Imaginarium Index du Forum

Chez Vaan Adiel
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 6 Sep 2012 - 23:51    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Jack pensa un long moment, que dire? Non, la mutante ne pouvait plus attendre. Il lui fallait de la ressource et rapidement. Il fit quelques aller-retour soucieux, faisant signe à Vaan de sortir de sa torpeur et aller voir la mutante alors que celle-ci était secoué pendant un bref instant de tortillement de douleur très faible. Il s’arrêta finalement devant Roxanne puis, croisant lesbras, il regarda Ed pour retourner son attention sur Roxanne. Il le savait déjà, probablement que Ed ne serait pas d’accord avec la suite.

-Je comprends, ne t’en fais pas. J’ai bien peur qu’elle ne peut pas attendre et si tu ne peux pas trouver de raison de consommer de l’eau pure, c’est bien ainsi. Je vais m’en procurer moi-même… d’une manière ou d’une autre. Malheureusement, elle ne peut pas attendre demain. Elle se meurt et nous ne pouvons pas la laisser mourir, elle est trop spéciale.

Cambrioler dans la haute n’était pas son sport favori, mais quoi faire d’autre? Il retourna quelques instants auprès de Perséphone pour se donner du courage à la vue de son état critique puis il s’installa proche de la fausse génératrice pour retirer son habit de travail une pièce qu’il avait enfilé par-dessus des habits normaux, noir et subtil.

Où aller ? Une épicerie de produit de luxe de haut niveau? Mh, vraiment dangereux. Une personne de l’immeuble? Vraiment risqué aussi. Qui ou quoi? Agresser une personne dans la rue pour lui voler son épicerie? À cette heure, ce n’était pas impossible mais il fallait savoir que les clones veillaient au grain. Il lui restait l’optique de monter encore plus haut par des procédés plus obscurs et voler l’eau dans les entrepôts d’approvisionnement de l’Organisation. C’était ce que les mutants avaient fait pour Perséphone et leur deux aquatiques dernièrement décédé. Le front anxieux, il songeait à toutes ces possibilités mais aucune ne lui disait rien. Ou alors… se faire virer de l’argent par ID? Il n’était pas un visage connu malgré les efforts de l’Organisation, il pouvait bien enfiler des vêtements propre de major d’homme et aller se payer une petite course du soir pour un « aristocrate excentrique qui désire son verre d’eau avant de dormir ». Bref, il cherchait encore la solution.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Sep 2012 - 23:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 10:32    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Je regardai Roxanne s'intégrer dans notre action. Elle avait une facilité déconcertante à s'intéresser à Perséphone, une acceptation hallucinante de la mutante. Elle avait aussi cette fascination habituelle pour une couleur nouvelle. A croire qu'elle n'attendait que ça inconsciemment. J'observai et mes craintes s’atténuaient un peu. Je commençai à me dire qu'elle allait être capable et qu'elle n'allait pas être forcement un boulet à trainer. Et dire que c'était moi, pauvre débutant Stricosus, qui pensait ça.
Ce fut Jack qui me réveilla. J'étais dans mes pensées. Puis, après avoir écouté les révélations de Roxanne et Jack avait raison. Demain était un jour incertain pour Perséphone.


- Il y a peut-être une solution, dis-je subitement. Roxanne a une bonne idée avec le salon de coiffure.

Roxanne se tourna vers moi. Le sourire aux lèvres, elle semblait ravie de me voir suivre son idée.

- Néanmoins, Jack est aussi dans le vrai. Demain ne peut être attendu. Alors si Roxanne nous décrit correctement les lieux et l'emplacement des bouteilles, peut-être qu'un casse pourrait être fait dans le salon de coiffure ? Il est au niveau 5. L'accès sera surement compliqué mais pas aussi surveillé et difficile d'accès qu'une boutique de luxe, un appartement cossu ou toute autre chose des niveaux 6 et plus. Après tout, si on saccage le salon, si on vole l'eau pure et diverses choses pouvant avoir de la valeur comme des appareils électronique, le vol de l'eau passera inaperçu. Ainsi, pas besoin d'attendre demain. De plus, cela règlerait un autre souci : celui de la surveillance de Perséphone demain matin. Si le salon de coiffure est saccagé, il ne pourra ouvrir demain voire pendant plusieurs jours, le temps que les réparations se fassent. Roxanne ne travaillera donc pas les matins. Elle sera là pour veiller sur Perséphone. Qu'en penses-tu Jack ? As-tu des hommes capables de faire ça aisément et de se rendre rapidement sur place ? Roxanne, es-tu d'accord pour...

