Imaginarium Index du Forum

Grattons le sol, à la recherche des derniers morts...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 13:34    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Jour 1




Deux-tons allumés, pieds scotché au planché... nous venions de traverser à toute allure l'artère principale des bas quartiers. En effet, d'après nos renseignements, un "nids" de blessés graves restaient intact vers le sud du quartier. Cela faisait une bonne heures qu'on patrouillait et mes yeux me brulaient déjà. Je dus mettre des lunettes spéciales, similaire à des lunettes de plongée. Celles-ci avaient des verres transparents et me protégeaient parfaitement les yeux.

Une fois sur place, nous prirent notre teaser et nous descendions de l'ambulance. En effet, il restait des blessés. Deux/trois... sur une dizaine d'individu. Les autres étaient tous morts. Je pris mon téléphone de service et appela l'hôpital.


- Vaan Adiel, matricule 1109. Nous sommes sur place... il ne reste plus que trois...

- Deux ! s'écria mon coéquipier, à l'autre bout de la ruelle.

- Deux, me rectifiai-je au téléphone. Deux blessés graves. Les autres sont morts. Il nous faut l'aide sur service de la morgue pour tout transporter en une seule fois............... oui j'attends........................................

Je mis une main sur le micro du téléphone et m'exclamai :

- Ils vont nous rendre chèvre !

Mon coéquipier mima une chèvre avec un faux bouc d'une main et un grattage de sol façon bouquetin. Je retenus un rire car mon interlocuteur reparlait.

- Oui ?..................... Ok... bien.

Je raccrochai.

- Ils arrivent. On attend ici.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées


Dernière édition par Siana le Mer 27 Juin 2012 - 12:21; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 13:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maître de Jeu


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 14:48    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

L’attente, ah! C’est l’éternelle redondance ça. Ils devaient attendre que la morgue arrive.

-Tu as vue la quantité de clone de combat mort? Ils se sont battus comme des sauvages les rebelles.

Glissant un regard autour de lui, il baissa le ton.

-Tu ne trouves pas ça étrange qu’ils liquident les bas-fonds juste après l’incident en haut? Je veux dire, on nous a dit que c’étais un bris technique et là, tout juste après, une grosse purge? Soit l’Organisation a une monté de lait ou…

Suite à ces mots il se tut, ce genre d’avis était trop dangereux pour être suscité trop ouvertement ou trop longtemps. Peu importe! Il avait confiance en son coéquipier et dans un job comme le leur, l’illusion de l’Organisation était bien éphémère. Fouillant ici et là, il trouva une lettre dans la main crispé d’un rebelle, bien que le papier était tâché de sang, le soldat agonisant avait eu le temps d’écrire un message à une personne chère. Pourtant, peut-être par peur de représailles, il n’avait pas mentionné le nom de celle-ci. Le coéquipier de Vaan lu en diagonal la note puis la remit dans la main de l’homme.

Bref, dans les survivants il y avait un homme et une femme. L’homme était inconscient mais la femme gémissait de temps à autre. Sans crier gare, il empoigna une civière et installa celle-ci-dessus avec l’aide de Vaan. La pauvre avait probablement été piétinée dans la fuite d’une foule, elle comportait plusieurs fractures. Quoique… en regardant bien, celle-ci n’était pas habillée de manière typique. En fait, elle portait des vêtements noirs et le badge des rebelles, cela faisait d’elle une soldate de la liberté. Effaré, il fixa la femme, se demandant si une personne s’était amusé à lui briser les os et la laisser périr là.


-Vaan… dit le coéquipier, c’est une résistante. Si on la ramène, ils vont la soigner et l’emmener à l’Organisation pour l’interroger, on fait quoi? Je veux dire… Elle serait mieux morte.

Indécis, il regarda son ami.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 15:03    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Je fronçai subitement les sourcils.

- Morte ? Rebelle ou non, elle reste un être vivant. On ne devrait pas souhaiter la mort d'un être vivant. Encore moins nous, dis-je en croisant les bras. Nous sommes ambulanciers urgentistes. Nous bossons pour la sauvegarde de la vie.

Je m'agenouillai aux côtés de la femme blessée. Non seulement elle avait de nombreuses fractures, mais en plus, je découvris une blessure faite à l'arme blanche, au niveau de l'aine. Cela saignait peu, mais suffisamment pour la faire souffrir.

- Apportons-lui les premiers soins que nous pouvons. Amenons-la au camion.

