit par les épaules et m'entraina dans la salle de repos.


- T'as déjà rencontré ma sœur ?
me demanda-t-il en riant.

La sœur de Marshall ? Mais quelle bonne blague, il n'avait qu'un frère, et il était homosexuel.

Quand l'heure du déjeuner arriva, nous quittions la salle de repos pour la cantine de l'hôpital. Là-bas, nous commencions notre activité favorite lors de nos repas : observer les gens. Marshall avait un sacré don pour rendre cette activité amusante. Les remarques fusaient de tous les côtés ! Moi, j'écoutai d'une oreille et riait quand j'en entendais et retenais quelques uns. Mais je n'avais rien d'autre en tête que Intoccabile ! Je croisai les doigts pour qu'aucune appel ne fussent envoyé sur mon bipeur. Car si il n'y avait rien, cela signifiait que le service allait se terminer à l'heure, qu'il n'allait pas y avoir d'incident juste avant l'heure de la débauche, et donc pas d'heure supplémentaire. Cela signifiait que j'allais pouvoir aller rapidement au Wendigo. Mais pour cela, il fallait que le bipeur n'ait rien à nous signaler.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012 - 21:34    Sujet du message: Insurrection silencieuse Répondre en citant

Jour 3
Fin d'après-midi
 

Le reste de la journée fut long. Très long. Trop long. Se tourner les pouces après une période de surcharge de travail, c'était vraiment pas agréable. Cela poussait à la somnolence. D'ailleurs, Marshall piquait une petite sieste sur le canapé de notre salle de repos !
Moi, je ne cessais de réfléchir et songer à Intoccabile, encore et encore. A sa manière d'être présente dans mon "vide". A son signe.

Mais je pensais aussi à Roxanne, et plus précisément à ce qu'elle m'avait dit. De quoi parlait-elle ? De quoi voulait-elle me protéger ? Même si elle était une fille pourrie gâtée, elle n'en restait pas moins une brave fille, pas menteuse, pas courageuse, pas très futée parfois. Alors si elle m'avait dit tout ça, cela signifiait forcément qu'elle savait de quoi elle parlait. J'aurai aimé qu'elle m'en dise plus. Je verrai si je peux lui tirer les vers du nez. Il me suffisait de la fixer pour tirer tout ce que je voulais d'elle. Et si vraiment cela ne fonctionnait pas, il me restait mes bras. Quoi qu'il me fallait être prudent, afin qu'elle n'y prenne pas gout.

A force de trop réfléchir, je commençai à m'endormir comme Marshall. Je fus sortit de la léthargie par les équipes de nuits, qui commençaient à arriver. Je regardai ma montre et vis que notre heure de fin de travail était dépassé d'une dizaine de minutes. 

Je réveillai Marshall, qui se leva brusquement et partit en trombe tout en me disant "à demain". J'en connaissais une qui allait lui taper sur les doigts !
Moi, je pris mon temps pour rentrer chez moi.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:17    Sujet du message: Insurrection silencieuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.