Imaginarium Index du Forum

Chez Vaan Adiel
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 20:14    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

L’index tatant le menton, souriant en coin à cette mine de victoire complète, Jack songea au retour. Que faire?Le mieux état de voir avec eux effectivement, eux ou ID.

-Ce sera moi ou ID, vous verrez dans la foulée. Ils seront sinon apte d’eux même à descendre, s’ils vous le disent, c’est qu’ils le peuvent. Ils ne prennent jamais de risque inutile et encore moins Eagle s’il a la vie de sa Perséphone entre ses mains.

Terminant son café, baillant de plus belle, il s’étira un peu pour zipper jusqu’en haut son manteau argenté. Eagle avait “bien réagit”, sa mine taciturne n’avait pas changé, mais il avait regardé Vaan entrer et ressortir, était-ce une preuve de respect que d’accorder son regard pour ce mutant? C’était bien possible. Il ne semblait pas particulièrement l’enfant de coeur, la vie ne faisait pas beaucoup de cadeau aux mutants à Metropolis. Prenant la couverture, tâtant sa douceur vraiment inégalé comparé à n’importe quel tissu il n’avait jamais porté, il retira finalement son manteau pour laisser parraitre des bras massif recouvert de plume. Une part de ses mains avait des écailles jaune comme les pattes des oiseaux et les plumes allaient jusqu’aux épaules, aux homoplates et s’arrêtaient. Les plumes étaient touffu, dans tous les sens et brune. À la base il en avait même à travers les cheveux mais il les arrachait afin de parraître un peu plus normal avec une paire de lunette fumée. Suite à ça, il entoura ses épaules de la couverture et dormi assit sur le lit, adossé au mur. Il veillait d’un oeil probablement.

Plutôt prêt, Jack se leva et s’assura d’avoir tout.


-Je vais y aller, je crois que tout va bien ici. La situation est dans tes mains Vaan. Ce fût un plaisir de te croiser, nous allons nous revoir éventuellement.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 20:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 20:29    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

- Ouep, je vois ça.  Je vous... te... mets pas à la porte mais presque.

J'esquissai un sourire avec une mine tout aussi fatiguée que celle de Jack. La journée au festival avait été longue. Mais le plus fatiguant avait été mon excursion avec Jack et ma veillée auprès de Perséphone. Mais cela aurait pu être pire si Roxanne n'avait pas été là pour l'argile et pour la toilette de Perséphone.

- Nous verrons en temps voulu pour leur retour. Parfois faut pas chercher à prévoir à l'avance.

Roxanne s'agitait encore davantage. Oui, la situation était entre mes mains.

- Et mes mains ont besoin de repos. Mais plaisir partagé ! On aura l'occasion de se revoir ! Saluer Juliette et Evan. Je ne les ai pas croisé cet après-midi. Mais je serai curieux de savoir comment va Juliette. Voir si elle se remet de ses blessures.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 20:34    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Jack, sortant un cure-dent d’une petite boîte le mit au coin de sa bouche histoire de l’occuper en marchant. Son sourire de mec positif lui revenant tout au naturel au fur et à mesure qu’il s’éloignait de la zone d’angoisse que formait Perséphone, il se retourna une dernière fois pour dire tout simplement:

-Elle va bien, elle est changé de groupe. Evan va bien aussi. À plus Vaan.


Sur ce, il sortit par l’escalier. Pas besoin de prendre l’ascenceur, voir pas conseillé. Il préférait garder le contrôle de la situation. Sa personne disparu quelques minutes plus tard dans une des énième ruelle du niveau 6, le scorpion avait pris les poudres.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 20:59    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Je fermai la porte quand je ne vis plus Jack, quand il fut trop avancé dans l'escalier pour l'apercevoir. Je fermai à double tour. Comme d'habitude, certes, mais avec plus de précaution encore. Je déposais les deux tasses de café vide et en sortis une propre au cas où Eagle ne passa en prendre une. Cela lui éviterait de chercher des tasses partout. Encore fallait-il qu'il ait la possibilité physiologique d'en boire. Je lavai les tasses quand j'entendis des gémissements. Perséphone ? Je me hâtais vers la chambre mais en passant derrière le canapé, je remarquai que cela venait de Roxanne. Je fis le tour du canapé et allai m'asseoir du côté où elle s'était installée.

- Roxanne ? ça va ?

Elle me tournait le dos et feignait de dormir. Mais les sanglots étaient plus forts que tout. Je dégageai les cheveux qui cachait son visage et me penchai au-dessus d'elle.

- Qu'est-ce qui ne va pas ?

- L... Lai... laisse-moi,
bredouilla-t-elle. Occupe-toi de Perséphone.