- Évidement que je le suis ! s'exclama-t-elle en me coupant la parole.

Son visage rayonnait. Elle était heureuse de me voir l'intégrer davantage.


- Je vais faire mieux que ça, je vais vous faire un plan des lieux ! Je vais les dessiner. Et si cela fonctionne, si cela se fait, je resterai ici pour veiller sur la dame le temps qu'il faudra ! Elle est si...

Roxanne se tourna vers Perséphone et l'admira comme si elle était une œuvre d'art ou une chose à croquer. Je voyais sur son visage qu'elle ne songeait qu'à une chose : la peindre. Je pensais qu'elle en avait peur. Non, elle en était fascinée. Halala... Roxanne et les belles couleurs...


- Alors Jack ? Verdict ? Possible ou pas possible ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 14:23    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant


Son regard passant de un à l’autre, il écoutait les deux interlocuteurs s’échanger tout bonnement un plan d’infiltration d’un salon de coiffure de luxe. Ses protégés, son groupe, les enfants de la Liberté, n’étaient pas vraiment ce genre de voyous. Quoique, voler proprement n’était pas si étranger, saccager l’était. Faire de l’argent sur le dos du vol était une avenue intéressante mais mine de rien, son clan rebelle avait toujours sût survenir à leur propre besoin de manière pratiquement honnête ou du moins, pas en cambriolant dans le dos des gens. Il lui fallait une équipe et bien qu’il hésita, il fini par choisir ceux qu’il qualifierait pour l’acte.


-Verdict possible à mon avis, trouver des hommes pour ça sera un peu plus délicat, mes rebelles n’ont pas la trempe d’activiste. Mais j’ai bien quelques alliances avec d’autres groupes rebelles et une personne en particulier qui est assez versée dans le sujet. Si vous me donnez le plan, je m’en charge, c’est promis.

Rosamunde Freudental, si celle-ci était de la partie, elle allait être parfaite pour ce genre d’acte. De plus, les produits volés étaient passible de servir pour ses protégées. C’était, jusqu’à une autre meilleure idée, la canditate qu’il choisirait. Pour sa part, il se contenterait de prendre l’eau, peut-être un peu d’objet de valeur pour acheter de la nourriture à son groupe rebelle et ce serait tout.

-Ed, si ça ne te dérange pas, je te propose d’aller planquer à la remise où nous avons prise la génératrice, il ne sert à rien de s’attarder trop au sixième maintenant que Perséphone est ici et je me doute que ça ne te ferait pas déplaisir de sortir de la zone non?

Un vague sourire en coin malgré l’air soucieux, il attendit les réponses.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 16:28    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Jack avait à peine répondu positivement que Roxanne avait commencé un plan détaillé sur le premier bout de papier qu'elle trouva. Elle y notait tout ! L'emplacement des bouteilles en premier.

- Merci Jack, répondis-je. Cela permettra de faire d'une pierre trois coups ! Nous aurons l'eau pour Perséphone et aussi quelqu'un pour veiller sur elle, puisque si les hommes de tes contacts font un beau travail, Roxanne ne pourra pas aller au sien pendant plusieurs jours et...

- Peut-être même plusieurs semaines !
s'exclama-t-elle avec un plaisir non caché, tout en peaufinant son plan.

- Et je pourrai continuer mon travail sans éveiller le moindre doute. Et enfin, les hommes qui seront sur place auront leur compensation en se servant dans un salon qui coiffe les gens de la haute.

- Si vous voyez les vieilles pimbêches qui y vont, dit Roxanne en apportant le plan à Jack. Les bouteilles d'eau sont là, ajouta-t-elle en pointant du doigt un carré qui représentait un meuble. Elles sont derrière les bouteilles de soda. Je les ai vu quand ils m'ont forcé à me recoloré les cheveux. Je reconnaitrais ces bouteilles d'eau pure entre mille ! On voit les mêmes au Grand Cocktail du Président.

Roxanne retourna dans la chambre. Je me retrouvai seul avec Jack et Ed, à préparer le plâtre de terre.

