Imaginarium Index du Forum

Chez Vaan Adiel
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 712, 13, 14  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 21:04    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Bien vite, elle remarqua le ton remplit de précaution qu’il prenait. Il n’y avait aucune crainte, quand on communiquait avec elle, c’étais comme communiquer avec un élément qui n’existe pas. L’Organisation ne savait pas la moitié de ce qu’elle savait sur la technologie, ils étaient l’ombre d’un passé trop glorieux, trop immense pour qu’il soit saisit par eux.

-Soyez à la 12e avenue, 4e niveau, je serais à l’intersection Lebensrum. Je serai une personne à bicycle qui semble réparer sa bicyclette sur le trottoir. Nous irons ensuite à un endroit auquel je vous conduirai. Ne vous inquiétez pas quand vous vous adressez à moi, notre communication ne passe pas par les machines de l’organisation, aucun risque d’être écouté. Je ne connais pas cette personne mais j’ai mon doute, mon messager n’est pas revenu à la maison quand je lui ai donné cette course. Je n’ai qu’un seul messager de ce genre d’ailleurs, à vous de faire l’hypothèse sur notre soldat qui a le drapeau blanc levé pour le moment.

C’est une chose qu’elle avait trouvé très cocasse et encore mieux de se moquer de Michellotto à son retour le lendemain. Lui qui avait découché, il fallait le voir pour le croire et elle savourait particulièrement son interrogatoire du matin où elle lui avait dit de contrôler un peu ses élans passionné et de ne pas se faire de maîtresse à tout vent. Bon, d’accord, M-1012 s’était un peu offensé de cette échange, mais Intoccabile lui avait tellement rit dessus qu’il avait fini par simplement croiser les bras avec un air renfrogné. Bien entendu, elle se doutait bien que la mésaventure avait été probablement plus étrange et complexe mais somme toute, elle était contente qu’il se lie potentiellement d’amitié avec une autre personne. L’ombre de Keva pesait lourd dans son subconscient, tout comme le sien. Un soupir vraiment triste lui échappa, un moment absente à ces pensées. Réalisant qu’elle avait Vaan à l’autre bout de la ligne, elle se sentit vraiment mal à l’aise.

-Pardonnez-moi, c’est une grosse journée. Demain à cet endroit vous va donc?

Ce soupir avait eu une impression absolument désagréable, il y avait dans celui-ci une profondeur plus prenante qu’un simple soupir blasé. Un tristesse qui s’identifiait mal, mais qui était omniprésente, un peu comme le voile noir qu’Intoccabile gardait sur elle. D'ailleurs, dans ce bref moment, elle oscillait entre le "tu" et le "vous".
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 21:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 21:21    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

J'enregistrai le lieu de rendez-vous.

- Je serai la voiture qui viendra dépanner la cycliste en panne, répondis-je en souriant.

Puis, un brin amusé, j'ajoutai :


- Dites à votre patient que je garde un œil sur sa nouvelle amie, mais que je veillerai à ce que ses intentions à son égard ne soient pas trop déplacées.


Je retenais difficilement un rire amusé car je sentais que Michellotto n'était pas du genre à être déplacé avec les femmes. Mon hilarité devait se faire entendre au téléphone. Mais rapidement, mon rire s'estompa en repensant au sang que j'avais vu, à l'arme et à ma colère subite pour la pauvre Roxanne. J'en avais maintenant honte.

Mon malaise devait se faire ressentir. Mais le silence suivit du soupire d'Intoccabile me fit penser que je n'étais pas seul à trop ressasser des choses.


- Bien. Demain sera parfait. Je suis content d'avoir de vos nouvelles, de vous deux. Soulagé et content.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 02:31    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

À ces mots, Intoccabile sourit également pour elle-même, incapable de retenir l’amusement. Elle connaissait bien Mikael, oh oui, il était aussi vigilant dans les affaires de cœur qu’un homme aveugle doublé de déficit de l’ouïe, bref, il était dans la case « cas perdu ». D’ailleurs, n’étais-ce pas un « trait de famille »? Bon, elle ignorait parfaitement l’histoire » Roxanne&Vaan » mais elle prendrait un malin plaisir à lui remettre ça en temps et lieu. De plus, elle n’oserait pas parler de son propre cas. Bref.

