Imaginarium Index du Forum

Chez Vaan Adiel
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mer 17 Oct 2012 - 15:47    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Michellotto aquiesça, il avait bien fouillé la pièce sous les consignes d’ID, elle avait déjà investigué ici pour espionner la vie de Vaan et de s’assurer de lui un Stricosus dans le bon sens du monde. Il fallait ce qu’il fallait!

-Tu peux prendre ce que tu veux Roxanne, prends tout ce qui t’es cher. Quelques vêtements et surtout les loisirs, ne t’en fais pas, je vais descendre avec le matériel. Prend un sac et garnie le bien, ne te gêne pas. Tu verras, nous serons une drôle de famille mais je crois que nous allons bien vivre ensemble. Va prendre le sac, donne le moi puis Mich te donnera une combine pour la descente et la fera avec toi. Vous monterez sur le toi, moi je vais bidouiller un truc ou deux et après on sautera. Allez file, ne sois pas si timide, je ne mange pas les gens contrairement à ce que l’on dit.

La voix était stoïque mais la pose de « celui-ci » avait pris une mine moqueue, gentille. Il y avait un truc « paternel » dans ID.

-Tu pourras peindre, je connais une personne qui a beaucoup de peinture et de Toutes les couleurs, il t’en donnera si ça peut faire ton bonheur. Je vais commencer à préparer le plan explosif, tu peux aller faire ton sac avec Mich. Au gallop mademoiselle.

De son coté, Mich l’invita à se mettre en action d’un geste de main, ils allaient pouvoir discuter un peu pendant qu’il l’aide à faire ses paquets si elle le voulait pour se rassurer.

-Oui, j’ai passé un moment dans les vappes quand il les faisait. Mais quand je me suis réveillé j’ai vu qu’il avait fait du beau travail. C’est une couturière hors pair ton Vaan.

Toujours le mot pour blaguer ce M-1012.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Oct 2012 - 15:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 17 Oct 2012 - 22:14    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

L'ai enjoué, je me ruai sur le sac. Je l'ouvris et me précipitai avec vers ma mallette à couleur. Et là je commençai à parler. Comme d’habitude. Mich était "habitué". Mais j'avais presque oublié que ID... ne l'était pas. En fait, j'avais oublié. Et je parlais. Encore et encore. De la peinture, des couleurs, du fait que je n'arrivai pas à trouver le bon bleu pour les portraits de Vaan. J'en profitai d'ailleurs pour brandir le portrait fait plus tôt dans la journée. Je le rangeai avec délicatesse le portrait dans le sac et dis, comme pour me justifier :

- J'aurai l'occasion d'en faire plein d'autre mais celui-ci, j'y tiens.

Je fis de même avec mon auto-portrait. Je le montrai, surtout à Mich en fait.

- T'as vu ! en couleur cette fois ! Je t'avais dis que je ferai un effort sur ma vision de moi-même non ? Je vais chercher des vêtements.


Je m'éclipsai chez moi, et réapparus quelques minutes plus tard avec une pile de vêtement dans les bras. Je les étalai sur la table et les montrai un à un.


- Faut me dire si c'est bon ou pas pour là où nous allons.

Et rapidement, je montrai les vêtements. Certains allaient dans le sac, d'autre étaient abandonnés.

- Comment va Vaan ? Se sentit-il mieux d'être avec... vous deux ? Finis-je par demander, en me mordillant les lèvres, comme si j'avais retenu le plus longtemps possible cette question.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 19 Oct 2012 - 02:45    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Le clone suivait la petite tempête alors qu’ID observa un moment pour ensuite s’esquiver vers quelques installations accessibles en délogeant des parts du plafond acoustique. Pas que voir Roxanne ne lui faisait pas plaisir, mais elle avait beaucoup à gérer pour le plan, Mich pouvait s’occuper de son amie. « Le rebelle légendaire » travaillait dans le logement de Vaan sa petite machination explosive. Vaan était déjà fiché, il allait devenir un criminel ou un martyr, va savoir. Comment l’ennemie mortelle déterminerait cet accident ainsi que ses chiens du bureau des mœurs? Aucune idée. Mais normalement, la chose paraîtrait comme une dysfonction des bâtiments du père à Roxanne. En chemin, elle était allée faire un tour ailleurs pour répéter « la regrettable erreur dans d’autres système, donnant un alibi au crime et condamnant une firme de fournaise esclavagiste. Pendant ce temps…

M-1012 enfilait la combine complexe en gardant un œil sur la petite tempête.


