Imaginarium Index du Forum

L'écho de l'affaire "Pitchblack"

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gemini


Hors ligne





MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 11:55    Sujet du message: L'écho de l'affaire "Pitchblack" Répondre en citant

Jour 1    


Beaucoup de blessé en provenance des quartiers pauvres, ou du moins un nombre impressionnant. Plusieurs mettent les économies de la famille sur la ligne pour soigner un des membres qui a été blessé par erreur dans une des multiples rixes. Cela dure depuis quelques jours mais ce matin, des camions remplit de clone mort ont été déchargé la morgue. Le cadavre des clones soldats sont traités sans respect, jeté dans une chute à déchet. Lors des escapades en ambulance, il arriva qu’un clone attira l’attention de Vaan. Les clones soldat, mourant habituellement dans une sorte d’état de laisser-aller, celui-ci tendait la main misérablement aux passants, il semblait… lucide? Ton compagnon d’ambulance, un de ces types qui a le cœur sur la main, demanda finalement d’arrêter, ayant trop pitié devant la scène. Celui-ci approcha le clone et lui retira son casque de police qui semblait l’étrangler. Le visage d’une étrange beauté artificielle s’offrit à eux, ses yeux les fixant tour à tour avec incompréhension et douleur. Sa main attrapa celle de ton coéquipier et la serra avec une forme de désespoir, comme s’il cherchait quelques choses. Sa gorge, blessée, ne semblait pas lui laisser l’option de parler et sa bouche ne laissait échapper que quelques bruits de suffocation. Premièrement en stupeur, ton ami déclara finalement une phrase plutôt bizarre.

-Ça va l’ami, tu n’es plus seul. Nous allons nous occuper de toi.


Les yeux remplit de gratitude, peut-être même secoué de quelques sanglots même si la joie se lisait dans le regard pratiquement naïf, il serra la main, un peu blottit, et mourût d’agonie les minutes suivante dans les bras de l’ambulancier. Ton ami ne fit rien et repoussa même la civière si on en emporta une, il tint cependant l’étreinte jusqu’à la fin, ce qu’un des autres employé se moqua presque vu que ce n’était qu’un « sale clone » qui mourrait. Ton compagnon te signala ensuite le badge au bras du clone, badge qui démontre que le sujet n’est pas parfait génétiquement et donc envoyé aux fronts les plus hostiles pour être éliminé. Soigner ce genre de clone est proscrit selon les lois du gouvernement.


Deux jours suivant cet incident, nous tombons à aujourd'hui où le nombre de mort a monté, mais le nombre de blessé a descendu. Des rondes seront organisé par les ambulanciers dans les niveaux inférieure pour ramasser ce qu'il reste de cadavre ou victime.


Dernière édition par Gemini le Dim 7 Oct 2012 - 14:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 11:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 - 13:14    Sujet du message: L'écho de l'affaire "Pitchblack" Répondre en citant

Une fois arrivé à l'hôpital, je me dirigeai vers les urgences. Là, je vis dans les couloirs, les blesses s'entasser.

*quel monde de barbare...* me dis-je.

Mais il fallait faire bonne figure. Alors je mis en place mes trois mots magiques : Calme, Réflexion et assurance. Ce fut donc d'un pas décidé et cadencé que je m'avançai vers le tableau des urgences. Aujourd'hui, mon coéquipier et moi devions ratisser le quartier pauvre. voila encore une journée à patrouiller à la recherche de blessé allant mourir dans l'ambulance, ou tout simplement de mort... et le tout allait encore se faire avec une arme de défense... Probablement.

Puis, sur le panneau d'information, je vis que le test de vérification de compétence avait été annulé. Les récents évènements avaient permis de déceler facilement les ambulanciers urgentistes qui devaient suivre une remise à niveau. Ces derniers avaient d'ailleurs été convoqué.


- On y échappe encore à ce stupide examen de vérification ! s'exclama mon coéquipier qui arrivait derrière moi.

- Que veux-tu mon pote... nous sommes excellent !

Ce fut en riant que nous allions vers notre ambulance, afin de prendre la direction du quartier pauvre.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siana
Fondatrice


Hors ligne


Inscrit le: 09 Déc 2011
Messages: 2 641
Mon rythme pour mes posts RP est: fort à très moyen selon IRL

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2012 - 16:30    Sujet du message: L'écho de l'affaire "Pitchblack" Répondre en citant

Arrivée rapide. Comme toujours ! Après tout, dans notre équipe, Marshall est le pro du volant et moi le pro des soins. Mais sur cette fois-ci, l'accélération... elle était pour moi ! Je n'avais toujours pas repris de couleur et mon estomac me faisait toujours souffrir.

Quand nous arrivâmes à l'hôpital, Marshall m'obligea à voir un infirmier. Maux de têtes, troubles du sommeil, tension qui chute. Le verdict était sans appel. Fatigue due au surmenage. Seul remède : du repos. Un médecin m'imposa de quitter l'uniforme jusqu'à ce que la surcharge de travail ne fusse passée. Marshall allait devoir se coltiner un bleu jusqu'à ce que les blessés et cadavres ne fussent enlevés des rues.

- Chanceux, me lança Marshall, un brin jaloux mais surtout rassuré de me voir obligé de prendre soin de moi Au moins un de nous deux ne deviendra pas chèvre.

J’esquissai un bref sourire et salua mon ami. Qu'allais-je faire ? Je savais que je n'étais pas fatigué. Enfin... je l'étais un peu, tout autant que mes collègues. Mais pas à ce point. Il fallait juste du temps à mon corps et mon esprit de se réhabituer au "vide" , de passer le cap de son remplissage brutal et douloureux. Attendre qu'ils fussent de nouveau habitué au "vide".

Je pris donc le prmeier transport en commun que je vis pour rentrer chez moi. On allait m'appeler pour me dire quand reprendre. Il valait mieux que je fusse près du téléphone. Et si la solitude de l'appartement me pesait, j'irai boire un verre. Le central avait toujours mon bipeur, au cas où.

_________________________________________________________________
Laure Dubois
Clémence Destrées
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:58    Sujet du message: L'écho de l'affaire "Pitchblack"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Imaginarium Index du Forum -> Archives de nos anciens RPG -> Metropolis Everest Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
© Design et Contexte général : Siana - crédits
Toutes reproductions (intégrales ou en partie) du contenu et du code sont interdites.