-Le patient n’a pas une once de malice, tu interrogeras ton amie aussi tiens, ne serait-ce pas elle le super prédateur? Attention, nous sommes une espèce rare.

Un rire bref retentit, très clair, très pur, mais s’estompa rapidement.

-Parlant de ça… J’aurai à te parler à ce propos. Nous aurons probablement une petite… Hum. Réunion de famille éventuellement, si nous pouvons exprimer cela ainsi. Je crains, que nous ne soyons que trois, mais je t’expliquerai d’avantage demain pourquoi nous sommes les derniers. Sur ce, bonne nuit à toi Vaan, portes-toi bien et tentez d’être sage. Ni moi, ni Mikael et ni Vendel, jusqu’à preuve du contraire, pouvons vous aider ce soir.

De l’inquiétude, voir un début d’attachement ou plus « personnel » voilà qui baissait d’un stade les gardes qu’ID, ou Intoccabile, gardait à son encontre depuis. Un bon signe.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 07:27    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Elle riait de bon cœur à mon humeur pitoyable et elle me tutoyait. Même si nous n'étiez qu'au téléphone, je voyais presque le voile noir d'Intoccabile se lever doucement.

- Je ne pense pas qu'elle soit une super prédatrice. Mais elle n'est pas très douée en relation sociale et s'attache vite aux gens, quitte à être trop souvent déçue et délaissée, dis-je avec une pointe de tristesse pour Roxanne.

Une réunion de famille et j'étais convié ? Étais-je finalement accepté ? Avais-je passé "l'épreuve" de sélection ? Probablement que le rire et le tutoiement y étaient pour beaucoup.


- Très bien, à demain. Bonne nuit à vous deux et rassures-toi, je ne quitte pas le chevet de Perséphone, qui sera chez moi pour la durée de ses soins. Je ne ferai aucune idiotie risquée ce soir. A demain.

La conversation semblait s'arrêter là. Mais pour éviter de lui raccrocher au nez, je me tus et attendis que la connexion entre les deux téléphone ne fut coupée par elle.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 14:32    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Toujours un sourire en coin, Intoccabile regarda vaguement par la fenêtre de sa chambre clandestine du jour pour ensuite répondre à Vaan.

-Très bien, à demain Vaan.

Le lien entre eux s’était coupé, cette puissance de l’ombre venait de disparaître à nouveau dans l’abîme de Metropolis, un point parmi tant d’autre dans la population. Suite à cet appel, Intocabile passa à la chambre qui lui servait de laboratoire miniature et se plongea dans quelques expériences utilitaire ou fabrication de composé biologique-médicinal. Sa trousse de premier soin hi-tech avait besoin d’un petit plein.

Du coté de la réalité de Vaan, Jack avait terminé ne se préparer et de joindre par texto quelques connaissances. Il échangeait avec eux par propos plus ou moins cohérent ou du moins codé, des conversations qui aurait pu apparaître anodine à n’importe qui, du genre : Salut, ce soir tu veux sortir un peu? Je connais un endroit très classe, avec une tonne de fille de haut calibre. La porte est grande ouverte pour nous.

Traduction : Salut, j’ai un job pour ce soir. Produit féminin qui valent cher, amènes ton derrière. J’ai les outils pour entrer sans risque.

Une fois ses messages terminé, il avait observé Vaan qui semblait le cerveau aspiré par son téléphone ou du moins l’attention complètement dirrigé vers là. N’osant pas le déranger avec l’appelle d’ID, il se concentra plutôt à finir l’emplâtre pour qu’elle soit prête à être mise.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 14:56    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Voila. La communication venait de prendre fin. Je me sentais léger. Mais je fus vite de retour à la réalité Jack continuer l'emplâtre. Je rendis le mobile que j'avais en main. Je ne dis rien et l'aidai aussitôt à finir rapidement ce pansement naturel.

