Imaginarium Index du Forum

Du rouge à toutes les sauces !
Aller à la page: <  1, 2
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 8 Juil 2012 - 13:18    Sujet du message: Du rouge à toutes les sauces ! Répondre en citant

Je mettais mon précieux liquide en sureté, dans mon sac à dos et je le sentis. Le "vide" était plein. Ce remplissage me fit du bien. Après la soirée que j'avais eu, cette sensation me paraissait bien plus agréable.

- Je dois te laisser, dis-je à mon "ami". Tu trouveras ton dû au même endroit que d'habitude.

Cela signifiait, "va voir dans mon vestiaire au central, tu trouveras l'ordonnance". Un bref salut de la main et je tournais les talons.

Cette fois-ci, je marchai plus vite. Je devais descendre rapidement afin de croiser le groupe de médecin en herbe. Si moi je pouvais sentir un des miens, les miens devaient forcement me sentir aussi. Du moins, cela avait été le cas pour mes parents... Ils s'étaient "sentis".

Quatre à quatre, je dévalai les marches. Quand je fus au rez-de-chaussée, je cherchai le groupe de médecin en herbe des yeux. Je me hâtai à rejoindre la femme de l’accueil.


- Dis-moi, est-ce que le groupe de médecin en herbe est sortit de l'hôpital ? demandai-je brusquement, encore essoufflé par ma course, qui ne faisait que débuter.

Je ressentais encore la présence de l'autre. Il ne devait pas être loin... Je le sentais... Mais où était-il ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Juil 2012 - 13:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Dim 8 Juil 2012 - 14:10    Sujet du message: Du rouge à toutes les sauces ! Répondre en citant


Une auto noire était stationnée devant l’hôpital, une de ces automobiles utilisées par les hommes de Vendel dans ses déplacements:  une limousine noire de facture ancienne. Dans celle-ci entrait une silhouette tout nouvellement connue : Intoccabile.


De dos, la silhouette féminine glissait jusqu’à la voiture avec un petit sac de médicament en main, possible objet de sa venue ici. C’Était elle qui dégageait cette énergie qui remplit, ce chaud au cœur qui berce. Le visage toujours dans l’ombre d’un chapeau noir à large rebord, habillé de cette robe longiligne noire, elle embarquait dans la voiture alors qu’un gorille refermait la porte sur elle, la vitre toujours ouverte et un déclic la barrant. D’une manière ou d’une autre, elle sembla remarquer Vaan vers lequel elle tourna légèrement son visage dont le menton et la bouche rouge immergeait de l’angle du rebord de son couvre-chef. Il fallait en déduire que l’alcool engourdissait les sens du pauvre Vaan pour ne pas l’avoir senti la vieille.

Le gorille en question chemina vers l'avant, n'ayant pas remarqué Vaan pour sa part, et se préparait à monter afin de conduire la voiture où sa passagère le désirait.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 8 Juil 2012 - 15:09    Sujet du message: Du rouge à toutes les sauces ! Répondre en citant

- Intoccabile... impensable,murmurai-je.

*Pourquoi ne l'ai-je pas senti auparavant, lorsque j'allais au Wendigo ?* me demandai-je.

Je regardai la voiture s'éloigner. Ho Vendel ! Mon ami... quel genre de surprise me réservais-tu encore !? Intoccabile. J'avais soudainement une terrible envie de découvrir son visage. Mais il y avait Vendel...

Pourquoi ne l'avais-je pas senti plus tôt ? Depuis le temps que je fréquentais le Wendigo, pourquoi que maintenant ? Cette sensation dans le "vide" était si douce. Si agréable. Si magnétique. Tellement différente des précédentes, des deux - non trois - que j'avais déjà connu. Deux des précédentes étaient douloureuses car la mort guettait l'autre. Et la troisième m'était insurmontable, j'en avais été malade et pourtant j'en étais dépendant. Le remplissage du "vide" devenait comme une drogue pour moi. A force d'y gouter, j'en avais besoin de plus encore. Je commençais presque à envier mes parents, qui s'étaient trouvé, mariés et qui n'avaient plus à chercher. Là, tout de suite, je les enviais... oui.

Je serrai les mâchoires. Pour la première fois, le vidage du "vide" faisait naitre en moi une sensation de colère, de rage, de privation. On me retirait ma drogue. Je serrai ensuite les poings. Voila... je venais de découvrir le dernier effets du vidage du "vide".