- Elle est entre de bonnes mains. Entre celles d'Eagle, qui est là jusqu'au rétablissement de Perséphone. Alors c'est de toi que je vais m'occuper s'il le faut.


- Eagle ? répéta Roxanne en se tournant enfin vers moi. Il est venu la voir ?

- Oui, c'est l'ami mutant de Perséphone. Son protecteur. Tu te souviens ?

- Évidemment,
lança-t-elle. Mais va te reposer, j'ai juste fait un cauchemar.

- Un gros, à en voir par tes larmes. Il ne reviendra pas si tu le racontes.

- Ho si il reviendra. Il revient toujours depuis que je l'ai vu.


Je lui ordonnai tout de même de raconter. Alors elle s'exécuta. Elle me raconta qu'elle était au grand cocktail. Qu'elle portait la tenue d'ID. Elle était entourée de ses parents, de Michellotto, de ID, de Jack, de Perséphone, de Vendel et de moi. Nous étions tous en tenue d'ID sans mes parents, sans le casque. Puis que la lumière s'éteignit et quand elle se ralluma, nous avions tous disparu. A ce moment du récit, sa voix se railla et un flot de larme inonda son visage. Après quelques secondes à ravaler ses larmes, elle continua. Elle m'expliqua que quand la lumière se ralluma, elle se trouvait dans un des espaces où elle avait vu le Président montrer aux hommes ses nouveautés sur les clones fraichement affranchi pour l'expérience.

- Et là, un à un, ID, Mich, tous même toi, vous apparaissez et le poison vous tue devant moi. Et ensuite, quand c'est mon tour, c'est le truc rendant amnésique qu'il utilise. Et je ne me souviens plus de vous tous. Je me retrouve toute seule... mes parents rient. Ils... seule... je...

Nouveau flot de larme. Elle venait de faire plus qu'un cauchemar. C'était revivre en rêve ce qu'elle avait vu.

- On ne te laissera pas tomber. Je te laisserai pas tomber, lui dis-je en l'attrapant et en la prenant dans mes bras. Tu n'es pas seule.

Maintenant, je voyais en intégralité la véritable Roxanne. Ce qu'elle tentait de cacher en imitant son "amie" Rose. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, il était vrai qu'elle était la copie conforme de Amy. Mais bon, maintenant, c'était terminé tout ça. Ses mensonges à elle-même et ses masques.

- T
u n'es plus seule...

Je la poussai légèrement pour m'installer plus confortablement. Couché à sa place, Roxanne contre moi, je tentais de la consoler et de l'aider à se rendormir. Mais je ne me doutais pas que c'était moi qui allait m'endormir le premier.


_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 13:38    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Jour 5
Petit matin


Je sentis mon téléphone vibrer dans la poche de mon pantalon. Les yeux toujours fermés, je voulus l'attraper mais quelque chose m'empêchait d'atteindre ma poche. J'ouvris les yeux et je vis Roxanne lovée contre moi, la tête sur mon bras qui l'entourait et un des siens qui faisait de même. D'abord, j'eus un mouvement de recul. Je m'étais endormis ainsi et elle aussi apparemment. Le fruit du cauchemar. Elle dormait profondément. Je dégageais doucement mon bras quand les vibrations furent remplacées par la sonnerie du réveil. Trop tard, je n'avais pas été assez réactif, le réveil spécial "sommeil de plomb" c'était activé. Je roulais Roxanne sur le côté et éteignis le téléphone. Elle dormait toujours. Le réveil spécial "sommeil de plomb" n'avait aucun effet sur elle ! Et dire que moi, cela me faisait faire des bonds dans le lit !

Bref, je me levai avec un léger mal de crâne. La veille fut une journée difficile et cette nouvelle journée s'annonçait similaire. Pourquoi disait-on que les jours se suivaient mais ne se ressemblait pas. Je pris la direction de la cuisine et fis réchauffer le café de la nuit pour en prendre une grande tasse. En attendant que cela fut près, je décidai d'aller faire un tour au chevet de Perséphone. Je traversai en silence le salon et entrai doucement dans la chambre afin de ne pas réveiller Eagle et Perséphone. Puis je commençai mon travail de médecin auprès de ma malade.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 18:27    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Ne bougea pas, Eagle ouvrit cependant les yeux à l’arrivé de Vaan. Il ne dit rien, ni ne fit de geste particulier si ce n’est qu’un léger, très léger hochement de tête. Était-ce une approbation ou une salutation? Peut-être un mélange des deux. Son air dur, malheureux, fixa Vaan faire, l’observa sans détour. Son regard fauve semblait pratiquement encore luire dans le jour, la couleur qui le formait faisait songer à un éclat métallique, comme de l’or.