Nous attrapions la civière et la portions au camion. Puis, mon coéquipier me laissa faire les soins et retourna auprès de l'homme. Entre nous deux, j'étais le plus doué pour ça. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi j'avais préféré le métier d'ambulancier urgentiste à celui de médecin aux urgences.

- Je vais couper vos vêtements autour de votre plaie et voir son état, informai-je pour la rassurer et la prévenir de ce que j'allais faire. Cela risque d'être douloureux.

J'attrapai le ciseaux et commençai à dégager la plaie.

- Dites-moi si quelques chose ne va pas,
quémandai-je.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 16:00    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Le coéquipier leva les mains en signe d’apaisement, sa manière de s’être exprimé était un peu étrange, mais il rajouta à voix basse.

-Je sais bien, je sais bien… Mais ça me fait toujours un peu étrange de songer que je guéris une personne pour l’envoyer ensuite à l’abattoir. Oublie, je dois être trop fatigué, ce genre de pensée ne peut m’apporter que des soucis. Je vire chèvre mec, comme tu le dis.

Suite à ces propos, il fit un sourire en coin et sembla tenter d’oublier l’histoire.

Pendant ce temps, la résistante regarda longuement Vaan qui s’évertuait à la soigner. Que luisait-il dans son regard? Supplication? Tristesse? Ses lèvres se muèrent vaguement, mais en vain, les forces l’avaient abandonné. Elle espérait un miracle, elle espérait qu’un clone passe et l’achève. Oui, elle aurait mourir au combat et ne pas être effrayée de a suite. Rapidement, le flou se fit et elle s’évanouie, valait mieux sombrer et avec un peu de chance, la vie l’abandonnerait si elle se laissait suffisamment aller. Son abandon fût transparent et tous deux, les ambulanciers purent lire clairement dans son geste, dans cette manière de pâlir subitement : elle abandonnait le combat.


-Oh bordel Vaan, elle nous échappe là, elle nous échappe, disait son coéquipier avec la trousse en main.

Il s’éloigna ensuite en vitesse pour ramener du matériel un peu plus lourd afin de la ranimer, au cas où. De son coté, les signes vitaux de la jeune femme s’effritaient de seconde en seconde, sa volonté faisant miracle.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 16:20    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Je me ruai sur le défibrillateur automatique. Petit bijou médical qui nous évitait bien des efforts pour la réanimation cardiaque. Là, je commençai à "jouer" avec. Après insistance, le cœur se maintint mais elle pouvait repartir à tout moment. Là, j'arrachai le badge qu'elle portait et le jetai plus loin... hors du camion... au milieu des autres cadavres.

- Désolé, je bafoue vos convictions avec ce geste. Mais mon job est de vous maintenir en vie, qui que vous soyez, quoi que vous fassiez, lui dis-je en me baissant à son oreille.

Puis, je repris les soins. Mon coéquipier était dans la ruelle, à s'occuper de l'homme inconscient. Une lumière au loin attira mon attention. Je la voyais à travers le hublot du camion.


- Hé ! Marshall ! m'écriai-je. Voila l'aide ! Prépare ton blessé !

Mon coéquipier leva la tête et vit le camion de la morgue, suivi d'un camion d'une autre équipe des urgences, arriver. Nous allions enfin sortir de cette ruelle effrayante, malodorante, où la mort venait encore de gagner au jeu.

Avant que les camions ne fussent à notre niveau, je fis les poche de ma blessée. J'y trouva ses papiers d'identités.


*Juliette...*

- Tenez bon Juliette, je vous emmène à l'hôpital.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 20:46    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

La voix de Vaan, à la fois lointaine mais si proche, atteint l’esprit de la jeune femme. Le fait qu’il ait arraché le badge de celle-ci allait probablement la sauvegarder d’un destin funeste. Son coéquipier revenant avec l’autre patient sur une civière, il le vit faire. Son regard croisa le sien, affichant un sourire espiègle et approuvant de la tête : Ils étaient pour sauver des gens, peu importe la manière. C’est pour ça d’ailleurs qu’ils étaient si fort en statistique et échappaient à tous les test.

Les autres ambulanciers arrivés et la morgue chargeant les corps des clones de type « M », un des ambulanciers approcha le duo.


-On a vue quelques corps bouger encore dans la ruelle là-bas, mais on n’avait pas trop le temps, un de vous deux pourrait aller voir? On va aider la morgue a charger les morts et mon coéquipier va emmener un de vos deux blessés, le gars.

Marshall se retourna puis lança à Vaan :

-Je m’occupe de la fille Vaan, je vais la ramener à l’hôpital de manière express, tu sais comment je peux être un as de la route, fini-t-il avec un clin d’œil. Je reviens toute suite après pour les suivants, je te laisse la trousse lourde et légère.