- J'aimerai savoir comment vous contacter pour vous prévenir de l'état de Perséphone et de son évolution.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 17:21    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant


Comment faire plaisir en semant le chaos, d’après Jack Smith. D’ailleurs, il s’étonnait presque de leur facilité à assimiler ces gestes « criminel ». Bien des gens s’en formaliserait normalement, ou serait un peu hésitant. Mais non, on lui avait tout bonnement proposé de saccager un endroit public. Très bien, il fallait donc laisser un message à Rosamunde et le reste, il aviserait avec elle et deux ou trois autres voyous plutôt solitaires. Il n’allait mêler aucun enfant dans cette histoire, ce n’était pas leur style et ça ne le serait pas aujourd’hui. Pour sa part, lui-même, avait son passé et son baggage de vie. Ses scrupules pour aller enlever des biens à la haute était pratiquement inexistante, surtout l’eau et l’argent ou la valeur liquide. Pour le reste, le vol d’objet et le saccage, il laisserait ça à d’autres avec beaucoup moins de scrupule que lui-même. Une personne riche restait une personne, briser un rêve où le quotidien de gens « heureux » restait l’acte en lui-même. Il était un marchand de rêve, pas de cauchemar. Du moins…

Le regard de Jack se perdit un instant sur Perséphone, la « sœur adoptive » d’Amanita devait survivre. Non seulement parce qu’elle est unique, merveilleusement unique, mais aussi parce que la « grande sœur » ne le pardonnerait pas à Metropolis. Ça… il ne voulait pas l’imaginer, ni y songer. Amanita détenait en son pouvoir des moyens et des résolutions bien plus obscures que le gouvernement tente d’avouer ou de considérer. Les mutants intelligents seraient une terrible menace s’ils décidaient de virer leur chemise complètement.

Bref, sur cette note de pensée, il se pencha à nouveau sur le cas de Perséphone de manière plus « pratique » et commença à aider Vaan pour le plâtre ou du moins à son mieux, il écoutait les directives de l’urgentiste. D’ailleurs, Vaan n’aurait pas de misère à réaliser que la cicatrice de Jack au poignet est issue de dent humaine, quoi d’autre après tout? Rare sont les cas de survie contre ces monstres ou rare sont ceux qui survivent assez longtemps pour en parler.


À la question de celui-ci, il tourna la tête dans sa direction, jaugeant les meilleures manières d’établir un contact avec eux.

-Je n’ai pas le talent ni les dispositions d’ID à tout brouiller derrière moi. Il faudrait un moyen qui ne puisse être retracé par l’Organisation, je reste un criminel très recherché bien qu’une part de mystère. Mon visage n’est pas connu ni associé à mes activités. Je travaille à une usine dans le niveau plus industrialisé, vous pourriez me rendre visite ou me faire parvenir du courrier là-bas, une note. Limite je pourrais me faire passer pour un patient que vous avez aidé au festival et qui souffre d’intoxication récurrente. C’est ainsi et pourquoi je garderais contact avec vous plutôt que l’hôpital lui-même. Ça pourrait être une option. Sinon, si vous êtes éventuellement mêlé de plus près avec ID, vous serez peut-être accueillit dans son sanctuaire. Je ne doute pas qu’il existe un moment éventuellement où vous quitterez le coté visible de la société, j’imagine que vous vous en doutez? Mon cellulaire est trop risqué, je l’utilise principalement avec des rebelles et ils se font pister régulièrement, je dois le changer à tout moment.

Adon du hasard, le téléphone de Jack sonna. Celui-ci le prit puis, vaguement interloqué (mais pas tant que ça) il tendit l’appareil à Vaan. Parlant du loup…

-C’est pour vous, c’est vous savez qui.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 17:40    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Le contacter était en effet une action dangereuse, risquée. Je n'avais pas remarqué la marque au poignet de Jack. J'étais absorbé par le plâtre. De temps à autre, Roxanne réapparaissait et me décrivait en détail des réactions de Perséphone. Elle s’emballait pour rien, du moins pour le moment.

- C'est nouveau pour elle, dis-je. Vous lui avez fait faire le grand saut plus vite qu'elle ne l'imaginait. En un sens, vous m'avez retiré une bien délicate tâche : la faire commencer ! Et cela lui fera oublier quelques instants ce qu'elle a vu et ses désillusions soudaines.

D'ailleurs, elle ne m'avait pas décris tout ce qu'elle avait vu lors du Grand Cocktail.