-Tu lui montreras le portrait, ça lui fera plaisir, non? Je paris qu’il sera flatté d’être ton sujet.

Un sourire en coin encourageant à ces mots, il termina d’attacher des sangles.

-J’aime bien ton portrait couleur, tu auras l’occasion d’en faire d’autre en bas. Il te faudra des passe-temps, tu n’iras pas tout de suite au front. Je ne sais pas ce qu’ID te réserve comme fonction parmi nous dans les premiers temps. Tu seras probablement étudié et évaluée pour trouver tes meilleures forces dans l’équipe.

À l’aide du pouce, "M" fit signe que oui ou non aux vêtements, laissant passer certains vêtement confort et voyant, il faut bien des vêtements pour l’intérieur! Une question qui lui brûlait visiblement les lèvres sortie enfin. Se grattant un peu la tête, il finit par répondre en toute franchise.

-Oui, nous sommes ce qu’il attendait depuis longtemps. Tu verras, l’histoire est vraiment compliquée. Tu seras peut-être sur le derrière en comprenant tout ce qu’engage notre existence et notre lien avec ton Vaan.

Le regard moqueur, les deux seuls, il se permettait de la taquiner sur le sujet. Il n’allait pas toujours pouvoir le faire devant lui, mais là, il le pouvait. Se protégeant de coup éventuel en esquivant, ne pouvant pas risquer de se faire frapper les bras trop, il rit un peu.

-Bon, on va Vraiment être proche pour la descente, en gros, tu vas être sanglé à moi. Je sais que tu m’as traité de pervers la première fois que l’on s’est rencontré, mais je défends mon innocence. Nous n’avons pas le choix. Je crois que tu vas aimer ton premier envol, nous n’en ferons pas souvent ensemble alors profites-en. À moins que tu développes vraiment un goût particulier pour le wingsuit, mais ça serait étonnant aussi! Bon, petite recrue de l’air, voici ce que tu dois enfiler.

Vidant son propre sac pour de bon, il lui tendit une combinaison noire une pièce imperméable au vent avec un casque ayant un petit système à oxygène intégré. La tenue avait des sangles jumelle sur l’avant qui se connectait à l’avant de celle de Mich. En premier, Mich avait proposé le sens contraire comme un parachutiste, mais ID avait mentionné que la pauvre aurait peut-être envie de s’agripper : ce qui n’était pas fou.

-Une fois ça enfilé, on attache les sangles et je deviens pour un moment une formidable mère paresseux. C’est un animal de l’ancien monde, tu connais? Si tu as peur, tu pourras crier, je ne le dirai à personne promis, amour propre sauf. Tu pourras t’agripper aussi, mais essais de ne pas perdre connaissance mh? C’est un peu pour ça que l’on est attaché comme ça, je pourrai te retenir mieux à l’atterrissage si tu fais patate.

Une fois de plus un sourire taquin, il attendit qu’elle soit prête pour aller rejoindre ID avant d’aller sur le toit pour sauter.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Ven 19 Oct 2012 - 08:33    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

ID semblait très absorbé par son manège. Mich était subitement plus détendu. Il me taquinait.

- Oh mais tu sais Mich... toi aussi tu as eu droit à ton visage sur le papier.

Je récupérai le carnet dans le sac et l'ouvris à la page de la caricature. On voyait Mich, l'air très sérieux, façon militaire sans peur, à moitié caché sous un frigo. Vaan plantait des seringues explosives dans le seul, partout autour de Mich. Les deux Stricosus étaient entourés de cadavre de mutants tués par les seringues. Je lui tirai la langue et rangeai le carnet en riant.

Quand il me révéla qu'il y aurait des examens et des études sur moi, cela me fit frissonner.