Il fallait dire que Marshall avait effectivement un cadeau pour la conduite et que s’il n’avait pas été ambulancier, il aurait probablement été pilote de course Prenant l’ambulance, il mit rapidement les voiles. La fille tenait encore le coup mais à savoir pour combien de temps.

Hors, la fameuse ruelle. Beaucoup de clone dedans, plus ou moins de civil à l’horizon qui bouge. Ceux-ci avaient probablement été prit en embuscade violente vue leur blessure profonde et sanglante, coup de barre de métal ou lame? Va savoir. Cependant, un des clones mourant se débattait mollement au fond. Sa tête ensanglantée ayant perdu son casque, son visage de type « Mikael » était visible. Il tourna la tête vers Vaan, dont les pas retentissaient dans le passage étroit. C’est alors qu’il pu le voir, ces yeux… Ces yeux azur qui le fixaient intensément, ces yeux qu’il Sait la provenance. Que faisaient-ils sur ce clone? Les autres cadavres du même type, non loin, avaient les yeux verdâtre. Pourquoi lui avait ces yeux si uniques? À son uniforme était ajoutée la fameuse consigne : Ne pas soigner, clone défectueux. Ce clone avait été envoyé pour mourir dans la rixe et ironie, il était le seul survivant de son régiment.

La main du clone se tendit vers lui un instant, sa tête renversé vers l’arrière le fixait grâce à l’axe inconfortable de sa tête, il voyait probablement Vaan à l’envers. Puis, doucement, la main retomba, il n’avait plus assez d’énergie pour manifester son besoin d’aide. Les yeux azurs, maintenant tout petit, restaient rivé sur lui avec une étrange lucidité et aussi cette impression vivante que les clones dominé n’ont pas. Les blessures de celui-ci se résumaient à une plaie grave derrière la nuque. Le cou n’était pas cassé, mais s’il ne recevait pas bientôt de premier soin, il n’allait pas le faire.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 21:14    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Je marchais lentement dans la ruelle. Je ne savais où donner de la tête. Tout me semblait perdu pour chaque être que je croisais, humain ou clone.

Doucement, j'arrivais à un tas plus important de cadavre quand tout d'un coup, je fus pris d'un haut-le-cœur. Pas une nausée prévenant du vomissement... non. C'était un de ces haut-le-cœur m'indiquant que le "vide" en moi venait de se combler. Il y en avait forcement un ou une non loin de moi.

Mon pouls s'accéléra subitement, sans la moindre raison physique. C'était purement émotionnel. Je sentais l’excitation et la curiosité monter en moi. La cadence de mes pas augmenta rapidement. Mes pieds m’amenaient je ne savais où. Je ne les guidais même plus. Ils y allaient. Tout simplement. Puis je m'arrêtai et les vis. Ces grands yeux bleus, identiques aux miens. Là, je me sentis anéantis. Comment un des miens pouvait-il être un clone ?

Je vis cette main ensanglantée se lever vers moi. J'étais horrifié. Un clone avait les yeux des miens. Comment ce clone pouvait-il avoir la caractéristique génétique des miens...


*L'humain qui a servit de base à ce clone ne pouvait être que... qu'un des miens...* me dis-je avec effroi.

La main retomba vers le sol. Les yeux se fermaient.


- Non... tu ne... tu ne peux... bredouillai-je.

Je tomba à genoux, auprès du clone et approchai mes yeux des siens.


- Regarde-moi !
ordonnai-je.

Sa nuque saignait abondamment.

Que faire ? Le sauver au risque de me faire exécuter ? Ou regarder mourir un clone qui pourrait m'aider à retrouver un des miens ? J'en avais déjà vu trouvé un, et vu mourir dans la foulée. Cela ne pouvait pas recommencer... Plus je le regardais, et plus je me détachais de son regard azur. Je ne voyais plus que ce visage de type "Mikael", qui me fit revenir à la réalité. Je parlais à un clone.

- Tu es un clone.... défectueux en plus, si on en croit ton uniforme. comment as-tu pu survivre à une telle blessure ? demandai-je, même si je ne m'attendais à aucune réponse de la créature.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 21:35    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

La bouche ouvrit avec peine puis se referma. Il puisait dans ses forces pour répondre, il allait le faire, il Voulait le faire : pour la première fois il sentait qu’il avait le choix sur ses réponses, le choix sur Tout.