Jack continuait ses explications quand son téléphone sonna. Pour moi ! J'écarquillai les yeux. Pour moi ?!

- C'est elle ?
demandai-je en me frottant les mains avec un chiffon et en prenant le téléphone.

Je pris le téléphone et le portai à mon oreille.


- Oui ? répondis-je.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 18:34    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

-Bonsoir Vaan, répondit la voix douce d’Intoccabile, comment se porte la patiente?

Voilà une manière bien simple d’aborder une conversation qui aurait pu être très complexe avec les évènements antérieurs. Le bras pansé, la mine plutôt sérieuse, elle tenait son cellulaire contre son épaule en y appuyant l’oreile en étaux. Ses mains parcourraient le torse de M-1012, armée d’un stéthoscope. L’organisme semblait stable, l’état de celui-ci acceptable.

-Je désirais m’excuser du petit contre-temps, je ne songeais pas que les choses seraient si mouvementé aujourd’hui. Nous pourrons nous reprendre pour notre rencontre. M-1012 va bien aussi, il ne te passera pas le bonjour cependant, il est sur ma table de soin, il est entre deux monde je crois, mais rien d’inquiétant.

Vaan pouvait entendre en arrière la voix de Michellotto qui délirait dans sa langue étrangère, murmure à lamentation, il semblait effectivement dans un étrange état.

-Quand serais-tu libre pour discuter? Je ne pense pas être au Wendigo dans les prochains jours, question de prudence. Je serai également plus difficile à rejoindre. Donc si nous prenons un rendez-vous maintenant ce serait l’idéal, qu’en songes-tu? Pas d’autres blessés notables pendant l’émeute? Des nouvelles de Vendel? Je ne réussis pas à le rejoindre pour le moment, mais il brise souvent ses appareils, ça ne serait pas étonnant qu’il a fait un peu de folie en chemin. Oh, un instant, dit-elle en reculant le combiné.

La voie un peu étouffé de celle-ci bouchait le combiné en partie, Vaan pu entendre en parti les mots suivant : « Maria, Stricosus, combat, fièvre, j’ai mal au cœur ». Décidément, il avait une petite rechute, mais rien de plus inquiétant qu’une bonne fièvre, signe que son corps s’assurait que le ménage soit bien fait.

-Mikael, ca suffit, ferme les yeux et tente de dormir. Tu combats dans le vide, laisses aller.

-Ils sont là, ils vont venir te chercher, je dois les repousser.

-Tu délires, dors je te dis, ou je t’aiderai à dormir.

-Non, te protéger, l’avenir… c’est le plan, se rendre dans l’avenir.

-Bon, tu es dût pour un sommeil artificiel, tu perds la tête Mikael.

Silence.

La reprise du combiné se fit.

-Désolé, M-1012 fait une intoxication à des parasites d’humain+ non-permanent, il délire mais ça va lui passer. Alors? Que dis-tu de prendre rendez-vous?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 19:08    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

C'était bien elle. Décidément, elle savait toujours tout. Même comment me joindre.

- La soigner est délicat mais en aucun cas impossible, dis-je avec une confiance en moi presque désinvolte. Ne vous excusez-pas. Si vous n'aviez pas annulé notre rendez-vous, je l'aurai fait moi-même pour ma nouvelle patiente.

Puis elle me rassura pour Michellotto. Mais quand j'entendis les lamentations du pauvre M-1012, je doutais que tout allait bien. Je l'entendais délirer et Intoccabile tentait de le calmer. Maria ? Stricosus ? Protéger Intoccabile ? Se rendre dans l'avenir ? Le plan ? Voila des choses bien étranges. Une hypothèse des plus délurées me traversa l'esprit. Intoccabile serait Maria et elle aurait trouvé un moyen de vivre dans son avenir, dans mon présent. Mikael serait là pour la protéger dans mon présent, qui était aussi leur avenir. Non. Les voyages dans le temps sont impossibles. Une hibernation ? Quasi-impossible. Quoi que... impossible est un mot incompatible avec les Stricosus, des scientifiques incroyablement doués.

Puis elle reprit la conversation.


- Je préfère me priver de son bonjour et le savoir entre bonnes mains. Qu'il se repose, je lui interdis de venir me voir tant qu'il n'ira pas mieux. Vendel raccompagnait River chez elle, au niveau 5. Niveau bien bloqué d'ailleurs.