Je fis le récapitulatif de tout ce que j'avais connu avec le "vide".
Un remplissage me donnait une sensation de solitude terminée, la sensation d'être enfin un tout, de ne plus être qu'un, puis entraînait au moment du vidage une déception malgré un bien-être passager.
Un remplissage pouvait aussi me donner une sensation d'écrasement, comme si quelqu'un m'écrasait pas sa présence, puis cela se terminait au moment du vidage par un malaise profond, des nausées et des vomissements.
Et enfin, le dernier. Celui-ci, je venais de le découvrir. Chaleur agréable, bonheur intense, calme absolu au fond de soi. Plénitude. Puis au moment du vidage : privation, perte, manque, colère... Celui-ci, c'était celui que me décrivait ma mère, celui qu'elle avait connu en rencontrant mon père. Elle souhaitait qu'un jour, il me fusse donné de le ressentir. C'était maintenant chose faite... mais bizarrement, j'aurai préféré ne jamais le connaître. La sensation après le vidage est tellement douloureuse. Pire que les vomissements. Car cette fois-ci, je voulais le ressentir, encore et encore.

Je tournais les talons et rentrai dans l'hôpital. Je vis Roxanne arriver en courant et agitant les bras au dessus de sa tête. J'étais toujours en colère.


- Vaaaaaaaan ! s'exclama-t-elle. Je te cherchais parto...

- Tu es dans un hôpital, coupai-je. Tiens toi tranquille un peu ! Aie un peu de respect pour les malades !

Roxanne s'arrêta brusquement. Elle se figea et devint muette comme une tombe. J'avais été u peu trop loin. Elle n'y était pour rien. Ses yeux devinrent larmoyant. Quel idiot je fais ! Je n'avais d'autre choix que de lui faire une belle proposition pour me rattraper de ce moment d'égarement.


- Tu veux m'accompagner à mon rendez-vous ? demandai-je gentiment, avec le sourire, quoi qu'un peu forcé. C'est dans un bar. Par contre, lorsque je serai en entretien, tu devras attendre dans la salle du spectacle.

La vie est cruelle... mais cette fois-ci, je me l'avais cherché ! Ce fut donc avec une Roxanne aux anges que je partais pour le Wendigo.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ginie


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 1 098
Mon rythme pour mes posts RP est: Moyen tout depend de l'irl

MessagePosté le: Dim 8 Juil 2012 - 15:12    Sujet du message: Du rouge à toutes les sauces ! Répondre en citant

Vaan avait pris congé et avait quitté la pièce me laissant seul avec ma douleur et les autres malades. Je voyais le temps passer sans pouvoir rien y faire, je prie la vielle revue que je lisais quand Vaan était apparut devant moi et je recommençais a le feuilletée sans grande conviction.

Comme dans toutes les salles d'attentes il y avaient une télévision qu'égrainais en boucle les informations de la journée. Toujours les mêmes nouveauté, meurtre et rébellion je ne me sentais que peu concerné et pourtant, les mien se trouvais souvent entre deux tire et je ne pouvais pas y faire grand-chose. Je prie alors la décision de ne plus y prêter attention, puis je posais mon livre et regardais l'heure qu'il était je vis qu'il commençait à être tard. Je commençais à me lever pour quitter l'hôpital quand un homme ce plantas devant moi et me dit :


-Mademoiselle River Song ?

Je répondis par un oui timide puis il continua et dit :

-Vous êtes ici à cause d'un orteil et d'une table basse c'est cela et je lui répondis :

-Oui, c'est bien cela
dis-je doucement puis il me fit signe de l'accompagner ce que je fis aussitôt. Je m'installais et ôta ma chaussure puis il s'avança et regardas mon orteil et me dit :

-Très bien, une radio s'impose Mademoiselle, il retourna à son bureau et pris le téléphone pour que l'on viennent me cherche. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'un infirmier arrive et m'y conduise.

C'était une grande salle froide avec en son centre une grosse machine, le jeune infirmier me demandas de m'installer et de ne plus bouger, quand la radio fut passé il me reconduisit en salle d'attente et il me dit :

-Rester ici, le temps que la radio soit interprétée.
Le médecin viendras vous chercher quand cela sera fait. Je lui fis un signe positif de la tête et je me mis à patienter une nouvelle fois. J'attendis près de quinze minutes que le médecin réapparaisse, il me fit signe de l'accompagner, arrivée dans son bureau il referma la porte puis après mettre installer il m'annonça les résultats :

-Et bien vous avez de la chance Mademoiselle Song, votre orteil n'est pas cassé, mais juste fissurer. Il vous faudra éviter d'appuyer dessus pendants une dizaine de jours.


Je le regardais et lui dit :

-Dix jours, je ne vais pas pouvoir, ne pas prendre appuis dessus autant de temps mon travail ne me le permet pas, il n'y aurait pas une autre solution ?
Le médecin me fit signe que non, je pris l'ordonnance qu'il me tendait et le remerciais de sa patience puis je quittais l'hôpital pour me rendre au Wendigo pour annoncer la mauvaise nouvelle à mon patron....

_________________________________________________________________
Adam
Drumont Alexandra
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:00    Sujet du message: Du rouge à toutes les sauces !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.