Ce fut Roxanne qui brisa le silence.


- Je ne fais que passer, elle est propre alors je vais lui chercher des vêtements ! J'ai rien trouvé dans tes placards qui puisse lui aller.

Je fis un bon et me tournai vers Roxanne, qui était déjà sur le bas de la porte. Elle venait de fouiller dans mes placards ?! Interloqué, je l'interpellai mais elle était déjà sur le palier. Quand elle réapparut, quelques minutes plus tard, le plâtre avait bien avancé. Il était presque terminé. Nous avions une quantité suffisante pour Perséphone.


- J'ai trouvé un bikini ! s'exclama Roxanne. Ce sera mieux pour elle, pour prendre le soleil. Mais aussi pour poser le plâtre. Au moins, le bikini résistera au plâtre !

Roxanne arbora fièrement le bikini rouge en le faisant pendre sous les yeux écarquillés de Vaan.

- C'est un bikini que j'ai acheté y a un moment, pour le banc à UV. Mais je l'ai pas porté finalement. Le haut est trop petit, j'aurai dû l'essayer en magasin. Je vais lui donner ça pour le moment. Quand elle ira mieux, je lui ferai essayer des vêtements pour sortir.

- Ce... heu... ce n'est... pas... pas décent Roxanne,
bégayai-je en fixant le bikini rouge. Jack dites-lui que...

- Et alors ? coupa Roxanne. Elle s'en moque bien pour le moment ! Et le soleil passera mieux ! En plus un bikini est plus décent que de la lingerie. Bref, y a rien de mieux pour elle que le bikini !

Puis, Roxanne agita une dernière fois le bikini et s'éclipsa dans la chambre en pouffant de rire, pour y vêtir Perséphone.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 15:13    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Un sourire en coin, en ayant vue des vertes et de pas mûres, Jack haussa un peu les épaules.

-Nous avons reçu Perséphone pas très habillée, de ce que je sais de sa sœur adoptive, elle n’est pas très à cran sur la pudeur, au contraire. Elle se balade souvent dans un milieu sécurisé, ou surveillé, avec peu si ce n’est un simple pagne. C’est une des raisons pourquoi nous ne la voyons que très rarement, même lorsque nous visitons leur clan mutant. Son gardien veille jalousement à ce que personne n’approche l’ère ouverte où elle passe la plupart de son temps à aspirer le soleil. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais vue Perséphone que deux ou trois fois, elle s’approchait plus de la légende que la réalité. D’ailleurs, ça m’étonne presque que Eagle n’a pas tenté de nous suivre jusqu’ici ou nous pister, l’action devait être trop intense et Amanita a dût lui mettre une leçon. Ne t’en fais as Vaan, tu seras plus gênée qu’elle. Elle a besoin de toute la peau qu’elle peut pour photosynthèse.

Alors, qu’est-ce qui le rendait mal à l’aise? Le fait que Perséphone porte le bikini ou le fait que Roxanne aurait pu le porter? Jack garda pour lui une blague de mauvais goût et se contenta de passer à la salle de bain pour passer de l’eau dans ses cheveux afin de les aplatir sur sa tête et doubla le tout d’Un gel ultra-chimique qu’il se gardait en réserve pour diverses utilisation hormis celle capillaire. En plus de tenir les cheveux comme si c’étais du béton, ce truc était excellent pour bousiller certain moniteur électronique. Il se préparait tranquillement à l’infraction, laissant Vaan le boulot de continuer avec Perséphone.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 15:21    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Le plâtre était terminé. Je pouvais continuer mon travail de médecin. Je frappai donc à la porte de ma propre chambre pour entrer. Roxanne m'ouvrit et me dit que Perséphone était prête pour recevoir ses soins. Puis, elle préféra retourner dans le salon.

- Qui est Eagle ? demandai-je à Jack en posant la bassine de plâtre à côté de Perséphone, qui portait le bikini rouge de Roxanne. Son garde du corps ?