- Je vais avoir une piqure ?

Depuis l'épisode des clones du Président, tués par seringue, j'avais un peu de mal avec les piqures. Alors que je voyais toujours les injections comme quelque chose de bon, qui soignait, comme celles de Vaan, j'avais maintenant un regard différent sur ces petits outils de médecin.

Mais point réconfortant : Vaan avait trouvé ce qu'il cherchait.


- L'histoire de ton lien avec Vaan ? Laisse-moi deviner ! J'aurai la réponse sur la similitude entre vos yeux ? Mich, je suis pas une lumière mais je suis pas totalement stupide hein ! Je sais que vous avez les mêmes. En tout cas, je comprends mieux maintenant pourquoi il a l'air moins perdu. Tu sais, avant il semblait toujours chercher quelque chose. Il était très... hmmh... psychorigide ! Mais j'ai senti une nette différence depuis que tu es là.


Je me mis à sourire, sans vraiment m'en rendre compte.

- Jamais il ne m'aurait laissé ici seule chez lui. Je suis vraiment heureuse de voir qu'il a trouvé ce qu'il cherchait.


Pendant qu'il m'expliquai la descente, je m'approchai de lui, gentiment, un petit sourire malin. Et là, je lui pinçai le nez lorsque ses mains furent occupées à tenir la combinaison.

- Je confirme tu es un pervers qui, je suis certaine, m'a tripoté pour prendre mes clés. Un pervers machiavélique ! Je suis certaine que tu as fait exprès que je m'évanouisse pour ensuite me tripoter en prétextant de chercher mes clés. Néanmoins !
m'exclamai-je en relâchant son nez et en attrapant entre deux doigts, une de ses mèches de cheveux. J'accepte de tout oublier et de ne plus te le rappeler si tu portes une perruque blonde pendant une journée complète. 24h avec la blonde attitude.

Mes affaires étant prête, je pris la combinaison et m'apprêtai à l'enfiler. Mais je m'arrêtai subitement. Je plaquai la combinaison contre moi, comme pour me cacher derrière. Je pris un air innocent et dis :

- Heu... tu fais quoi là ? Tu regardes une fille s'habiller ? Tu vois ! Pervers... T'as pas intérêt de me tripoter quand je serai accrochée à toi.

J'éclatai de rire et considérai la combinaison.

- Comment on met ça ?

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Ven 19 Oct 2012 - 15:26    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Éclatant de rire, il secoua la tête négativement, ah cette Roxanne.

-Ce sera spécial avec toi à la maison. Entre les matchs de lutte d’ID et moi le matin, Vaan qui va être sur nos talons pour notre bien être et toi qui sera une petite tempête d’énergie, on ne va pas s’ennuyer. Bon! Pour ce qui est clé, j’ose clamer mon innocence à moins que tu laisser évanouie dans la rue était un choix plus judicieux, mh? J’ai l’air hideux avec une perruque blonde je suis certain, pourquoi ne pas avoir choisit une couleur moins terrible? J’y réfléchirai, mais ne prend pas ça pour acquis. C’est un plan pour que ID et Vaan se moquent de moi là-dessus jusqu’à la fin de mes jours, toi comprise!

S’approchant pour l’aider, il commença à lui montrer comment enfiler la combinaison.

-Première règle d’une combinaison, on enfile ça par-dessus les vêtements. Si ça continu, je vais croire que toi tu as des tendances exibitionnistes! Tu commences par les jambes et tu y vas progressivement vers le haut, c’est assez souple malgré la rigidité. Allez, je vais t’aider un brin sinon j’ai l’impression que je vais te retrouver mêlée dans ta combine. Ça serait vraiment amusant, mais il faut se mettre en action.

Pendant qu’il l’aidait, il tentait de ne pas spécialement faire forcer ses bras. Maintenant couvert de la tunique, ils n’étaient plus aussi macabre à vue. Il désirait garder toutes les forces qu’il avait pour la descente et planer correctement, il n’avait pas seulement sa vie sur les mains cette fois.