Ses yeux passaient de Perséphone à Vaan lentement, continuellement, comme si aucune action n’échappait sa vigilance. Il eu même à certains moment, encore, un petit mouvement de tête. À vrai dire, il assimilait. Il observait et assimilait. Perséphone se faisait soigner et il désirait savoir comment répéter le geste un jour. L’aide de Vaan était disponible aujourd’hui, il n’avait pas l’espoir que ce genre de main tendu dure éternellement, non, ce sont les gens naïfs qui croient à ça. Il était un être découragé de toute la beauté et la bonté qui puisse exister. Sauf, peut-être, pour son clan et surtout Perséphone. Perçant le silence, Eagle fini par prendre parole.


-Vous êtes un humain curieux, je dois l’avouer, dit Eagle avec ce ton grave, apaisant, mais très mélancolique. Je le vois bien que vous n’avez pas souvent été en contact avec des êtres de notre genre, il y a une pointe d’étonnement dans ce regard parfois. Fugace, à peine visible, mais… D’ailleurs, pourquoi nous aider? Je veux dire, réellement. Nous n’avons strictement rien à redonner si ce n’est de la gratitude, nous sommes plus pauvre que les junkies les plus délabrés de Metropolis.

Le regard doré de raffermit un peu, observant toujours plus l’homme qui soignait son unique trésors. D’ailleurs, l’homme aigle baissa un instant ses yeux pour ajuster une mèche à Perséphone. S’il avait existé des mouches ici, aucune ne se serait posé sur Perséphone avec une telle vigilance. Perséphone, pour sa part, avait absorbé tout au long de la nuit environ 2 grosses bouteilles d’eau, chacun de 2 litres. Elle ouvrait un peu les yeux de temps à autre, vide, pour ensuite les refermer. Cet air hagard n’inquiétait pas Eagle, ça devait être bon signe. Le soleil qui commençait à poindre chauffa quelques parts de la peau de Perséphone et une huile odorante semblait se sécréter à peine à la surface de l’épiderme, comme si cela aidait l’être à absorber mieux la lumière. Cette substance, présente simplement en une infime, très infirme couche, dégageait une odeur très sucré, fleurit et très présente. C’était là un « miracle » auquel l’homme aigle assistait régulièrement. L’odeur semblait même apaiser les mœurs les plus sauvage de celui-ci.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 18:43    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

J'écoutai Eagle et continuai à vérifier les plâtres de Perséphone. Puis, j'appuyai sur le bouton du rideau déroulant du puit de lumière et l'ouvris entièrement. Perséphone allait encore mieux recevoir la lumière du soleil. Puis, je croisais les bras et me tournai vers Eagle avec un sérieux presque déstabilisant. Un simple humain qui faisait face à un mutant pouvant lui broyer le cou de sa simple volonté.

- Il est vrai que je n'ai pas l'habitude de voir des "êtres de votre genre", pour reprendre vos mots. Pourquoi je vous soigne ? Parce que c'est mon travail. Ma conviction. Ma raison de vivre. Soigner et sauver des vies. Faire en sorte que des êtres vivants puissent être sauvé. Et cela comprend tous les êtres vivants. Humain, humain+, clones, mutants. Pour moi, chaque vie se doit d'être chérie.

Je le fixais avec mes yeux Stricosus et décroisai les bras. Les épaules relâchées, je m'assis à côté de lui, ou plutôt je me laissai tomber à côté de lui. Je souris gentiment. Mon sourire s'agrandit et laissa place à un rire amusé.

- Vous croyez que j'attends quelque chose de votre part en retour de mes soins ? En effet, je devrais si j'étais un bon businessman. Mais non, je ne le ferai pas. J'ai suivi des cours de médecin, pas de commerce. La médecine n'est pas un commerce. C'est un service. Un service que ma famille rend depuis des générations. Il fut un temps, elle le faisait même dans l'ombre des bas niveaux.

Je me relevai, m'étirai et me frottai le visage. Je me dirigeai vers mon armoire et en sortis mon uniforme pour la journée. Je l'agitai sous le nez de Eagle et ajoutai :

- Même cet uniforme n'est pas une récompense pour moi. Ma récompense, c'est de voir les malades ouvrir les yeux et voir venir le lendemain. Je ne cache pas que certains d'entre vous m'étonne. Perséphone est au sommet de tout. Elle est unique. Une piqure de rappel de la nature, pour nous rappeler son existence sous la brume de rouille.


J'avançai vers la salle de bain et continuai :

- Concernant l'importance de la vie, ce n'est pas seulement ma vision des choses. C'est la notre.