Elle voulait convenir d'un autre rendez-vous. Je n'attendais que ça !

- Pour notre rendez-vous, votre jour, votre heure et votre lieu seront les miens. Dites et je serai là. J'ai aujourd'hui, un avantage qui me permettra bien des mouvements et des libertés.

Petite allusion à Roxanne. Je comptais bien, à la première occasion, parler d'elle à Intoccabille/ID. A moins qu'elle ne fut déjà dans la confidence, ce qui ne m'étonnerait pas du tout !

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 20:37    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant


M-1012 maintenant bien flasque, la piqure ayant eu l’effet désiré, elle recouvrit son camarade d’une couverture et s’éloigna dans la pièce. Le jour et l’heure? Ma foi, elle en avait pas mal de temps libre, elle faisait son propre horaire. Certes, il s’avérait chargé par moment, mais Vaan pouvait s’insérer, il faisait maintenant parti de ce qui comblait son horaire.


-Pour ce qui est du lieu, il est vrai que c’est en mon pouvoir, mais pour l’heure et le jour, c’est toi qui a un horraire civil à combler, une vie normale à feinter.

Un bruit d’évier parvint par le combiné, Intoccabile se nettoyant les mains après avoir soigné M-1012.

-Je suis disponible relativement en tout temps et toute heure jusqu’à preuve du contraire ou autre obligation, je suis disponible même dès maintenant. Ce sera à toi de choisir l’heure et la journée, je n’ai pas de soucis avec ça. De plus, suite à cet appel, je règlerai le reste de mon horaire, tu es le premier que j’ai appelé. Je ne peux pas monter au niveau 6, cependant, le niveau 5 est encore trop mouvementé, la police ne laisse monter personne et descendre ceux qui le souhaitent avec une bonne raison. Pas que je ne serai pas en mesure de le faire, mais plutôt que je ne cherche pas plus d’ennuie ni de danger aujourd’hui.

Sa voix, toujours aussi douce, envoûtante, avait tout de même une teinte de fatigue assez marqué. Ses yeux observaient le bandage rouge à son bras. Il fallait dire que bien qu’elle était très protégée au cabaret de Vendel, elle ne faisait pas dans le sécuritaire. Mais n’était-elle pas faite pour ça finalement? Le risque.

-Alors, ton choix? Si je te prends un peu de court, nous pouvons remettre ça à un moment prochain... Dans quelques jours.

Le ton de sa voix avait été pendant un court instant tout juste un peu moqueur, avait-elle fait une petite blague? Probablement que oui, vue qu’il semblait très motivé à la rencontrer et discuter plus de l’affaire. Malgré tout, n’avait-elle pas le droit de rire et d’être légèrement taquine? Sous cette façade et cet éloignement se cachait probablement une femme très humaine et un peu taquine. Comment ne pas l’être avec tout ce cran contre le Gouvernement?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 - 20:46    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Je ne me perdis pas en réflexions inutiles. Je répondis du tac au tac quand elle me dit que le jour et l'heure étaient de mon ressors.

- Demain après mon travail. Je serai là où vous me direz d'être. Avec ma voitu...

Ma voiture. Je l'avais laissée sur le parking des soigneurs du Festival robotique.

- Je ferai un détour sur le parking du festival, là où les ambulanciers et les infirmiers devaient stationnés pour récupérer ma voiture. Je suis partit précipitamment avec notre ami propriétaire de ce téléphone. Ensuite, avec ma voiture, j'irai là où vous me direz. Demain, je ne travaille que le matin et le début de l'après-midi.

Je n'osais dire le nom de Jack, au cas où il fut dangereux de dire des noms.

- J'aurai une chose importante à vous dire. Rien de grave, du moins je ne le vois pas ainsi. Au contraire... en un sens, cela me soulage et me rassure. Mais je vous en direz plus demain, si le jour vous convient. D'ailleurs, j'ignore qui vous a servi de messager hier soir. Mais c'est grâce à cette personne si j'ai aujourd'hui un avantage me permettant plus de liberté et un soulagement agréable.


Je ne voulais pas en dire plus. Peut-être savait-elle déjà pour Roxanne.

- Ensuite, quand je vous aurai révélé la chose, à vous de juger si vous souhaitez m'en dire plus ou nous.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:53    Sujet du message: Chez Vaan Adiel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
Page 5 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.