-Ah oui, ces yeux, une fichue histoire je te dirais. Ce sera ID qui pourra tout t’explique, c’est la personne qui sait le plus ou qui disons, a le cerveau moins en compote que le mien sur notre vie antérieure.

Vie antérieure? Voilà qu’il s’échappait un brin! Au moins, ce n’était jamais en mal, n’était-elle pas en train d’enfiler la combine pour disparaître des hauts niveaux définivitement? Le plus haut qu’elle n’allait jamais remonter était peut-être le 5 pour débarquer au Wendigo par des passages créé par les soins d’Intoccabile dans les sous-sol du manoir de Vendel. Qui d’autre fournirait à celle-ci toutes les couleurs dont elle a besoin? D’ailleurs, il ne savait pas trop comment ces deux là s’entendait, mais il n’était pas certain que ce soit l’amour fou dans les premiers abords.

-Eh bien! Tu ressembles à une vrai petite rebelle en herbe, félicitation. Je te ferai un badge rendu à la maison, tu pourras l’accrocher sur un mur. Il sera écris : « J’ai fait mon premier vol en tant que rebelle et j’y ai survécue » Fantastique n’est-ce pas?

Tout semblait en ordre pour la combinaison de Roxanne, il la fit tourner sur elle-même, la mine soudainement plus sérieuse, retrouvant le militaire en lui, il ajusta plus serré quelques sangle afin que ce soir sécuritaire. Toujours sérieux, il prit la peine de l’empoigner par le centre des sangles d’une main et la soulever de quelques pouces du sol en évaluant visiblement la solidité et le poids. Son expression se comprima un peu à l'effort, ID lui avait donné des anti-douleurs pour les bras, mais il allait prendre une vrai dose tout juste avant l'envol. La relâchant, il sembla se rendre compte de son propre état et repris une mine détendu immédiatement.

-Tout est bon, je suis juste un peu inquiet je crois. Je n’ai pas habitude d’apporter des gens avec moi dans le vide, je n’ai que la responsabilité de ma propre vie en temps normal. Qui ne serait pas anxieux? C’est comme mener des hommes au combat, on se sent toujours responsable des morts.

Ses yeux clignèrent à ces mots, voilà que « Mikael » ressortait un peu à travers ses mots.

-Bref! Prête?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Ven 19 Oct 2012 - 16:40    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

- Ce sera blond et c'est tout. Je te harcèlerai jusqu'à ce que tu la portes. Même si c'est pour quelques heures. Surtout que tu es en train de me traiter d'exhibitionniste ! Ne serais-tu pas un peu profiteur en m'aidant à m'habiller ? Aller Mich, reconnais-le, cela t'amuse et tu n'es pas vraiment mal à l'aise. Reconnais que tu es un pervers.

J'éclatai de rire. Cela allait lui coller à la peau jusqu'à sa nouvelle boutade. Mich m'aida à enfiler cette combinaison. Une fois mise, je me regardai. C'était... étrange. J'avais une sensation étrange. Comme si c'était le signe que tout changeait.


- Mich... je te fais confiance.

Je lui souris et l'attrapai par les épaules pour lui faire un câlin.

- Merci Mich. Merci.

Sans savoir pourquoi, je me mis à pleurer.

- Tu n'imagines pas de quoi tu me libères. De mes parents, de ce que je croyais être mes amis, de tout ! Je pensais avoir un problème, je pensais que c'était moi qui n'arrivait pas à entrer dans ce monde. Mais grâce à toi, je sais que c'est ce monde qui n'est pas bien. Pour cette raison, je ne suis pas anxieuse de ce vol. J'ai peur du vide, mais pas de mourir.

Je relâchai Mich et essuyai une petite larme. Je regardai l'appartement de Vaan et dis :

- Il avait si bien décoré les lieux. Même si j'aime ma déco, je me sens bien chez lui. Mais bon... je suis prête !

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 15:27    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

La mode du blond ne lui disait réellement rien d’autans plus qu’il projetait éventuellement se clipper la tête. L’hésitation était encore là, ce serait faire un pas de plus vers « l’autre ».