-Mes yeux… défectueux. Effacer le bleu, effacer. Je suis imparfait… les... vieux... yeux. Je… suis… un quoi? Un clone… Oui…C'est vrai, je suis un clone...

Les yeux ouvrirent un peu plus pendant un instant, le regardant droit dans les yeux, mais le regard semblait commencer à regarder plus loin. Les dernières parcelles de son automatisme partaient avec sa force vitale, son parlé devenant de plus en plus fluide et humain.

-J’ai froid… Pourquoi il fait froid? La lumière, elle s’échappe… Ce sont mes yeux… c’est ça? Ce doit être leur défaut...

Le sujet était perdu et il s’exprimait de manière si « complexe » pour un clone qu’en cet instant, pour une raison obscure, Vaan pouvait avoir la conviction que ce clone n’était plus dominé. Quelque part dans la chair de son cou pendant un module électronique au bout d’une masse flasque de fibre musculaire. L’implant qui le contrôlait, petit joujou inconnu au peuple, avait été happé dans l’incident. Libéré, le clone M-1021 tentait de comprendre les derniers instant de sa vie ou plutôt ce qu’avait été sa vie. Des souvenirs flous lui revenaient sans qu’il ne puisse s’explique ses gestes brutaux divers. La confusion, la faiblesse et la douleur le noyait dans un tourbillon étourdissant.

-La lumière s’échappe, les couleurs aussi, comme c’est étrange.. si étrange, souffla-t-il ensuite, blême.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 21:50    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Je le regardais divaguer et en même temps, prendre enfin possession de son corps et de son esprit.

- Regarde mes yeux, ils sont identiques aux tiens, dis-je. Ils ne sont pas défectueux. Ils te viennent du passé. Du temps où tout était parfait, même la couleur de nos yeux.

Là, je commençais à lui raconter l'histoire de Vaan, un dieu de mon peuple. C'était le dieu de la médecine et des maux. Le dieu qui avait servi d'inspiration pour mes parents, il y a 30 ans. Cette histoire semblait l'apaiser. Il était moins préoccupé par ce qui lui arrivait.

- L'humain qui t'a fait ce beau cadeau génétique... celui de qui tu tiens ces yeux bleus... il doit être en mauvaise posture pour être devenu une source de gène du gouvernement...

Je regardais le clone chercher la lumière.

- Mais tu ne sais pas... n'est-ce pas ?

Je regardai l'heure. Marshall ne devrait pas tarder à revenir.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 27 Juin 2012 - 00:33    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts... Répondre en citant

Comme son coéquipier, Marshall apparu au fond de la ruelle, civière sous le bras. Où était passé son coéquipier, pourquoi était-il encore là-bas? C’est ce qu’il allait investiguer. Pendant ce temps, M-1021, qui reprenait de plus en plus le pouvoir sur ses pensées et ses souvenirs s’adressa de nouveau à Vaan alors que le ton de sa voix devenait de plus en plus bas.

-Non… il n’est plus. Nous, les clones, recevons… une éducation à la mesure de ce que nous devons savoir mais pas d’avantage. Après tout, nous devons… bien être éduqués s’ils souhaitent nous transmettre des ordres. La personne… q.ui était la détentrice… de mes gênes, le gêne « M » ou Mikael n’existe plus depuis très longtemps, il serait mort de vieillesse depuis. L’Organisation décompose les êtres qui servent de base en matrice congelé, mais ce n’est que des échantillons gelé contre une plaque de métal, rien de plus. Je crains… que le vrai Mikael ne soit pas accessi.ble.

M-1021 avait dans le fait de révéler toutes ces informations une sorte de soulagement, comme si un poids s’élevait de sa conscience, comme s’il avait l’impression de faire une chose juste pour une fois. Le clone s’évanouie à bout d’épuisement.

-Vaan! Interpela Marshall au bout de la rue, c’est qui ce type??? C’est une clone non?

Lui-même avait parfois le cœur assez sur la main pour veiller un clone mourant, mais Vaan? Ça n’était pas réellement son genre l’habitude. Incrédule, il enjamba les corps identique pour arriver à son ami.

-Pfiouuu quel état, il respire encore? Ça tient presque du miracle, il doit avoir une bonne étoile, lâcha-t-il sans savoir le double sens que cela pourrait avoir pour son ami.

Les sourcils froncé, il tourna un peu la tête et avisa la mention de l’uniforme.

-Vaan, il est défectueux, pourquoi tu investis du temps sur lui? On n’a même pas le droit de le soigner...Non?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:10    Sujet du message: Grattons le sol, à la recherche des derniers morts...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.