Oui, la notre, aux Stricosus.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 18:55    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

La notre. Eagle l’avait fixé, les deux regards singuliers s’étaient “mesuré” un à l’autre pendant un moment. En premier lieu incertain, voir méfiant, le mutant fini par faire une moue qui pouvait probablement s’associer à un « dérivé lointain de l’ombre d’un sourire en coin ». Ce n’était pas n sourire comme on pouvait l’entendre, mais c’était déjà ça. Le regard animal se reposa sur la femme plante, absorbé par la scène de photosynthèse.

-J’ose vous croire, vous et les autres rebelles. Amanita m’a dit, qu’il y avait un messager parmi vous. Une personne exceptionnelle. Elle nous a dit qu’elle connaissait le chemin de la liberté. Je la respecte beaucoup, alors je veux bien le croire. À défaut de donner ma confiance, pour le moment, je veux bien donner le bénéfice du doute. Ne le prenez pas en insulte, ce n’est pas facile de faire confiance aux gens quand nous sommes ce que je suis. La vie est difficile à Metropolis et le fond du baril, la couche de saleté en dessous de tout le reste « même des clones » comme dirait certains plus méprisant vers le haut, c’est nous. Bonne Journée Vaan Adiel, que vos mains préservent la vie.

Les mots d’Eagle avaient une consonance étrangement spirituelle. Il y avait probablement sous cet être aigri et agressif une certaine dose de sagesse accumulé avec les épreuves. Suite à ces mots, il n’ajouta rien et au lieu de redonner de l’attention à Vaan, il s’évertua finalement à refaire boire Perséphone un peu.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 19:04    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

De la salle de bain, je pouvais entendre Eagle m'accorder une dernière parole. Je fermai la porte de la salle de bain et pris ma douce. Quand j'en sortis, vêtu de mon uniforme, je m'arrêta devant Eagle faisant boire Perséphone.

- Oui, elle est une personne exceptionnelle. Non seulement elle connait le chemin vers la liberté, mais j'ai la conviction qu'elle nous l'apportera. Mais pour ça, il lui fait des gens ayant sa foi. Notre foi. Votre doute me suffit amplement. Moi, je me permets de vous accorder la mienne, de confiance. Et de vous confier la protection d'une personne en plus pour le temps que vous aurez à passer ici. Je rentrerai surement tard car je dois voir cette personne exceptionnelle. Je compte sur vous pour la faire boire et rassurer Roxanne de mon potentiel retard. Vous verrez qu'elle va se mettre à paniquer si je ne donne pas signe de vie. Ne vous rappelle-t-elle pas quelqu'un ? demandai-je avec une certaine ironie puisque je pensais à Eagle lui-même. Bonne journée Eagle.

Je quittai la chambre et allai voir Roxanne. Elle dormait toujours. Je la couvris avec la couverture et me penchai vers elle pour l'embrasser sur le front. Un geste spontané. Je quittai ensuite l'appartement avec un thermos de café.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 20:07    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Jour 5
Fin de matinée


Je sentais la lumière me balayer le visage. C'était chaud et agréable. Je n'avais jamais pris le temps de profiter de ce genre de bain de soleil naturel. Je comprenais pourquoi Perséphone aimait ça ! C'était revigorant. Je m'étirai et remarquai que j'étais seule sur le canapé. Vaan était partit travaillé. Il s'était levé sans me réveiller.

Allongée sur le dos, regardant le puit de lumière, je repensais à la veille. Aux consolations de Vaan. A ses mots. A ses gestes. Il était vraiment très attentionné et à l'écoute des gens. Alors comment pouvait-il ne rien remarquer en ce qui me concernait.

Ne voulant pas gâcher cette belle pensée de nous en train de dormir l'un contre l'autre, je roulai sur le côté pour me rapprocher du bord du canapé. Je me levai d'un bout et allai à la cuisine préparer le petit-déjeuner. Ah ! mais il était vrai que je n'étais pas seule. Ni une ni deux, je m'aventurai vers la chambre de Vaan pour y voir de mes propres yeux, ce fameux Eagle. La porte de la chambre était entrouverte. Je la poussai davantage et passai la tête. Je vis Perséphone et un être avec des plumes. Il prenait soin d'elle avec une délicatesse qui me rappelait celle de Vaan.

Telle une ado qui venait d'espionner un couple, je fis un pas en arrière tout en gloussant, amusée par la vision d'un homme visiblement viril, qui prenait soin d'une femme fragile et qui le faisait avec une grande délicatesse. Puis, je pris mon courage à deux mains pour aller parler au deuxième mutant qui était bien plus impressionnant que Perséphone qui semblait fragile et douce. J'ouvris la porte en grand.


- Salut ! C'est vous Eagle ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:28    Sujet du message: Chez Vaan Adiel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
Page 8 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.