-Je ne suis pas mal à l’aise, ça non, mais je ne suis pas un pervers. Il faut croire que la définition de pervers a changé depuis, dit-il sur un ton moqueur.

Depuis? Depuis quand? C’est une chose que Roxanne allait bientôt savoir. Pris par surprise, il ouvrit un peu les yeux sur le câlin subit. Il ne bougea pas trop, baissant un peu la tête pour écouter la petite tempête qui l’enserrait. Quand elle lui dit qu’elle lui faisait confiance, il dût probablement bredouiller un vague : « Ah hum merci » suivit d’un maladroit « de rien ». Quand elle se mit à pleurer, c’est là qu’il fût réellement perplexe, lui avait-il écrasé le pied par erreur dans leur proximité? Non? Mais le flot de parole et de sanglot déferla sur lui, exposant les sentiments de Roxanne de manière plus claire. Sur le coup, il avait l’expression interrogative d’une personne qui pensait avoir fait du mal, mais ses épaules s’étaient abaissé avec soulagement devant les explications.

-Je te donne le droit d’avoir peur du vide, mais pas de croire tu ne mourras, pas entre mes mains. Je suis plus têtu que ça!

Il termina sa phrase avec une toute petite pichenette sur le nez de son amie pour la taquiner et blaguer lui enlevant un peu de culpabilité de « l’avoir fait pleurer ». (Même s’il sait qu’il n’y est pour rien)

-Vous aurez chacun votre chambre à mettre à votre goût, tu auras tout le loisir de décorer à nouveau et lui aussi. Allez, il est l’heure de l’envol. Tu quittes cette vie.

De manière rassurante, voir protectrice, il lui prit la main pour l’entrainer sur le toit. De là ID arriva un moment après eux. Un simple signe de main fut la consigne, elle leur disait de sauter tout de suite sans l’attendre. Acquiesçant, Michellotto se tourna vers Roxanne pour bien l’attacher à lui, vérifiant par deux fois chaque sangle. Lorsqu’elle fut bien ficelée à lui, pratiquement comme une Siamoise, elle ne touchait plus le sol. Ils étaient prêt.

-Courage! S’exclama-t-il avant de faire une sorte de saut arrière dans le vide à partir du bâtiment.

Ils tombaient et bientôt, ils fendaient l’air à une vitesse vertigineuse. Les bras et les jambes étendu, le clone se faufilait entre passerelles et niveaux vers le bas, donnant à Roxanne une vue autre de Metropolis. Ils partaient du blanc et du bleu pour s’enfoncer vers le noir et le rouge. C’est dans une zone délabré et plusieurs niveaux plus bas que M-1012 freina en ouvrant son parachute, vérifiant l’état de sa passagère.
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 18:32    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Depuis ? Mich disait des choses étranges parfois. Mais qu'importe ! Il était mon ami. Et je l'appréciai tel quel. Je lui aurai bien posé la question, depuis quand ? Mais le moment n'était pas aux questions.

- Je te fais confiance Mich. Alors impossible pour moi d'avoir peur de mourir entre tes mains, lui dis-je en souriant, tandis qu'il me donnait une pichenette sur le nez.

Avec le pincement que j'avais infligé au sien, le mien recevait un retour de vent bien mérité. Puis, il me prit par la main et m'entraina sur le toit. Ce geste me rassura davantage. Et voir la manière dont il m’arnachait à lui me fit me sentir en sécurité. Cependant, quelque chose manquait. Le sol. Je ne le touchai plus. Là, je compris que je ne pouvais plus reculer. En effet, quelques secondes plus tard, après un bref "courage", Mich sauta. Évidement, moi avec.

Je ne sus faire que deux choses : crier et le cramponner à Mich. Du moins je m'accrochai comme je pus. Je n'eus le temps de voir l'appartement s'éloigner. Rapidement, je sentis mon cœur se serrer, ma vision se troubler. Je n'entendais plus rien. Je ne vis plus rien. Me voila de nouveau dans les vapes. Quand je revins à moi, je vis un parachute. Et une personne devant moi. Mich. J'étais toujours accrochée à lui. Nous n'allions plus aussi vite qu'au début, qu'au moment où je m'étais évanouie.