Pendant ce temps, Roxanne tournait en rond dans le salon comme une bête en cage. Elle entreprit alors de nettoyer la table où on avait préparé le plâtre.


- C'est peut-être son petit-ami ! s'exclama Roxanne depuis le salon, tout en frottant la table avec du produit nettoyant.

En attendant une réponse de Jack qui se préparait pour je-ne-savais-trop-quoi, je commençais à enduire les plaies de Perséphone avec du plâtre. Elle avait perdu une petite quantité de fluide transparent depuis que Roxanne l'avait lavée. Mettre le plâtre était devenu urgent.

- D'ordinaire, elle prend des bains de soleil combien de temps par jour ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 16:12    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Voilà une question qui méritait réponse, qui était Eagle, difficile à définir. Mais dans tous les cas, Jack tenterait de répondre à son mieux.

-Eagle est un mutant du clan Amanita, c’est un homme oiseau. Je ne saurais dire exactement la nature de leur relation, mais je crois pas en un couple. Les mutants sont très prudent là-desus, je ne sais pas trop pourquoi. Il veille sur elle, la protège jalousement. Il est plutôt associal, aggressif sans être violent, solitaire. Il détient pour Perséphone une fascination assez nourrit et probablement une affection plus poussé. Nous avons déjà eu à le soigner, il s’était interposé entre un soldat humain et Perséphone. Certaines personnes ne semble être pas du tout repoussé par elle malgré sa nature mutante, de plus il y a aussi pas mal de détraqué dans celle ville. Je dirais qu’elle prend des bains ... On nous a indiqué deux ou trois heure concentré, couchée sur le ventre pour maximiser la surface de transformation, le dos étant le mieux. Mais je penses qu’en temps normal elle est pratiquement constamment sous le soleil grâce à la surveillance d’Eagle et l’endroit qu’elle prend du soleil. C’est une genre de cour intérieure d’un complexe d’édifice sur la lisière sud du niveau dépottoire.

À ces mots, plutôt à ce prénom particulier de son ami, les yeux verts de perséphone s’ouvrirent un instant pour ensuite se refermer, comme si, pendant un moment, elle avait pris toutes ses forces dans l’espoir de voir son ami.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 - 16:23    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

- La lumière ici est plus importante qu'au dépotoir. Peut-être qu'elle prendra plus d'énergie pour le même temps passé à absorber les rayons.

Je vis Perséphone ouvrir les yeux. Elle avait réagit l'espace qu'une seconde. Roxanne apparut dans l'encadrement de la porte. Elle nous observait tout en s'essuyant les mains. Elle écoutait aussi le récit de Jack.

- Il y a des personnes considérées comme non humaine qui le sont bien plus que de vrai humain, dit Roxanne, en songeant à la tête brulée qu'elle avait soigné.

Je fus extrêmement et agréablement étonné par ce qu'elle venait de dire. Comment pouvait-elle penser cela alors qu'il y a peu encore, elle aurait refusé qu'un clone ne la touche. Que c'était-il passé pour qu'elle ait cette nouvelle vision du monde.

- Tu as parfaitement raison, lui dis-je en lui souriant.

Puis je reportai mon attention sur Perséphone.

- Roxanne, oublie la table et vient plutôt m'aider pour le dos. Je vais la tenir assise pendant que tu appliqueras le plâtre.

- Mais si j'y arrive pas et si je lui fais ma...

- As-tu peur ? Tu l'as lavé et changé mais tu refuses de la soigner ?
lui demandai-je.

- Mais non ! s'offusqua-t-elle en jetant le chiffon à côté de moi et en s'asseyant de l'autre côté du lit. Raconte pas de bêtise, j'ai pas peur d'elle, soulève-là !

Nous nous attaquions donc au dos. Combien de temps fallait-il lui laisser cela ? Jack le savait peut-être.


- Un temps d'application avant effet est-il donné dans le livre ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20    Sujet du message: Chez Vaan Adiel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 712, 13, 14  >
Page 6 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.