- On est déjà arrivé ? m'étonnai-je. Je... j'ai... rien vu...

Je regardai autour de moi. Voilà, je n'étais plus dans mon monde de luxe et de paillettes. Qu'importe, j'allais être dans un monde surement plus agréable. Et en plus, c'était celui de Vaan. C'était aussi celui de mon seul ami, Mich. J'observai. Vu des airs, les niveaux bas étaient bien plus impressionnant. J'avais déjà trainé une ou deux fois dans des clubs undergrounds pour gosses de riche du niveau 5. Mais cet environnement était bien différent. Noir, rouge... bruyant. Je serrai encore plus Mich. Je n'avais pas peur de la descente en parachute. J’appréhendai mon nouveau futur. Et si je n'y étais pas bien, là aussi ? Et si ce nouvel univers ne m'acceptait pas aussi bien que Mich et Vaan ? Ou, peut-être qu'il n'y avait, en réalité, aucune place pour moi ? Cette peur d'être seule revenait. Elle était irrationnelle car au fond de moi, je savais que ce n'était pas le cas. Je ne pus me retenir d'en parler à Mich. Besoin d'être rassurée peut-être ?

- Mich, quand je vois ce que ID, Vaan et toi avez fait contre les mutants, j'ai peur de devenir encore plus inutile qu'avant.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Lun 22 Oct 2012 - 23:29    Sujet du message: Chez Vaan Adiel Répondre en citant

Roxanne s’était évanouie pendant le vol, bon ça le surprenait à peine en fait, les émotions fortes ne semblaient pas son fort par moment. Il avait retenu un peu celle-ci pour ne pas que ses membres se balancent trop dans le vide ou qu’elle se coince avec une sangle. Un moment plus tard, alors que le sol n’était plus qu’à une dizaine de mètre, il la sentit bouger.

-Doucement, oui nous y sommes. Ne t’en fais pas, l’endroit est plus laid que dangereux en ce moment, je ne dis pas pendant une alerte mutante cependant. Tu n’as pas à te sentir inutile, tu pourras probablement apporter à l’équipe tout ton pesant d’or à ta manière tu sais? Tout viendra en temps, l’examinassions d’ID sera justement pour faire un approximatif de tes talents et aptitude pour te trouver la meilleure utilité possible.

Naturellement, à son besoin d'être rassurée, il l’avait réconforté. Roxanne n’allait pas être confrontée aux mêmes défis ni limites, les nouvelles dimensions allaient probablement être plus valorisante. Lorsqu’ils furent au sol, il détacha tranquillement celle-ci, s’assurant régulièrement qu’elle avait le pied solide. Il garda même un bras autour d’elle au début pour s’assurer qu’elle ne repart pas.

-Tu te sens solide, tout va bien? Si tu crois pouvoir marcher sans appuie, fais-le. Sinon tu peux rester sous mon bras aussi, j’imagine que l’endroit ne doit pas être très rassurant.

Son regard se porta sur les rue qu’il avait connu de leur belle âge, quand Metropolis était une structure complète de richesse et que les bas quartiers étaient encore à la basse-ville d’Acropolis, sa ville à lui.

-Essais de voir la beauté de l’endroit qui a disparu si ça t’inquiète, cet endroit a tant vécu et tout est honnête. On ne tente pas de cacher l’horreur, on voit la vérité ici.

Doucement, il l’entraina vers le logement. Un moment plus tard, ils virent ID filer dans le ciel devant eux comme une balle pour atterrir un 500m plus loin. ID avait ouvert son parachute de manière très limite disons, il avait à peine chuté une vingtaine de mètre. Plus loin encore, un colis descendait du ciel paisiblement, le sac en question tombait porté par un parachute. ID, une fois au sol, sprinta pour se mettre en dessous du sac avant qu’il ne touche ne sol, ne voulant pas que la boue ou la saleté abîme son contenu.

-Nous sommes tous arrivé sain et sauf on dirait bien. Je crois qu’il est temps de se rendre « à la maison. »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:03    Sujet du message: Chez Vaan Adiel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14
Page 14 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.